Skip to Content

Pour vous, dans les jours sombres

Pour vous, dans les jours sombres

Votre réveil sonne, vous éveillant après une nuit agitée. Vous mettez votre pull bien chaud et relevez vos cheveux en une discrète queue de cheval. Vous camouflez les quelques boutons éparpillés sur votre visage et tentez de cacher les poches sous vos yeux. Vous maquillez vos yeux et mettez un léger gloss, espérant réussir à masquer votre douleur. Vous vous regardez dans le miroir et vous sentez terriblement mécontente. Vous avez envie de pleurer mais savez que vous n’aurez pas le temps de vous remaquiller. Vous vous dites alors que de toute manière vous ne pourrez pas faire mieux.

Vous vous rendez au travail, à moitié endormie et dites bonjour à vos collègues d’un sourire charmant, leur laissant croire que tout va bien. Vous vous surprenez vous-même de votre capacité à masquer la douleur grâce à un sourire et à des salutations amicales.

Vous faites votre travail, mais votre esprit est ailleurs. Vos pensées vagabondent, vous n’arrivez pas à avoir les idées claires. Vous avez envie de retourner vous coucher, en boule, invisible au monde. Vous avez envie d’hiberner devant des rediffusions de Friends, accompagnée de chocolats.

Vous voulez être seule, dans votre propre monde de solitude, mais d’un autre côté, vous ne voulez pas vraiment être seule. Vous avez besoin de quelqu’un qui vous dise que tout va bien, que vous irez bien, mais personne ne sait à quel point la vie vous semble difficile. Personne ne sait votre souffrance. Personne ne demande.

Vous avez envie d’aller boire un verre après le travail mais vous êtes trop épuisée d’avoir passer la journée à feindre des sourires et faire semblant que tout allait bien. Vous êtes incapable de tenir une discussion alors que vous avez l’impression que votre monde s’effondre autour de vous. Vous ne sauriez pas de quoi parler de toute façon, et la peur de ne pas trouver vous convainc de directement rentrer chez vous.

Une fois rentrée du travail, vous ne savez pas comment occuper votre temps. Vous avez envie de faire quelque chose qui ait du sens, qui soit productif, mais vous êtes angoissée et excessivement fatiguée. Vous êtes triste de vous sentir triste, et angoissée à l’idée d’être angoissée. Alors vous vous perdez dans vos pensées. Vous vous demandez ce qui ne va pas. Votre vie n’est pas si mal pourtant. Vous avez des amis. Vous avez un travail intéressant. Vous avez un toit, votre foyer. Il y a des gens qui vous aiment, et des gens que vous aimez. Vous avez tout ce dont vous avez besoin. Sur le papier, vous avez tout pour être heureuse. Donc vous vous demandez ce qui ne va pas. Vous vous demandez pourquoi tout ça ne vous suffit pas.

Quand il est temps d’aller vous coucher, vous vous déshabillez et vous apercevez dans le miroir. Vous reconnaissez à peine cette fille qui vous regarde. Vous ne la connaissez plus.

Vous êtes triste … tellement triste … sans savoir pourquoi.

Je sais que vous n’avez qu’une envie : aller vous coucher, même s’il vous faudra des heures avant de vous endormir. Mais au lieu de prendre une douche rapide, juste pour en finir, profitez d’une longue douche bien chaude. Laissez cette eau « rincer » votre journée de stress. Laissez la vapeur soulager vos tensions et la chaleur calmer vos nerfs. Lavez votre corps avec douceur à l’aide d’un gel douche à la lavande. Restez là aussi longtemps que vous en aurez besoin.

Mettez maintenant votre pyjama le plus confortable. Mettez vos chaussettes les plus chaudes. Peignez vos cheveux.

Et avant d’aller au lit, éteignez toutes les lumières de manière à ce que la pièce soit plongée dans l’obscurité la plus totale. Regardez par la fenêtre, toutes ces étoiles étincelant délicatement pour vous. Observez ces étoiles, si petites, brillant intensément au milieu des cieux sombres. Laissez-les vous rassurer. Laissez leur présence vous réconforter et laissez-les vous signifier que, là, dehors, quelque chose de plus grand que vous existe pour vous protéger. Laissez-les vous rappeler que la vie ne sera pas toujours comme elle est aujourd’hui. Laissez ce ciel immense et dégagé vous promettre qu’un jour, tout ira mieux.

Souvenez vous que la journée d’aujourd’hui n’est qu’une journée.

Un jour sombre ne présage pas une vie sombre. Un mois sombre ne présage pas une vie sombre. Alors, vivez au jour le jour, profitez de chaque heure et ne soyez pas trop dure avec vous-même. Rappelez-vous que vous faites de votre mieux et que c’est bien assez. Vous avez survécu à cette journée.

Demain est un autre jour, alors maintenant, fermez les yeux et laissez-vous aller à votre tristesse. Si les larmes apparaissent aux coins de vos yeux, laissez-les couler. Les choses iront mieux, très bientôt. En attendant, soyez fière de vous.

Vous avez survécu à cette journée.

Il y a une raison pour laquelle Dieu vous rapproche de certaines personnes et puis les laisse partir
← Previous
À ma moitié « toxique » qui a presque réussi à me briser
Next →
Comments are closed.