J’en ai officiellement terminé avec les hommes qui envoient des signaux contradictoires

Je ne suis pas désespérée au point de me contenter de quelqu’un qui me donne l’impression d’être une moins que rien – ça n’arrivera jamais. Si tu veux être avec moi, alors sois avec moi à 100% ou pas du tout – et si tu ne sais pas ce que tu veux, sois gentil et laisse-moi tranquille jusqu’à ce que tu le saches, parce que j’en ai officiellement terminé avec les hommes qui envoient des signaux contradictoires.

1. Je n’ai pas de temps à perdre avec des hommes horribles.

J’ai un boulot, des amis, une famille et des passions qui exigent mon attention. Je ne vais pas perdre mon temps à analyser tes messages, alors que je pourrais continuer à gagner de l’argent pour construire la vie formidable que je suis déjà en train de me construire.

2. Être clair n’est pas si difficile que ça.

Si je te plais, invite-moi à sortir. Le mot « copain » n’est pas un gros mot, alors ne fais pas semblant de te ficher de moi si en fait, tu veux quelque chose de sérieux. Si le contraire est vrai et si tu ne veux que du sexe, va-t’en dès maintenant.

3. Je refuse de sortir avec un menteur.

Lorsque tu mets volontairement plusieurs heures avant de répondre à un de mes messages, tu me mens, ni plus ni moins ; de même que lorsque tu agis comme si une autre fille te plaisait. Je suis désolée, mais je n’ai pas envie de sortir avec quelqu’un qui est complètement à l’aise avec l’idée de me léser.

4. Je veux un homme, un vrai.

Je suis trop vieille pour sortir avec un « petit garçon ». Je ne veux pas d’un homme-enfant immature qui fait semblant d’être trop occupé pour me voir. Je veux quelqu’un qui soit prêt à trouver du temps pour moi, même si cela veut dire qu’il aura un peu moins de temps pour ses sorties entre potes.

5. De toutes manières, j’interprète toujours mal les signaux.

Je vais être honnête : je ne comprends rien aux signaux contradictoires. Si tu agis comme si je ne te plaisais pas, je m’éloignerai, supposant que c’est ce que tu veux. Je ne réaliserai absolument pas que tu te la joues en fait inaccessible.

6. Je ne veux plus jouer.

Et de toutes manières, les mecs envoyant des signaux contradictoires ne voudraient pas de moi puisque je n’ai aucune envie d’entrer dans leur jeu. Si tu me plais, je te le dirai. Il n’y aura aucune place pour les minauderies puisque dès le début, je serais honnête au sujet de mes sentiments.

7. Je veux quelqu’un qui n’aura aucune envie de me perdre.

Si tu m’envoies des signaux contradictoires, c’est que tu te fiches de me repousser. Eh bien, dis de moi que je suis difficile, mais hors de question que je sorte avec quelqu’un qui serait aussi heureux de me choisir, que de faire une croix sur moi. Je veux quelqu’un qui est désireux de faire tout ce qu’il faudra pour que je devienne sienne.

8. Les signaux contradictoires sont trop stressants.

Je me suis déjà accommodée d’hommes qui m’envoyaient des signaux contradictoires. J’ai passé plus de temps que je ne l’aurais souhaité à analyser leurs messages, à faire des recherches sur leurs réseaux sociaux et à m’habiller de manière à les impressionner. Je ne veux plus avoir à faire ça, parce que c’est tout simplement épuisant.

9. Flirter ne devrait pas m’amener à me sentir mal.

Flirter est censé être amusant. Mais lorsqu’un homme me pousse à croire que je lui plais un jour et qu’il me déteste le lendemain, ça me rend folle. Ce n’est en aucun cas une expérience agréable.

10. Je m’aime bien trop pour me contenter d’idiots.

Je mérite mieux que des compliments équivoques et des rendez-vous annulés. Je mérite un compagnon qui me traite comme son égale. Je mérite un compagnon qui m’aime et ne voudrait jamais me faire du mal.