L’amour vous trouvera quand vous serez réellement prête à l’accueillir

On dit que quand on est amoureux, on voit des papillons et des arcs-en-ciel – notre bien-aimé devient le centre de notre univers, notre raison de vivre.

On se pense capable de surmonter toutes les épreuves que la vie mettra sur notre chemin du moment que l’on est ensemble, et on a l’impression que les planètes sont entrées en parfait alignement – enfin, on peut dire que notre vie est complète.

Quand on aime, on donne tout – parce qu’on nous a dit que c’est ainsi qu’il fallait aimer. On dit que l’amour véritable se mesure à la quantité de choses que l’on peut faire pour le bien de l’autre ; que l’on doit accéder à tous ses désirs et s’assurer de lui offrir toute l’attention qu’il ou elle « mérite ».

Et si l’amour n’était, en fait pas ainsi ?

Et si après tous les sacrifices faits et tous les gestes rassurants offerts – ces sentiments n’étaient toujours pas réciproques ? Et si cet amour que vous pensiez réel n’était en fait que le fruit de votre imagination, de la vague d’émotions qui vous assaille ? Vous finiriez blessée à cause des espérances qui étaient les vôtres – de cet espoir que peut-être, vous ressentiez tous les deux la même chose.

C’est un cauchemar – il peut détruire les plus innocents, ceux au cœur le plus pur. Il peut rendre fous les gens les plus doux – furieux à cause de tous les « pourquoi » dans leur tête ; seuls avec des questions qui resteront à jamais sans réponses, parce que la personne aimée a choisi quelqu’un d’ autre.

Ça peut conduire les gens à davantage de prudence – se méfiant des intentions de tous ceux qui s’approchent ; craignant qu’en s’engageant, ils ne récoltent que douleur, chagrin et nuits de solitude.

L’amour n’apporte pas que des sourires – c’est un fait, surtout lorsque celui que l’on adore ne nous aime pas en retour.

L’amour ne vient qu’à ceux qui sont prêts à l’accueillir, pas à ceux qui pensent en avoir besoin.

Et vous ne devriez jamais laisser vos malheurs passés vous conduire à ne plus croire en l’amour — vous pouvez faire une pause, mais jamais vous arrêter. Peu importe le nombre de chagrins d’amour que vous connaitrez, vous devez aimer. Ne laissez pas les peines entacher votre foi en l’amour et votre chance de connaître une fin heureuse.

Nous ne finissons pas toujours avec celui que l’on aime, c’est vrai. Mais c’est simplement l’univers qui nous signale qu’il existe quelque part, quelqu’un qui est véritablement fait pour nous – que nos chagrins passés n’étaient peut-être qu’une préparation à cet amour imminent qui est fait pour durer.