Peine d'amourRelation

Il vous manque et vous en avez le droit

Il n’y a aucune honte à regarder ses pages sur les réseaux sociaux pour voir s’il a déjà changé de statut amoureux ou posté une photo avec une autre fille.

Il n’y a aucune honte à repenser à vos vieux souvenirs ou à tenter de déterminer à quel moment les choses ont dérapé.

Il n’y a aucune honte à imaginer un tout autre futur dans lequel vous êtes ensemble et vivez heureux pour toujours.

Il n’y a aucune honte à aimer quelqu’un qui ne vous aime pas. Il n’y a aucune honte à être humaine et à avoir des sentiments. Il n’y a aucune honte à avoir le coeur brisé.

Il vous manque et peut-être vous détestez-vous pour ça, mais ce n’est rien. Vous avez le droit de vous sentir comme vous vous sentez.

N’essayez pas de prendre le contrôle de vos sentiments. Laissez-les s’exprimer. Parce que si vous essayez de faire semblant, de prétendre qu’il n’est plus rien pour vous et que vous vous fichez de lui, l’oublier vous prendra encore plus de temps.

Sachez que vous avez le droit d’être bouleversée par son départ. Même si votre relation n’a jamais été officielle. Même si c’est un connard qui ne mérite aucune de vos larmes.

Vous avez le droit de le détester, même s’il clame haut et fort qu’il n’a rien à se reprocher. Vous avez le droit d’avoir l’impression qu’il vous a menée en bateau, même si lui jure que vous n’êtes qu’une hystérique qui s’est imaginée des choses.

Vous avez le droit de lui écrire puis de tout effacer. Vous avez le droit d’imaginer quelle aurait été sa réponse si vous aviez pressé « envoyer ». Vous avez le droit de commettre des erreurs et d’essayer de le contacter.

Vous avez le droit de vous demander si oui ou non vous allez vous précipiter dans ce restaurant où il avait l’habitude de vous emmener. Vous avez le droit de vous questionner sur ce qu’il fait à cet instant t et de vous demander si lui aussi pense à vous.

Vous avez le droit de porter vos plus beaux vêtements quand vous savez que vous allez le croiser. Vous avez le droit d’essayer de le rendre jaloux, de lui faire regretter ce qu’il a perdu.

Vous avez le droit de rester au lit tout un dimanche, parce que vous êtes incapable de trouver la force de vous lever et de vous habiller. Vous avez le droit d’errer comme une âme en peine pendant quelques semaines.

Vous avez le droit de vous plaindre de lui à de vos amis. Vous avez le droit de boire un peu trop et de pleurer un peu trop. Vous avez le droit d’être déprimée.

On peut très bien être une femme forte et indépendante — tout en étant obsédée par un garçon. Votre chagrin ne vous rend pas inférieure. Il vous rend normale.

Sachez simplement que vous allez survivre à cela. Et vous en sortirez avec plus d’assurance que jamais.

Ça vous prendra un peu de temps, mais vous finirez par accepter son départ. Vous réaliserez que la vie sans lui est somme toute bien mieux qu’avec lui.

Vous finirez par passer à autre chose. Mais pour le moment, vous avez le droit d’être bouleversée. Il vous manque et vous en avez le droit.

Annabelle S.
Née et élevée à Gatineau, femme au foyer et heureuse maman de 2 enfants. Je suis une grande passionnée, en tout et par tout. Mais ma grande obsession, c’est l'écriture. J’ai toujours écrit, tenu des blogs, gribouillé des carnets par dizaines et récité des poèmes. Les lettres, la littérature c’est dans le cœur et on n’y peut rien.