Skip to Content

Les 5 Questions à ne surtout pas poser à une mère célibataire

Les 5 Questions à ne surtout pas poser à une mère célibataire

Je ne vous l’apprends pas : être mère célibataire, ce n’est pas la joie tous les jours. En fait, ça craint !

Ce sont des longues nuits d’insomnie à se demander comment élever son enfant pour qu’il ne ressente pas l’absence de son père, comment lui expliquer d’ailleurs que son père ne veut pas s’occuper de lui.

Ce sont des heures passées à se faire frire les neurones afin de comprendre comment assurer financièrement pour qu’il ne manque rien à votre enfant.

Comment être physiquement présente pour lui donner suffisamment d’amour et d’attention ? Comment être émotionnellement présente pour qu’il sache qu’il peut toujours compter sur vous ?

Bref, comment jouer sur tous les tableaux en même temps ?

Puis, être mère célibataire, c’est de la solitude. Beaucoup de solitude… Beaucoup de jugements… Et encore plus de critiques.

Parmi mes amies (le peu qu’il me soit resté après la séparation), il n’y en a qu’une qui est mère célibataire. Et elle m’a raconté une histoire qui aurait pu être drôle, si elle n’avait pas été pathétique.

Un jour au travail, un de ses collègues lui a demandé si elle avait des relations s*xuelles. Du tac au tac, elle a répondu : “Oui… Beaucoup… Je me fais s*auter tous les soirs !”.

Apparemment, tout le monde a été choqué par sa réponse. Mais personne ne semblait être choqué par la question. Qui vous donne le droit de poser des questions intimes aux gens ?

Qui vous autorise à vous immiscer dans la vie des autres ?

Poser une question gênant pour faire rire ou pour se moquer

Après avoir entendu cette histoire, j’ai pris le temps de réfléchir aux différentes questions auxquelles on devait répondre au cours de sa vie. Et j’ai compris que ça commençait très tôt.

Dès le plus jeune âge, on nous demande : “Tu préfères maman ou papa ?”. Puis à l’université, on nous questionne : ‘Est-ce que tu as un petit ami/une petite amie ?”.

Et, à partir de là, tout s’enchaîne : quand est-ce que vous allez vous fiancer ? Est-ce que vous allez vous marier ? Quand est-ce que vous allez faire un bébé ?

Puis quand arrivera le second  bébé ? Mais pourquoi tu t’arrêtes là ? Ou pourquoi est-ce que tu as autant d’enfants ?

Vous voyez… Il n’y a plus de limites. Avec une femme qui élève seule son enfant, tout semble permis. Pourquoi ? Parce qu’elle n’a personne pour la protéger, la défendre ?

Eh bien, sachez que nous, les mamans célibataires, on sait très bien se défendre seules. Au cours de ma vie, j’ai dû répondre à des questions idiotes, personnelles voire vulgaires.

Mais depuis que je suis mère célibataire, c’est le pompon. J’en vois des vertes et des pas mûres. Pourtant, il y a 5 questions que je ne peux plus supporter.

Vous n’avez pas le droit de vous immiscer dans ma vie. Et donc vous n’avez pas le droit de me poser ces questions. Vous n’avez pas le droit de poser ces questions à n’importe quelle mère célibataire qui fait des efforts et des sacrifices pour son enfant.

1. Pourquoi vous êtes-vous séparés ?

Nous nous sommes séparés parce que tout allait parfaitement bien, tiens ! C’est quoi cette question ? Entre nous, c’était magique : les papillons dans le ventre, le ciel bleu et les oiseaux qui chantent.

Donc j’ai décidé de divorcer pour obtenir un boost d’adrénaline. Parce que vous voyez le divorce, c’est un sport de haut niveau où l’adrénaline bat de toute sa force.

En général, il existe plusieurs disciplines. La première est un échauffement avec le centre de services sociaux. La seconde est un combat avec les avocats : partage des biens, tentative de divorce à l’amiable, audiences reportées… Une danse sans fin !

Et comme j’adore ce sport d’adrénaline, c’est normal que je veuille y participer. C’est aussi génial qu’après le divorce, on continue de pratiquer cette discipline pour le reste de notre vie.

En effet, on divise l’enfant en deux. En fait, c’est vraiment de la cardio. Alors qui ne voudrait pas divorcer ? 

Franchement, arrêtez avec cette question : ce ne sont pas vos affaires !

2. Tu vas faire quoi maintenant que vous êtes séparés ?

Oh, je suis vraiment heureuse que quelqu’un me pose enfin cette question. Oui, parce que sans vous, je n’aurais jamais pensé à réfléchir à ma situation. Merci…

Vous voulez que je vous avoue quelque chose ? Ma vie est une véritable comédie romantique américaine. Je marche pendant que des licornes roses et souriantes tombent du ciel en chantant du Claude François.

Donc forcément, je n’ai pas le temps de me demander ce que je vais faire maintenant que je suis divorcée. Hmm… Je sais ! Je vais commencer simple. En effet, je vais ouvrir une bouteille de vin et regarder Avant toi.

Comme ça je vais pouvoir les regarder tomber amoureux et pleurer toute la nuit, en me demandant pourquoi moi, je n’ai pas le droit à une histoire de conte de fées.

Je me réveillerai alors le matin pour emmener mon enfant à la maternelle puis pour me rendre au travail, toute gonflée et déprimée.

Ensuite, je vais courir chercher mon bébé, préparer le dîner, aller faire du shopping, jouer avec le bébé, le laver et l’endormir. Ensuite, je vais regarder Sans Sarah, rien ne va ! pour essayer de comprendre pourquoi des connards pareils existent.

Voilà ! Ma réponse vous plaît ? Et vous allez faire quoi avec cette information maintenant ?

3. Où est ton enfant ?

Excellente question ! D’habitude, je ne sors jamais de chez moi sans mon enfant ! D’ailleurs, je pense que les mères devraient être à 100 % dévouées à leur enfant et ne jamais faire le moindre pas sans lui.

Vous n’êtes pas d’accord ? Je sais qu’une mère standard veut parfois aller chez le coiffeur ou prendre un café avec ses amis, faire du shopping et peut-être même (je n’ose même pas le dire) sortir le soir.

Mais mon avis est que quand une femme devient mère, elle cesse d’être tout le reste. Tous les désirs, toutes les volontés, toutes les aspirations. Bref, elle doit oublier tout ce qui fait d’elle une femme et se consacrer à 100% à son enfant.

Et bien sûr, quitter la maison sans son enfant est inacceptable ! Alors où est mon enfant ? Je l’ai vendu et j’ai fait une belle affaire !

4. Quand est-ce que tu vas lui donner un frère ou une sœur ? Les enfants uniques sont trop gâtés…

Je suis super heureuse de savoir que l’état actuel de mes ovaires t’intéresse. Je dois l’avouer : la situation n’est pas géniale. D’ailleurs, je ne peux pas avoir d’autres enfants. Et franchement, j’adore quand les gens me posent cette question car ça me rappelle ma triste et douloureuse réalité.

Merci ! Oh, vous ne vouliez pas de détails ? Je suis désolée mais cela me surprend un peu. Après tout, vous sembliez très intéressé(e) par la santé de mon v*gin. Enfin, je croyais que vous vouliez même voir mon carton médical.

Merci de m’avoir fait culpabiliser, en tout cas… Je ne peux pas donner de frère ou de sœur à mon enfant et j’avais à peine guéri de cette blessure que vous l’avez ouverte en grand.

Je commençais à vivre normalement. Mais apparemment, je n’en ai pas le droit ! Il est beaucoup plus important de rabaisser les autres.

5. Quand vas-tu te remarier ? Après tout, ton enfant va partir et tu vas vite te retrouver seule…

Tiens, je vais me marier maintenant ! Je vais monter à Paris parce qu’il y a plus de choix là-bas. Et le premier homme qui me plaît, je l’emmène devant l’autel.

Après tout, je ne pense pas avoir le droit à des standards. N’est-ce pas ? Je ne veux surtout pas finir seule, ce serait la pire punition pour moi, en tant que femme.

Qui va jeter des chaussettes sales à côté du panier de linge ? Qui va oublier de baisser la lunette des toilettes ? Et qui va passer ses soirées à regarder des matchs de football, en buvant des bières ?

Ah non, je dois me trouver un spécimen rare ! Au plus vite… D’ailleurs, si vous avez quelqu’un sous la main, n’hésitez pas à me l’envoyer.

Bon, je fais preuve de sarcasme mais j’en ai vraiment marre de ces questions. Et je pense que les autres mamans célibataires aussi. Alors arrêtez de fourrer votre nez là où il n’appartient pas.

À lire aussi : Lettre ouverte à toutes les mamans célibataires

Je ne peux pas lui pardonner : les 8 Mensonges de ma mère
← Previous
Les 15 Meilleurs miroirs de maquillage lumineux pour 2021
Next →
Comments are closed.