J’espère que vous tomberez amoureuse de quelqu’un qui vous fera vous sentir à la maison

Nous associons la maison à l’endroit où nous dormons la nuit, à l’endroit où nous avons grandi, à l’endroit où se trouvent notre famille et nos amis ou à l’endroit qui est notre adresse.

Quand les gens demandent où se trouve notre maison, nous répondons avec la ville, mais depuis peu, je commence à réaliser que la maison n’est rien d’autre que quelqu’un qui vous donne une raison de rester.

La maison est un endroit où l’on se sent en sécurité et non pas parce qu’il s’agit d’une petite ville avec un faible taux de criminalité. La maison, c’est la personne qui vous fait vous sentir en sécurité. Cette personne qui, simplement, soulage tous les soucis parce qu’elle se tient à côté de vous. La personne qui vous rappelle que quoi que vous traversiez, vous ne le traversez pas seul. Cette personne qui vous donne une raison de vouloir revenir.

La maison, c’est tout simplement là où l’on est désiré, aimé et apprécié. L’endroit où vous êtes assez bon même avec tous vos défauts. Mais plus que cela, je pense que la maison est une personne.

La personne qui vous rend plus heureux que quiconque au monde. La maison, c’est où cette personne se trouve.

Et j’espère que vous trouverez ça. J’espère que vous trouverez quelqu’un qui ne partira jamais, même quand vous le devez. J’espère que voustrouverezquelqu’un qui vous attend toujours à votre retour.

J’espère que vous découvrirez qu’où que vous alliez ou quoi que vous fassiez, il y a certaines personnes que vous emmènerez toujours avec vous en tout temps. Et c’est chez vous.

Chez vous est la personne qui peut vous regarder sourire et savoir que vous racontez des conneries au monde entier et qui vous demande ce qui ne va pas.

La maison est la personne qui peut voir la douleur dans vos yeux quand vous avez trompé tout le monde autour de vous.

La maison est la personne qui se tient près de vous dans les moments de confusion, elle n’est pas là pour répondre aux questions ou résoudre quoi que ce soit, elle est simplement là et ne part pas.

Chez vous, c’est cette connexion que vous ne comprenez pas, mais il est évident qu’il y a quelque chose entre vous. Chez vous, c’est laisser quelqu’un entrer dans son monde, même quand on a peur.

Vous réalisez qu’aussi différent que vous vous sentez des autres autour de vous, vous avez trouvé quelqu’un qui est comme vous. Quelqu’un qui comprend. Vous lui faites confiance. Vous lui confieriez votre vie s’il le fallait parce que, quelque part en cours de route, il vous a en quelque sorte sauvée.

Vous parlez de rêves qui pourraient ne jamais se réaliser, mais il vous regarde et croie en vous et a confiance en vous, assez pour que vous commenciez à croire en vous aussi.

Il connaît vos insécurités, vos peurs et les choses qui vous empêchent de dormir la nuit. Mais il vous félicite d’une telle façon qu’il vous rend meilleure que vous ne l’auriez jamais cru.

Il sait toujours quoi dire et quand le dire et vous vous demandez comment quelqu’un peut vous connaître alors que vous ne l’avez même pas encore compris vous-même ?

Chez vous est la personne dont le toucher vous guérit. Il vous apprend qu’il n’y a rien de mal à aimer à nouveau et que cette fois, ça ne vous fera pas mal.

Chez vous est la personne dont le bonheur compose le vôtre. La personne dont vous prenez les problèmes en charge, essayant de trouver une solution. Chez vous est la personne qui vous enseigne à ne plus être égoïste parce que soudainement, le bien-être de quelqu’un d’autre est plus important que le vôtre.

Chez vous est la personne pour qui vous feriez n’importe quoi parce que si quelque chose lui arrivait, un gros morceau de votre cœur se briserait.

Quand vous trouvez ceci et essayez de décrire ce qu’est votre définition de chez vous, les autres ne comprendront pas jusqu’à ce qu’ils en fassent l’expérience.

Mais j’espère que vous trouverez quelqu’un qui définit ce que chez vous signifie pour vous. Et j’espère que quand vous trouverez cette personne, vous n’aurez jamais à savoir ce que c’est que de vivre sans elle.