Voilà comment on se brise le cœur soi-même sans même s’en rendre compte

Trouver celui qu’on aime, c’est risquer une route pleine d’impasses et de chagrins d’amour. Ce que nous ne réalisons parfois pas, c’est que nous brisons notre propre cœur en chemin.

Nous nous brisons le cœur en prêtant attention à ceux qui nous ignorent.

Nous nous brisons le cœur en donnant trop facilement notre amour à des gens qui ne nous méritent pas.

Nous nous brisons le cœur quand des personnes qui ne se soucient pas de nous nous manquent.

Nous nous brisons le cœur en investissant du temps dans des gens qui ne nous donnent rien en retour.

Nous nous brisons le cœur en donnant le meilleur de nous-mêmes à ceux qui n’ont pas encore prouvé qu’ils le méritent.

Nous nous brisons le cœur en faisant un effort particulier pour les gens qui ne veulent même pas lever le petit doigt pour nous.

Nous nous brisons le cœur en poursuivant des gens qui ne se retourneraient même pas si nous partions.

Nous nous brisons le cœur en choisissant les mauvaises personnes.

Nous nous brisons le cœur en essayant de retenir l’attention de quelqu’un qui se concentre sur quelqu’un d’autre. En rivalisant avec les autres alors que la bonne personne nous laisserait gagner facilement.

Nous nous brisons le cœur en pensant que si nous aimons suffisamment quelqu’un et que nous lui montrons, il va changer d’avis.

Nous nous brisons le cœur en ne lisant pas les signes, mais en lisant ceux que nous voulons.

Nous nous brisons le cœur chaque fois que nous ignorons ces signaux d’alarme et ces signes avant-coureurs.

Nous nous brisons le cœur en tombant amoureux de gens qui ne se soucient pas de nous.

Nous nous brisons le cœur en envisageant un avenir faux mais irréaliste avec quelqu’un qui ne veut même pas que nous fassions partie de ses plans.

Nous nous brisons le cœur en répondant à ce texto même s’il n’a pas répondu à trois des nôtres.

Nous nous brisons le cœur en ne coupant pas les ponts avec les gens et en leur donnant une autre chance de nous faire du mal.

Nous nous brisons le cœur en répondant à cet appel même s’il est 3 heures du matin. En se contentant d’un coup d’un soir, alors que tout ce qu’on veut, c’est plus, mais qu’on a trop peur de l’admettre.

Nous nous brisons le cœur en nous conformant à ce que la société qualifie de ” fréquentations normales “, mais cela fait mal.

Nous nous brisons le cœur en participant à ce jeu, que nous jurons détester mais que nous ne semblons pas pouvoir abandonner.

Nous nous brisons le cœur en aimant les mauvaises personnes, tout en nous convainquant qu’elles ont raison.

Nous nous brisons le cœur en tombant amoureux du mauvais garçon parce que nous voulons être celle qui le change.

Nous nous brisons le cœur en rejetant ce gentil garçon et en jurant qu’il n’y avait pas d’étincelle. En ne lui donnant pas cette chance. Il aurait pu être l’amour de sa vie.

Nous nous brisons le cœur dans une relation qui n’est pas définie comme telle parce que cette personne n’a pas envie de s’engager et nous la laissons faire.

Nous nous brisons le cœur en restant fidèles à ces gens qui sont presque tout ce que nous voulons et ce dont nous avons besoin. Le mot clé, c’est presque, alors que nous vivons douloureusement dans un endroit appelé les limbes.

Nous nous brisons le cœur en choisissant des gens qui ne nous choisissent pas.

Nous nous brisons le cœur parce que nous y sommes habitués. Parce que si nous ressentons de la douleur, au moins nous ressentons quelque chose.

Nous nous brisons le cœur parce que nous avons peur d’être heureux. Nous avons peur d’avoir soudainement quelque chose à perdre.

Nous nous brisons le cœur en ne disant rien quand nous en avons l’occasion parce que nous craignons d’être rejetés. Nous restons donc silencieux et laissons cela nous faire du mal.

Nous nous brisons le cœur en ne partant pas quand quelque chose est fini. En s’accrochant au passé et en le laissant interférer avec notre avenir. En souhaitant que cette personne soit celle qu’elle était, sans tenir compte de ce qu’elle est aujourd’hui.

Nous nous brisons le cœur en revivant la rupture et en analysant ce que nous avons fait de mal. En relisant d’anciennes conversations et en n’effaçant pas les photos, nous nous faisons du mal.

Nous nous brisons le cœur en essayant si fort de les récupérer.

Nous nous brisons le cœur quand nous l’appelons juste pour voir s’il va répondre. Puis ça fait mal, encore plus, quand il ne le fait pas.

Nous nous brisons le cœur en essayant de combler le vide qu’il laisse dans le lit des gens que nous souhaitons être lui, au lieu d’apprendre à nous aimer nous-mêmes.

Nous nous brisons le cœur en ne comprenant pas que l’histoire d’amour la plus importante est celle que nous avons avec la personne qui nous regarde dans le miroir.

Nous nous brisons le cœur en nous contentant et en n’écoutant pas cette voix dans notre tête qui nous dit que nous méritons plus que ce que nous recevons. Nous ne sommes pas patients et nous détestons attendre. Au lieu de cela, nous prenons ce que nous pouvons obtenir.

Nous nous brisons le cœur à maintes reprises.

Mais je pense qu’en ce début d’année, nous devrions essayer de faire quelque chose de différent. Essayons de ne pas nous briser le cœur et de le laisser guérir pour une fois.