Skip to Content

Le couple de l’enfer : narcissique et empathe

Le couple de l’enfer : narcissique et empathe

La relation qu’entretient un narcissique avec un empathe ressemble à la relation d’un hôte avec un parasite.

Motivé par le désir de rechercher l’amour et de guérir le narcissique blessé, l’empathe devient le vaisseau parfait du narcissique parasite !

Il n’y a en tout cas pas pire histoire que celle entre un narcissique et un empathe.

Ces deux opposés ne se complètent certainement pas et la route à deux sera assurément tortueuse.

Une danse infernale entre ces deux extrêmes

Les deux partenaires sont responsables du déséquilibre créé.

Chacun a « besoin » de l’autre pour que la relation dysfonctionnelle reste intacte.

Un empathe peut se sentir impuissant dans la relation. Mais il est important de garder à l’esprit qu’un narcissique ne peut pas exister sans l’aide bien intentionnée de l’empathe lui-même.

Si l’empathe fixait des limites et s’éloignait, refusant d’intérioriser les sentiments projetés du narcissique, alors la dynamique abusive cesserait d’exister.

La seule destination de cette relation est quoi qu’il en soit le chagrin et le désespoir… Et très certainement pas pour le narcissique.

Pour comprendre pourquoi cette relation est vouée à l’échec dès le départ, voyons d’abord ce que sont un narcissique et un empathe.

À lire aussi : Les narcissiques et les empathes passent par ces 17 Étapes dans leur relation

Portrait du narcissique

L’une des caractéristiques principales du narcissique est qu’il s’agit d’un individu qui considère les autres comme des objets plutôt que comme des personnes.

Les gens sont ainsi considérés comme des moyens de fournir au narcissique de l’attention et de l’admiration, dans le but de maintenir stable chez lui un sentiment de soi fragile et caché.

Le narcissisme manque également d’empathie. Il a un sens exagéré de l’importance de soi, un sentiment de droit et un très grand besoin d’admiration.

Comme les narcissiques ont du mal à accepter leurs émotions, ils les projettent en plus sur leurs partenaires.

Par exemple, s’ils se sentent inutiles ou honteux, ils traiteront leurs partenaires de telle manière que cela soit ceux-ci qui se sentent sans valeur et honteux.

Ce sont des manipulateurs en puissance. Ils sont incapables d’aimer mais ils sont passés maîtres dans l’art de faire croire l’inverse.

C’est ce qui déroute le plus un empathe, qui tombe à pieds joints dans le piège.

On peut voir le narcissique comme une machine à sous : cela vous rapportera parfois des trésors, mais la majeure partie du temps, vous serez privés d’amour.

Une phrase souvent prononcée par les empathes concernant le narcissique sera d’ailleurs : « il peut être vraiment incroyable un jour et horrible le lendemain ».

Et ce ne sont là que quelques traits d’une personne narcissique, il en existe d’autres.

Portrait de l’empathe

Beaucoup de gens apprennent à cacher qui ils sont vraiment mais les empathes verront ce qu’il se passe sous la surface.

Ils ont un grand cœur et agiront avec compassion pour aider ces personnes à s’exprimer.

Les empathes sont souvent calmes et adorent offrir des compliments. Par contre, ils ont du mal à accepter d’en recevoir.

D’autres caractéristiques fréquentes sont qu’ils sont plutôt non violents, non agressifs et préfèrent régler les conflits qu’en créer.

Toute zone hostile crée d’ailleurs un sentiment inconfortable chez les empathes, qui dépenseront dès lors toute leur énergie à résoudre le problème.

Ce sont des individus très conscients des émotions de leur entourage, au point de ressentir ces émotions elles-mêmes.

Les empathes voient le monde différemment des autres. Ils sont parfaitement conscients de tout ce qui les entourent, des soucis des gens et de ce dont ils ont besoin émotionnellement.

Malheureusement souvent à leur détriment.

Par nature, ce sont donc des gens profondément attentionnés et altruistes.

Leur but dans la vie est d’offrir la guérison chez les autres. Mais en raison de leur sensibilité intense, les empathes ont souvent du mal à créer des limites saines.

C’est ainsi qu’ils deviennent des martyrs, cédant à la codépendance et au sacrifice de soi chronique.

À lire aussi : 8 Rappels pour les empathes qui tombent amoureux du potentiel des gens

Narcissique et empathe : le voyage vers l’enfer

La raison la plus évidente pour laquelle un empathe n’est pas capable de voir qu’il est victime d’abus narcissique est qu’il ne ferait jamais les choses qu’un narcissique fait.

Il faut généralement une grande claque dans la figure d’un empathe pour qu’il se rende compte qu’il y a des gens extrêmement mauvais dans le monde. Et une claque plus grande encore pour accepter que son partenaire fait partie de ces mauvaises personnes.

Un partenaire narcissique pourrait même ressembler à une victime aux yeux de l’empathe, si le narcissique fait en sorte de se présenter comme ça.

Le plus souvent, un empathe essaiera d’apporter un peu de lumière à l’esprit sombre de son partenaire. Il veut que tout le monde autour de lui se sente en sécurité.

Mais ce sera peine perdue.

Tous ces essais se transformeront petit à petit en codépendance.

Et nous savons tous que la codépendance dans les relations est extrêmement toxique.

Lorsqu’un narcissique trouve un moyen de vous rendre dépendants de lui, il l’utilise pour que vous ne puissiez plus rien faire sans lui.

En tant qu’empathe, vous rechercherez sa validation sur tout ce que vous ferez, lui donnant ainsi l’opportunité de jouer un rôle sur votre estime de soi.

Avec une estime de soi très faible, vous cesserez de penser que vous méritez mieux.

De plus, le comportement dominant que dégage le narcissique suffira à vous faire croire qu’il veut juste vous protéger.

Dans ce principe, il vous fait également perdre le contact avec vos proches, affirmant que ceux-ci veulent vous séparer.

Rien de tout cela n’a l’ait fantastique et pour cause, ça ne l’est pas. Être en couple avec une personne qui a des tendances narcissiques n’est pas une expérience agréable.

À lire aussi : Les relations entre empathes et narcissiques sont souvent toxiques et violentes

Une relation entre un narcissique et un empathe a-t-elle des chances de fonctionner malgré tout ?

Une relation entre un narcissique et un empathe peut-elle vraiment fonctionner ?

Les chances sont minimes mais oui, cela reste possible.

Tout dépendra du niveau de narcissisme ainsi que de niveau d’empathie des deux protagonistes.

Il faut savoir que le narcissisme n’est pas quelque chose que les gens choisissent d’être ; il relève d’un trouble de la personnalité appelé trouble de la personnalité narcissique.

Une personne atteinte de ce trouble échoue souvent à se faire soigner parce qu’elle ne croit tout simplement pas qu’elle a un problème. Elle pense que tout va bien chez elle et que ce sont les autres qui sont malades.

C’est pour cette raison qu’il est peu probable que vous puissiez jamais convaincre un partenaire narcissique que vous avez raison et qu’il a tort.

Les personnes atteintes de ce trouble vont simplement continuer à agir de manière émotionnellement destructrice. Non seulement avec les autres mais aussi envers elles-mêmes.

Mais si un narcissique est vers l’extrémité douce de l’échelle et qu’un empathe est conscient de ce qui se passe, il y a une toute petite chance d’une issue favorable.

Si vous savez que votre partenaire a ce type de trouble de la personnalité ET surtout, que votre partenaire l’admet lui-même et souhaite entreprendre des démarches pour se soigner, oui, un avenir à deux est envisageable.

Mais vraiment, dans 95% des cas, vous risquez de perdre plus de plumes que de vous envoler ensemble au septième ciel…

Alors pesez bien le pour et le contre avant toute chose.

À lire aussi : L’attirance toxique que ressentent un empathe et un narcissique l’un envers l’autre