Skip to Content

7 Caractéristiques qui font de vous une cible idéale pour un narcissique

7 Caractéristiques qui font de vous une cible idéale pour un narcissique

Ne vous retournez pas. Fuyez.

Vous avez enfin rencontré un homme qui n’est pas simplement exceptionnel, mais qui est extraordinaire. Il est charmant. Il est serviable. Il sait écouter. Dès qu’il est entré dans votre vie, tout s’est amélioré. Même votre mère l’apprécie. C’est en fait le cas de tout le monde.

Les premiers mois, c’était magique. Votre relation était parfaite. Bien-sûr, vous avez dû faire face à de petits obstacles, qui auraient pu être perçus comme des signaux d’alerte, mais vous vous êtes dit que tout le monde avait ses mauvais jours et qu’il n’avait aucune intention d’être un tel salaud. Qui plus est, il s’excusait à chaque fois.

Sauf que récemment, vous êtes la seule à vous excuser.

Vous ne comprenez pas toujours ce que vous avez fait de mal, mais c’est simplement plus facile ainsi. Il affirme que vous êtes à l’origine de ses sautes d’humeur, sans vraiment vous dire ce que vous avez fait ou pourquoi vous le contrariez autant. En fait, il est relativement secret.

Vous essayez sans cesse de lui faire comprendre qu’il peut vous parler, mais il a construit de hauts murs autour de lui. Et sans que vous ne vous en rendiez compte, les choses se sont dégradées. Il s’énervait sans raison et vous rompiez. Vous le suppliez de vous reprendre ou peut-être était-ce lui qui vous suppliait. Vous vous remettiez ensemble – puis tout recommençait.

Il était un parasite affectif. Le genre de personne qui profite de votre gentillesse et qui, de la pire des manières qui soient, essaie d’en tirer parti.

Vous essayez de vous souvenir que vous êtes quelqu’un de bien, quelqu’un qui mérite d’être aimée, même si vous doutez de votre capacité à éviter un tel homme. Une part de vous se sent aveuglée et trahie, mais vous ressentez aussi de l’empathie et de la compassion pour lui. Il n’a pas eu une vie facile. Il vous a parlé de toutes ces personnes qui lui ont fait du mal dans le passé. Il est logique qu’il soit aussi en colère… N’est-ce pas ?

Au plus profond de vous, vous savez qu’il n’est pas bon pour vous mais c’est plus fort que vous, vous n’arrivez pas à vous éloigner d’un homme qui a déjà vécu autant de choses difficiles.

Voici la vérité. Rien de tout ça n’est votre faute, parce que les narcissiques sont les pires des prédateurs affectifs.

Il est fort probable que vous ayez déjà entendu parler du Trouble de la Personnalité Narcissique, mais nul besoin que quelqu’un présente tous les traits d’un tel trouble pour être dangereux.

Il peut sembler que VOUS ne vous soyez pas engagée dans une relation avec lui, mais plutôt que LUI se soit engagé dans une relation avec VOUS. Un jour, vous flirtiez avec cet homme d’apparence charmante et sans que vous ne vous en rendiez compte, le lendemain, vous étiez engagée dans une relation intense et sérieuse. Et vous n’arrivez pas vraiment à vous rappeler comment cela est arrivé.

C’est parce que les narcissiques excellent dans l’art de la survie. C’est comme s’ils avaient un sixième sens leur permettant d’identifier les personnes les plus susceptibles de craquer pour leur personnalité charismatique, de rester à leurs côtés et de s’occuper d’eux, même après qu’ils aient révélé leur moi profond et repoussant.

Si vous vous retrouvez dans les 7 caractéristiques listées ci-dessous, vous courez probablement plus de risque que la moyenne de devenir la cible d’un narcissique.

1. Vous possédez quelque chose que veut le narcissique (de l’argent, du pouvoir, une situation, un mode de vie).

Dans le cadre d’une relation avec un narcissique, une seule et unique dynamique se met en place. Ça commence avec un hameçon — un rêve, que l’on pense souvent être à propos de nous mais qui, pour le narcissique, n’est qu’une question de contrôle.

Le narcissique apparaît souvent sous les traits de quelqu’un de serviable et dès que les choses périclitent, la situation s’inverse. Dès que vous commencez à le cerner ou à le tenir pour responsable, les tensions ne font que s’exacerber.

2. Vous êtes d’une nature généreuse et vous avez un profond besoin d’aider les autres.

Pendant un certain temps, votre relation semblait tout droit tombée du ciel, mais elle n’était en fait qu’un aller simple pour l’enfer. Dans les prémices d’une relation, votre générosité et votre gentillesse s’expriment plus que d’habitude.

La personne généreuse a quelqu’un à adorer et être le centre de l’univers de celle-ci est tout particulièrement bénéfique aux besoins égoïstes d’un vampire émotionnel.

Pourtant, à mesure que la relation devient plus intime, le narcissique dévore le temps, l’énergie et les ressources de son partenaire, prenant ainsi de plus en plus le contrôle.

3. Vous avez des prédispositions à la compassion et à l’empathie.

Les narcissiques ont toujours une bonne raison expliquant ce qui se passe dans leur vie et rien n’est jamais leur faute. Bien-sûr, vous êtes à l’écoute et vous voulez aider, mais si vous vous surprenez à vous dire de plus en plus souvent : « j’essayais simplement d’être gentille… » et si vous vous sentez utilisée, il y a de fortes chances qu’une dynamique malsaine soit en place.

En fait, les personnalité empathiques et généreuses sont des candidats parfaits pour les vampires émotionnels.

4. Vous avez grandi au sein d’un environnement dysfonctionnel.

Votre passé peut vous empêcher de repérer les transgressions de vos limites, le cas échéant. Ce qui peut par conséquent vous amener à ignorer ce que vous dit votre instinct, lorsque quelqu’un trahi votre confiance. Les narcissiques n’aiment pas les limites. Lorsqu’une personne est incapable de les définir, de les maintenir ou lorsqu’elle accepte le fait qu’elles soient franchies ; un prédateur le sent et utilise cette faiblesse à son avantage.

Parfois, les narcissiques adopteront des comportements de type « héroïque » mais plutôt que d’encourager leur partenaire à être indépendant, ils useront desdits comportements afin de créer une atmosphère de dépendance.

5. Vous êtes seule et vous ressentez un besoin désespéré de trouver l’amour.

« Repérer les besoins, satisfaire ces besoins » est le mantra de tout narcissique. Une personne ayant une faible estime de soi est bien plus facile à contrôler qu’une personne ayant beaucoup d’assurance. Au départ, l’intensité de la relation est agréable et elle peut être prise pour de la passion, mais un narcissique est incapable de transparence.

Rapidement, cette intensité décroît et fait place à un tempérament froid et calculateur qui vous conduit à vous demander ce qui s’est passé et à rêver de retrouver la personne aimante que vous pensiez connaître.

6. Vous acceptez volontiers d’être tenue responsable – même pour des choses que vous n’avez pas faites.

À mesure que la relation se détériore, le narcissique utilise la culpabilité et les reproches pour « prouver » que vous êtes le problème. Les individus sensibles et empathiques sont extrêmement vulnérables aux reproches, en raison de leur tendance à tout réfléchir. Un narcissique vous dira : « si tu n’avais pas fait ou, je ne me serais pas mis en colère ».

En redirigeant votre attention sur ce que vous avez fait de « mal », un narcissique détourne l’attention de ses propres comportements malsains.

7. Vous avez tendance à éviter le conflit et la confrontation.

Les narcissiques se nourrissent de la peur et l’utilise pour créer des écrans de fumée et des situations miroirs. Les gens détestant la confrontation ont souvent peur de l’abandon, de la culpabilité ou de toute autre chose pouvant conduire à la perte d’une relation. Lorsqu’un narcissique réagit violemment, il déclenche et éveille ces peurs, chez tous ceux qui se plierait en quatre pour maintenir une atmosphère calme et tranquille.

Contre toute attente, plus on évite les conflits, plus on est attirant aux yeux d’un narcissique.

Vous n’avez pas à être une victime, encore et encore.

Tirez parti de ce que votre expérience vous a appris et faites confiance à votre intuition, de manière à éviter les narcissiques susceptibles de vous prendre pour cible à l’avenir.

Écoutez votre instinct, suivez votre intuition et souvenez-vous que si ça a l’air trop beau pour être vrai, c’est que ça l’est probablement.