Le signe indiquant le plus clairement qu’une relation est saine, c’est lorsqu’on ne trouve aucune trace de celle-ci sur Facebook

Moins on entend parler d’une relation, mieux celle-ci doit se passer.

D’après ce que je sais, Facebook est un site internet que l’on consulte pour prendre peur à la vue des opinions politiques de nos parents !

C’est un peu une zone de quarantaine. Tous les rebuts de l’humanité s’y retrouvent, comme si la vie réelle était ainsi protégée de ces êtres de la pire espèce. Mais nous sommes tous obligés de nous y inscrire. Autrement, nous aurions du mal à avoir des nouvelles de notre famille. Si nous abandonnions tous Facebook aujourd’hui, nous réaliserions que nous avons en fait que quatre véritables amis.

Je suis presque certaine que la seule chose que l’on fasse encore sur Facebook, c’est fermer les demandes Candy Crush en ayant envie de se tirer une balle. Alors oui, afficher sa relation dans cette masse de toxicité en ligne n’est pas vraiment la chose la plus valorisante qui existe.

Les relations s’exposent principalement de deux manières sur Facebook, et il n’y en a pas une pour rattraper l’autre.

D’abord, les couples en profitent pour laver leur linge sale.

Pour que vous vous fassiez une idée, voici 3 des choses les plus embarrassantes au monde :

1. Le compte Twitter de Donald Trump
2. L’existence même de Beliebers.
3. Les couples qui disent du mal l’un de l’autre sur les réseaux sociaux.

Mais cela n’empêche en rien les couples boiteux de se disputer à propos de tout et de rien sur Facebook. Cela signifie purement et simplement que vous vous fichez des sentiments de votre partenaire, de vos vies privées et de votre relation.

On n’est pas une équipe lorsque l’on s’affronte en public ; mais bien des adversaires. Et je ne fais même pas référence ici à toutes les publications passives-agressives. « Ce sentiment lorsque QUELQU’UN oublie de prendre le McDo en rentrant à la maison pour votre anniversaire – l’utopie.

Oui, je sais que ce « steak haché » a valeur d’amour, mais parlez-en à votre partenaire non ? Tout ce que cela dit, c’est que vous êtes à la recherche d’une validation extérieure quant à vos sentiments. Vous savez ce que fait un vrai couple lorsque quelque chose ne va pas ? Ils en parlent et essaient de trouver comment ne plus faire du mal à l’autre.

La seconde manière dont les relations s’exposent sur Facebook pourrait se résumer en une phrase : « enviez notre vie parfaite », dixit le couple qui partage à outrance. Ne soyez pas jaloux ; leur mur Facebook est littéralement une façade. C’est comme s’ils essayaient sans cesse de s’auto-convaincre de quelque chose. Une relation épanouissante ne devrait-elle pas parler d’elle-même ?

Peut-être est-ce aussi une obsession malsaine quant à leur image et non à leur couple.

Le légendaire Walter Payton a dit un jour : « lorsqu’on est doué pour quelque chose, on le dit à tout le monde. Lorsqu’on excelle dans quelque chose, ce sont les autres qui nous le disent. »

Lorsque notre relation est extraordinaire, les gens le remarquent. Cela transparait sur notre vie, de multiples manières. Il nous arrive à tous d’avoir envie de le crier au monde entier, mais ne serait-il pas bizarre d’appeler tous nos amis et chaque membre de notre famille 10 fois par jour, pour leur rappeler que l’on aime notre partenaire ?

Et c’est ce que l’on fait lorsque l’on publie non-stop sur Facebook.

En bref, les couples extraordinaires sont à l’opposé du genre de couples mentionnés ci-dessus. Ils règlent leurs problèmes sans y mêler d’innocents passants. Ils ont envie de partager leurs joies à deux, entre eux et non avec 400 étrangers.

Ils savent que les petits moments secrets, dont personne d’autre ne connaît l’existence sont précieux. Ils savent qu’en exposant leur amour à la vue d’étrangers, ils affadissent sa sincérité ; parce que lorsqu’on a un public, tout se transforme en spectacle.

Ils ne passent pas leur temps sur Facebook, ils le passent ensemble.