Skip to Content

Tu m’aimes ?! Alors, pourquoi me sens-je comme une moins que rien à tes côtés ?

Tu m’aimes ?! Alors, pourquoi me sens-je comme une moins que rien à tes côtés ?

Notre histoire d’amour a connu beaucoup de hauts et de bas. Cela n’a pas été un conte de fée et l’amour inconditionnel que je pensais avoir trouvé dans tes bras n’était en fait qu’un leurre.

Puis, après tant de disputes mais aussi de moments heureux, tu as baissé les bras. Tu m’as quittée, sans te retourner et sans dire un mot.

Ce n’est pas parce que tu es parti que ma douleur a aussi disparu. Cela ne veut pas dire qu’en partant, tu as effacé tous mes sentiments à ton égard ou que tu as pu effacer tous les souvenirs que j’ai.

Pour être honnête, je ne sais pas si je me sentais plus déprimée quand nous étions ensemble ou depuis que nous nous sommes séparés.

Tu veux savoir ce qui est le pire dans toute cette histoire ? Je ne suis même pas sûre que tu mérites mes larmes. En effet, je n’ai jamais vraiment su ce que tu ressentais pour moi.

Et même si tu as dit que c’était de l’amour, tes actions prouvaient tout le contraire.

Pendant longtemps, j’ai pensé que nous nous en sortirions si je faisais certaines choses différemment. Mais quand je pense à ce que ces choses auraient pu être, je ne peux pas trouver de réponse parce que j’ai tout donné.

J’ai fait tout ce que j’ai pu et ça n’a jamais été suffisant. Non pas que ce soit quelque chose de nouveau car j’ai le sentiment que rien de ce que j’ai fait n’a jamais été suffisant pour toi.

Et après tout ce temps, je me demande comment il est possible que notre couple n’ait pas réussi, alors que je t’aimais tant. Comment est-il possible que nous n’ayons pas réussi alors que tu as dit que tu m’aimais aussi ?

Mais si tu m’avais vraiment aimée, pourquoi m’aurais-tu fait sentir que je n’étais pas assez bien ?

Sans cesse, tu me comparais aux autres femmes. Alors, tu me répétais tout le temps que tu voulais que je sois plus comme ceci ou plus comme cela. Il y avait tant de choses que tu voulais de moi et que tu voulais que je change.

De mon côté, je ne désirais qu’une chose : que tu m’aimes pour qui j’étais vraiment. 

Mais tu ne m’as jamais vraiment aimée parce que tu ne m’as jamais vraiment acceptée pour ce que j’étais.

Tu n’as jamais voulu que je sois qui j’étais vraiment, il y avait toujours quelque chose en moi qui te dérangeait.

Peu importe le nombre de bonnes choses que nous avions, tu ne voyais que les mauvaises. Peu importe toutes mes qualités, tu ne prenais en compte que mes défauts.

Tu n’arrêtais pas d’évoquer mes imperfections. Je sais, je suis loin d’être parfaite mais il y a plus chez moi que mes imperfections. Je ne suis pas parfaite pourtant il y a beaucoup de choses que j’aime vraiment chez moi.

J’ai aussi des côtés positifs et j’ai plus de bons traits que de mauvais. Mais tu n’as jamais su voir le positif chez moi car tu étais trop concentrée sur le négatif. 

Finalement, au bout d’un moment, j’ai commencé à me voir à travers tes yeux et je n’aimais pas non plus ce que je voyais.

Tu as continué à me fixer des buts et standards que je ne pouvais pas atteindre. Tu ne m’as jamais rien donné en retour mais tu voulais quand même que je fasse toutes les choses que tu me demandais de faire.

Chaque fois que tu n’aimais pas quelque chose chez moi, tu me demandais de le changer. Si je le changeais, tu passais à la chose suivante qui te dérangeait chez moi.

Et si je ne le faisais pas, tu continuais à t’en plaindre jusqu’à ce que je commence moi aussi à détester ce côté de ma personnalité.

C’était si difficile pour moi de te suivre pourtant j’ai vraiment fait des efforts parce que je t’aimais plus que tout.

D’un autre côté, tu ne m’as jamais fait une place dans ta vie. Je n’ai jamais su où j’en étais avec toi. Et c’est quelque chose que personne ne devrait vivre en amour.

Personne ne devrait jamais se demander où il se situe dans la vie de la personne qu’il aime. Et j’étais là, pleine d’amour pour toi mais sans aucune promesse d’avenir ni même de réciprocité de mon amour.

Je n’arrivais pas à me défaire du sentiment que tout était de ma faute et que je n’étais pas assez bien pour toi. Je ne pouvais pas me voir avec toi quand tu ne m’as jamais donné une lueur d’espoir.

Pas un seul geste gentil qui me dirait que tu me trouves digne de mon amour.

Tout ce à quoi je pensais, c’était que je ne pouvais rien faire de bien. Et pendant si longtemps, je me suis demandé comment j’en étais arrivée là.

Qu’est-ce qui n’allait pas chez moi ? Finalement, j’ai eu une révélation. Tu n’étais tout simplement pas prêt à t’engager sérieusement. 

Tu n’as jamais vraiment été prêt à arrêter la drague, les coups d’un soir. Bref, tu ne voulais pas mettre un terme à ta vie de célibataire.

La vérité c’est que l’idée qu’il pouvait y avoir quelqu’un de mieux que moi te hantait. Alors, tu refusais de te contenter de “moins”.

En réalité, tu étais loin d’être parfait mais je suppose que tu étais un narcissique très bien déguisé. Et cette partie forte de toi n’a jamais vraiment pu s’imaginer dans une relation monogame. 

J’ai réalisé que ce n’était pas moi le problème et que c’était quelque chose qui n’allait pas chez moi. Aucune fille ne pourrait jamais être assez bien pour toi parce que c’est ta vision des choses.

Tu passes constamment d’une personne à l’autre mais tu ne peux jamais être satisfait de toi-même ni de ta situation.

Tu as dit que tu m’aimais mais maintenant je sais que ce n’était pas de l’amour. Tu as peut-être aimé le potentiel que tu as vu en moi mais ce n’était pas du véritable amour.

Si ça avait été le cas, je n’aurais pas eu constamment le sentiment de ne pas être assez bien.

Ce n’était pas de l’amour parce que tu as trop peur d’aimer. Et ce n’est pas que je ne suis pas assez bien, c’est qu’aucune femme ne pourrait jamais être assez bien.

Après tout, tu n’as jamais eu l’intention de rester avec moi, de toute façon. Alors, bonne chance dans ta quête du parfait !

Pour ma part, j’en ai fini avec ta fausse définition de l’amour. J’en ai fini de me rabaisser parce que tu ne pouvais pas m’accepter ou m’aimer pour ce que je suis vraiment.

Je m’aime telle que je suis, avec toutes mes imperfections et tous mes bons côtés. Et je sais que quelqu’un d’autre le fera aussi.

À lire aussi : Être célibataire est toujours plus sain que de se battre pour une relation toxique

Autosabotage : pourquoi êtes-vous votre pire ennemie ? Comment arrêter ?
← Previous
Rêver de son ex : 15 raisons et explications déchiffrées
Next →
Comments are closed.