Aller de l'avantPeine d'amourRelation

La folie des relations modernes : vous vous attachée à quelqu’un et vous passez pour une cinglée !

Non, le problème ce n’est pas vous c’est la façon dont la société de nos jours représente les relations amoureuses.

Les relations amoureuses d’aujourd’hui manquent de plus en plus d’investissement personnel et d’engagement. Elles sont superficielles et elles ne tiennent qu’à un fil. C’est ce qu’on appelle des presque relations, c’est-à-dire que vous êtes en couple avec un homme sans pour autant être complètement attachés émotionnellement et sans réellement envisager un futur ensemble.

Quand une presque relation se termine, il n’y a pas vraiment de déclencheur précis. La séparation survient souvent après une longue période de détachement émotionnel et de distanciation. Vous vous demandez ce qu’il s’est passé et où vous avez fait une erreur. Vous voulez comprendre pourquoi vous n’avez pas été capable de complètement vous engager, malgré une connexion spirituelle profonde.

De manière générale, c’est à ce moment-là qu’on pointe du doigt le fait que le problème vient de vous : vous vous attachez trop et trop vite. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’après la séparation, vous avez demandé à votre ex des explications. Si vous obtenez des réponses (estimez-vous chanceuse ! ) celles-ci sont du genre : “Mais, ce n’était rien” ou “C’était juste un coup d’un soir ou deux, je ne voulais rien de sérieux.”.

Alors, comme dans un effort pour se pardonner leur propre comportement, il vous dit que vous êtes folle. Votre comportement est bizarre et déplacé parce que vous avez des sentiments pour une personne avec qui vous avez partagé des moments intimes. Il a fait des efforts pour créer une connexion avec vous simplement pour briser celle-ci quand il n’avait plus besoin de vous mais c’est vous qui êtes folle ! D’ailleurs, il n’a aucun problème à utiliser un mot aussi lourd de sens et de sous-entendus.

Mais, vous savez quoi ? Ce qui est vraiment fou c’est de penser que c’est normal de créer une connexion profonde avec quelqu’un sans pour autant avoir de sentiments pour cette personne. En réalité c’est ça qui est bizarre et déplacé. Et, c’est ça qui se rapproche le plus de la définition de la folie. Vous n’êtes pas folle parce que vous vous attachez à un homme, ce qui est fou c’est la façon dont les relations amoureuses d’aujourd’hui fonctionnent.

Le détachement émotionnel

De nos jours, tout est devenu superficiel. Et, les relations amoureuses ne font pas exception. Donc, vous n’êtes pas folle parce que vous tenez à cette personne. Ce qui est insensé c’est le fait d’investir autant de temps et d’efforts dans une relation puis de disparaître comme si de rien n’était. Vous n’êtes pas folle, vous n’avez pas mal lu les signaux. Il a simplement choisi de vous mener par le bout du nez tant que cela lui convenait.

Ne laissez personne vous appeler “folle” parce que vous avez développé une véritable connexion humaine et car vous avez été blessée lorsque celle-ci a été rompue. Cela ne vous rend pas cinglée, bien au contraire… Cela vous rend saine d’esprit, forte et généreuse. Et, au final, un jour, vous recevrez l’amour que vous méritez réellement.

La manière dont on regarde les relations amoureuses modernes est complètement différente de la façon dont on les percevait auparavant. On se comporte comme si commander un rendez-vous était la même chose que commander un rôti dans dans restaurant préféré. Tout le monde a un profil, une photo, une phrase ou deux d’accroche et on en oublie qu’il y a des véritables sentiments derrière tout ça.

Vous ne pouvez pas parler de ce que vous souhaitez accomplir dans une relation amoureuse à long terme comme si on était tous supposés jouer ce jeu où on entame des relations par hasard. Pourtant, même si on fait comme si on ne cherche pas l’amour avec un grand A, la réalité c’est qu’on espère tous le trouver un jour. Mais, ce jeu complètement aberrant consiste à paraître le plus cool possible, le plus détendu et détaché.

La contre-attaque des sentiments

On doit impérativement dire stop à l’épidémie de superficialité qui est en train de monopoliser les relations sociales. Tous ceux qui ont le coeur ouvert et qui s’investissent émotionnellement dans toutes les relations qu’ils tissent doivent comprendre que ce n’est pas un défaut. Ils tiennent aux autres et on n’a pas le droit de leur jeter la première pierre à cause de ça.

En revanche, quelque chose ne tourne pas rond avec la personne qui croit qu’elle peut un jour recevoir de l’affection et le lendemain se comporter comme si de rien n’était. Ce type d’homme ne vous quitte pas parce que vous n’êtes pas suffisante pour lui, il met un terme à votre relation car il doit trouver une personne qui va tolérer ses idioties.

Il s’en va car il a peur d’être vulnérable. Il ne veut pas tomber amoureux et risquer d’avoir le coeur brisé. Cet homme vous quitte parce qu’il a besoin de prendre ses distances avec ses mensonges. Il vous a fait croire qu’il voulait quelque chose de sérieux seulement pour vous attirer dans son lit. Il sait parfaitement qu’il a eu tort de faire ça et il a honte. Il rejette la faute sur vous car vous êtes l’image de son ignominie.

Finalement, il s’en va parce qu’il doit regarder ses propres démons en face et régler ses propres problèmes d’abord. Ne vous laissez pas piéger par cette manipulation : vous n’avez aucune raison de vous sentir mal parce que vous tenez à une personne qui a choisi de mentir sur ses intentions et qui est partie du jour au lendemain. Il n’est pas insensé de ressentir de l’amour pour l’homme avec qui vous l’avez partagé.

Oubliez ses mots et concentrez-vous sur vous. Ne laissez pas ce genre d’expérience détruire votre confiance en vous ou votre capacité à aimer. Pour cet homme, vous étiez peut-être bizarre mais pour le bon, vous serez parfaite. Continuez à travailler sur votre développement personnel. Continuez à tisser des liens sociaux et des relations amicales. Campez sur vos idées et sur vos valeurs et ne laissez pas la société soi-disant moderne ternir votre image de l’amour ou des relations amoureuses.

À lire aussi : Comment surmonter une rupture quand on aime encore ?

Annabelle S.
Née et élevée à Gatineau, femme au foyer et heureuse maman de 2 enfants. Je suis une grande passionnée, en tout et par tout. Mais ma grande obsession, c’est l'écriture. J’ai toujours écrit, tenu des blogs, gribouillé des carnets par dizaines et récité des poèmes. Les lettres, la littérature c’est dans le cœur et on n’y peut rien.