Psychologie

Épuisement mental et émotionnel, voici les 10 Signes alarmants

Régler toutes les obligations que la vie impose, travailler, s’occuper des personnes que tu aimes et prendre soin de toi peuvent devenir des tâches très épuisantes.

En effet, un jour tu es au top, ton énergie est au maximum et tu es heureuse un poisson dans l’eau mais un autre jour, tu es au fond du gouffre et tu as l’impression de devoir tout recommencer à zéro.

Toute cette folie et l’imprévisibilité de la vie peuvent mettre en danger ta santé physique mais aussi, et surtout, ta santé mentale. 

Ainsi, ton bien-être émotionnel peut être mis à mal par le stress de la vie et du tourbillon des émotions que tu vis au quotidien.

Parfois, il peut être difficile de porter un jugement logique sur ce que tu ressens. Est-ce que tu es physiquement épuisée ou as-tu perdu l’espoir de construire un bel avenir ?

Mais, une chose est sûre. Lorsque tu te trouves dans cette situation, le meilleur des remèdes reste le repos. Un repos bien mérité !

Quand la vie te met beaucoup trop d’obstacles sur le chemin, tu dois impérativement prendre du recul.

Tu dois te calmer et souffler un peu pour laisser quelqu’un d’autre prendre les rênes.

Mais, attention ! Ce n’est pas parce que tu fais une pause que cela signifie que tu abandonnes.

Tu ne baisses pas les bras et tu ne tires pas un trait définitif sur tes projets ou tes rêves.

Simplement, tu prends du temps pour toi afin d’apprendre à t’aimer et t’accepter. Tu fais une pause pour guérir toutes tes blessures physiques, émotionnelles et mentales.

En fait, tu dois savoir quand il est temps de ralentir le rythme.

Tu te demandes peut-être comment tu peux savoir si tu es lassée de la vie ou tout simplement mentalement épuisée.

La réponse est simple. Il y a 10 signes évidents qui prouvent que tu n’en peux plus. Que tu es arrivée au bout du rouleau.

Si tu remarques ces comportements chez toi, il est temps que tu t’arrêtes un peu. Tu dois faire une pause pour prendre soin de toi et reprendre du poil de la bête.

Sache que pousser le bouchon trop loin ne va pas t’aider à avancer plus vite dans la vie. Au contraire, cela va te ralentir.

Car, tôt ou tard, ton corps et ton esprit vont dire “Stop”. Alors, tu ne pourras plus du tout avancer. Tu feras du surplace.

Et, tu perdras alors beaucoup plus de temps pour guérir et redevenir la personne que tu étais auparavant.

Donc, avant qu’il ne soit trop tard et avant de connaître les conséquences néfastes d’un burn out, fais une pause et réfléchis aux causes de ton épuisement.

Quels sont les signes qui prouvent que tu es émotionnellement épuisée ?

Il y a 10 comportements qui montrent avec certitude que tu n’en peux plus. Tu es arrivée au bout du rouleau et ta vie est en train de prendre un tournant inquiétant.

Si tu continues sur cette lancée, tu vas te retrouver au cœur d’une spirale infernale dont tu vas difficilement pouvoir sortir indemne.

Observe donc ta vie et ton attitude et si tu reconnais ces signes dans ton comportement, arrête-toi tout de suite.

Fais une pause car ta santé mentale et ton bien-être en dépendent !

1. Tu es complètement détachée !

Quand tu traverses une longue période d’épuisement, tu finis par devenir complètement neutre.

Tu es comme engourdie, paralysée ! Tu ne te sens ni bien ni mal. En fait, tu ne ressens plus rien du tout.

Tu deviens complètement immune aux émotions. C’est pourquoi tu finis par perdre tout espoir. C’est alors que tu dois demander de l’aide.

Tes amis ou tes proches sont là pour ça. Mais, si tu n’es pas à l’aise à l’idée de parler de ta situation avec eux, tu peux toujours faire appel à un professionnel.

Tu ne peux pas continuer à vivre ta vie sans rien ressentir. Sinon tu vas finir par devenir quelqu’un de morose et de terne.

2. Tu éprouves le besoin de t’isoler.

Alors que tu devrais sortir afin de profiter de la vie et de tout ce qu’elle a à offrir mais tu te sens beaucoup plus en sécurité lorsque tu évites le contact avec le monde extérieur.

Tu refuses toutes les sorties que tu ne considères pas comme obligatoires. Ainsi, tu vois très peu tes amis ou ta famille.

Tu te sens beaucoup mieux lorsque tu es seule. Et, je te comprends mais ce n’est pas forcément une bonne idée lorsque tu te sens mal.

Dans ce genre de situation, ne sois pas trop dure avec toi-même. On a toutes connu ces périodes de stress. Et, je sais que c’est difficile à vivre.

Mais, au lieu de perdre ton temps inutilement, profite de cette période d’isolement pour prendre soin de toi.

3. Tu as du mal à dormir.

Tu as souvent l’impression de ne pas avoir ta place dans ce monde. D’ailleurs, parfois, tu penses même que tu ne mérites pas la vie que tu mènes.

Ce sentiment d’épuisement qui t’accable t’empêche de te calmer. Des pensées négatives envahissent ton esprit dès que tu cherches à dormir.

Donc, ton sommeil est complètement perturbé. En effet, tu n’arrives pas à effacer ces idées noires de ta tête et elles bloquent ton cycle du sommeil.

L’insomnie est donc devenue ton “amie”. Elle est toujours présente et essaie de te rappeler toutes tes erreurs ou mauvaises décisions.

En fait, c’est une très mauvaise amie !

4. Tu as souvent des nausées et la tête qui tourne.

Alerte rouge ! S’il y a bien un signe qui peut être dangereux c’est le fait d’avoir constamment la nausée et la tête qui tourne.

En effet, cette réaction est typique de l’épuisement et beaucoup de personnes en souffrent.

Ainsi, lorsqu’une personne se brise mentalement, les conséquences deviennent également physiques.

Mais, tu devrais réagir avant d’en arriver à ce point. En effet, tu dois prévenir plutôt que guérir !

Si tu n’agis pas pour changer ta situation actuelle, personne ne le fera à ta place.

Fais donc une pause et essaie de libérer ton esprit de toutes pensées négatives. Tu es une femme forte et je suis sûre que tu es capable de réussir.

5. Tu n’as presque plus aucune motivation.

En fait, tu as l’impression que tu es incapable de faire ton travail comme il faut ou même d’accomplir quoi que ce soit dans ta vie personnelle.

Tu n’as plus de motivation ni de volonté. En fait, tu es presque inerte. Tout te passe au-dessus de la tête !

Ainsi, les objectifs qui te stimulaient auparavant pour aller de l’avant ne suffisent plus à te rendre heureuse. D’ailleurs, ils ne t’intéressent même plus.

Si tu es dans ce cas, tu as vraiment besoin d’une pause. Ne te force pas à faire quelque chose qui ne te motive plus.

Et, ne sois pas trop exigeante avec toi-même ! L’inspiration se trouve tout autour de toi.

Donc, ne t’inquiète pas… Elle t’apparaîtra lorsque tu t’y attendras le moins. Tu dois simplement être patiente.

6. Tu manques de confiance en toi.

Lorsque tu es émotionnellement épuisée, tu te dis que tu n’es bonne à rien. Que, contrairement aux autres, tu n’es pas capable de faire face aux défis de la vie de tous les jours.

Tu développes alors une image négative de toi-même. Ainsi, tu te concentres sur tes défauts et tu oublies le fait que tu as des qualités et des talents.

En fait, tu penses que tu ne vaux rien car tu ne sais pas gérer tes émotions ou tout simplement ta vie. Alors, tu ne t’estimes plus et tu perds complètement confiance en toi.

7. Tu pleures pour un rien.

Lorsque tu traverses une période difficile, tu as l’impression que le monde entier est contre toi. 

Comme si les gens s’étaient légué pour te blesser ou te détruire. Ainsi, tous tes sens sont en alerte.

Tout d’un coup, tu deviens super sensible. Alors, même une petite blague peut te faire pleurer, même si elle n’est pas dirigée contre toi.

Quand tu es épuisée, physiquement et mentalement, tu perds la force de gérer les différents défis de la vie.

Alors, le stress habituel de la routine quotidienne est beaucoup plus intense. Et, le seul mécanisme de défense de ton corps et de ton âme, à ce moment-là, se manifeste à travers les larmes.

8. Tu t’énerves facilement.

Avec les jours qui passent, tu perds de plus en plus l’espoir. Ainsi, l’incapacité de faire quoi que ce soit et le manque de pouvoir te rendent de plus en plus irritable.

Tout t’énerve. Ton travail, tes projets professionnels, tes amis, ta famille… Bref, tout est devenu insupportable.

Tu te surprends même à te disputer avec la télévision lorsqu’un des acteurs prend une décision qui te semble complètement ridicule.

En fait, ce ne sont pas seulement les situations que tu vis comme personnelles qui t’irritent mais vraiment tout ce que tu vois ou entends.

9. Même les choses insignifiantes peuvent te blesser.

À cause de ton état d’épuisement avancé, tu es beaucoup plus sensible que d’habitude.

Alors, toutes tes émotions semblent beaucoup plus intenses qu’auparavant. Ainsi, n’importe quel petit détail peut te bouleverser.

Et, tu ne sais plus comment gérer l’intensité de ces émotions alors tu pleures… Tu pleures beaucoup !

Ne marine pas dans ta souffrance. En effet, tu dois prendre du temps pour toi afin de construire une vie qui te satisfasse davantage.

Même si ça ne va pas être simple. D’ailleurs, ça va même être très difficile mais c’est essentiel pour ton bien-être.

Je te promets qu’une petite pause te fera un bien fou et te permettra de reprendre le contrôle de ta vie.

10. Tu as des attaques de panique et l’anxiété est toujours présente dans ta vie.

Tu es épuisée ! Et, quelle est la conséquence directe de ton état ? Tu te sens beaucoup plus stressée que d’habitude.

Toutes les situations t’inquiètent, le moindre petit changement ou accroc te fait grincer des dents.

Alors, les attaques de panique ou d’anxiété sont devenues une routine quotidienne. Et, tu t’es même habituée à leur récurrence.

Mais, s’il te plaît, ne panique pas ! Essaie de trouver une façon de te concentrer de nouveau sur l’essentiel.

En effet, tu dois trouver un moyen pour guérir efficacement tes blessures. Or, pour ce faire, tu dois passer du temps seule.

Tu dois comprendre ce dont tu as besoin ou pas, ce que tu veux ou ne veux pas ! 

À lire aussi : Hypersensibilité : les 10 Secrets à connaître avant de sortir avec une personne très sensible

Annabelle S.
Née et élevée à Gatineau, femme au foyer et heureuse maman de 2 enfants. Je suis une grande passionnée, en tout et par tout. Mais ma grande obsession, c’est l'écriture. J’ai toujours écrit, tenu des blogs, gribouillé des carnets par dizaines et récité des poèmes. Les lettres, la littérature c’est dans le cœur et on n’y peut rien.