À celle qui a aimé quelqu’un qui ne la méritait pas

Tu as tout mon respect et mon admiration ! Parce que contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, tu N’es PAS stupide. Être tombée amoureuse de ce mec ne fait pas de toi une idiote.

Tu es courageuse.

Tu es courageuse, simplement parce que tu as aimé quelqu’un comme lui. Parce que tu as eu la force d’aimer quelqu’un qui ne pouvait pas t’aimer comme tu le mérites. Tu es courageuse parce que même quand ça faisait un mal de chien, tu as décidé de rester. Parce que même quand il te donnait toutes les raisons de t’en aller, tu l’as choisi, sans avoir besoin d’y réfléchir à deux fois.

Je t’admire parce que tu croies que les gens peuvent changer. Qu’un jour, il réalisera peut-être à quel point tu es importante. Qu’un matin peut-être, il apprendra à voir et à apprécier tes efforts à leur juste valeur.

Qu’un moment viendra enfin, où il reconnaîtra tout le temps et tous les sentiments que tu as investis en lui. Qu’à un moment spécifique, il se ressaisira et réalisera enfin à quel point tu es incroyable, à quel point tu as été bonne envers lui et qu’il doit te donner l’amour que tu mérites.

Je t’admire parce que tu lui as fait confiance de tout ton cœur et de toute ton âme, même les fois où il ne voulait pas de ta confiance. Je t’admire parce que tu lui as permis de faire partie de ta vie, même lorsqu’il était incapable de faire une chose aussi simple que te tenir la porte.

Je t’admire parce que tu lui as permis de te tenir la main, même quand tu savais qu’il finirait par la lâcher. Je t’admire parce que tu lui as permis d’avoir tout ton temps et toute ton attention, même quand il n’était disponible que lorsqu’il n’avait rien de mieux à faire.

Je t’admire pour la détermination dont tu as fait preuve. Pour avoir sans cesse caché ton chagrin derrière une tenue de dame, sachant que chaque fois qu’il reviendrait, tu l’accepterais et lui ouvrirais ton cœur. Et chaque fois qu’il voulait s’en aller, tu le laissais faire, attendant patiemment le moment où il serait à nouveau las et recommencerait à penser à toi.

Je t’admire pour le courage dont tu as fait preuve en restant avec quelqu’un qui ne te traitait pas mieux que l’on traite son passe-temps favori. Quelqu’un qui ne pouvait que t’aimer de moins en moins. Quelqu’un qui n’en serait probablement jamais arrivé à te choisir.

Quelqu’un qui pouvait agir comme si tu l’intéressais un jour et être complètement indifférent le lendemain. Quelqu’un qui avait pu aimer la fille avant toi et pourra sûrement aimer celle qui suivra, mais pas toi.

Quelqu’un qui ne t’aurait emmenée que dans des endroits décontractés, mais ne t’aurait jamais invitée à un vrai dîner. Quelqu’un qui te souhaitait toujours de bien rentrer, mais ne t’accompagnait jamais jusqu’à la maison. Quelqu’un qui ne t’appelait qu’en pleine nuit et jamais pendant la journée. Quelqu’un qui n’aurait jamais été capable de réaliser ta magie, même si tu avais fait disparaître le monde pour lui.

Je t’admire parce que tu n’as jamais cessé, dans un coin de ton cœur de tenir à lui, d’espérer et d’attendre. Tu tenais suffisamment à lui pour le laisser te briser le cœur en un million de morceaux, encore et encore et le laisser revenir dans ta vie, quand tu savais qu’il ne resterait pas longtemps.

Cette partie de ton âme qui croit encore en la possibilité qu’il existe un « nous », même s’il te voit seule, comme quelqu’un qui est suffisant de temps en temps. Cette part de ton cœur qui attend encore qu’il change d’avis et décide d’être avec toi ou au moins, de faire quelques efforts pour que ça fonctionne.

Je t’admire pour lui avoir donné BIEN plus que ce que tu ne recevras jamais.