AmourRelation

Je n’ai jamais voulu la perfection, je te voulais juste toi

« Le garçon parfait n’existe pas mais il y a quelque part un garçon qui sera parfait pour toi. » — Bob Marley

Nous aurions pu être parfaits si l’époque avait été différente.

Nous aurions pu être parfaits si nous avions été différents.

Nous aurions pu être parfaits si nous avions, chacun été de meilleures versions de nous-mêmes et si nous n’avions pas fait ressortir ce qu’il y avait de pire chez l’autre.

Si les mots choisis nous avaient poussés vers le haut plutôt que vers le bas ou si nous nous étions battus l’un pour l’autre plutôt que l’un contre l’autre, si nous avions cru que nous pouvions y arriver.

Mais nous ne sommes plus ceux que nous étions quand nous sommes tombés amoureux l’un de l’autre, n’est-ce pas ?

La vérité c’est que nous aurions pu être parfaits mais nous ne l’avons pas été.

Je ne pouvais pas être parfaite.

Je ne pouvais pas être celle que tu voulais, peu importe mes efforts.

Et tu ne pouvais pas être celui dont j’avais besoin, malgré la force avec laquelle je souhaitais que tu le sois.

Parfois, le fait de vouloir quelque chose ne suffit pas.

Parce que la vérité, c’est qu’aimer l’idée de quelque chose ne suffit pas à vivre heureux pour toujours.

Mais je dois l’admettre, tu étais une si belle idée. Mon monde de croyances dansait dans ma tête.

Nous aurions pu être parfaits si tu avais été différent.

Si tu m’avais donné la chance que je méritais et ne m’avais pas repoussée, si tu avais tu tes excuses pour me donner 3 petits mots. Mais tu ne l’as pas fait.
Mais en dépit de tout, je t’ai aimé.

Et je pensais que c’était suffisant.

Je pensais que l’amour était capable de remporter les plus grands défis.
Mais je n’ai pas réalisé que le défi serait de te convaincre de m’aimer.

J’aurais pu me battre pour toi, contre n’importe qui.
En fait, je l’ai fait.

Mais au moment où j’ai dû me battre pour que tu restes … Je savais que c’était un combat perdu d’avance.

Nous aurions pu être parfaits, si tu nous l’avais permis.

Nous aurions pu être un tas de choses ensemble.
Mais vivre dans un monde de « nous aurions pu » et de « peut-être » est une vie dans laquelle l’un de nous aurait été immobile pendant que l’autre aurait constamment été sur le point de partir.

Alors, nous aurions pu être parfaits si tu avais voulu rester.
Nous aurions pu être parfaits si tu avais voulu que je reste.
Nous aurions pu être tout et bien plus encore …

Si seulement.

Mais je n’ai jamais voulu la perfection. Je te voulais juste toi.
Je n’ai jamais voulu que les choses soient compliquées parce que pour moi elles étaient simples.
Ces trois mots sont tout ce dont j’avais besoin.
Alors, j’ai dit ces mots sans aucune peur, pendant que tu t’en allais.
Parce que je t’aimais.
Si seulement tu étais resté …
Et si seulement tu m’avais aimée.