Skip to Content

Les femmes fortes méritent d’être faibles de temps en temps

Les femmes fortes méritent d’être faibles de temps en temps

Vous êtes une femme forte.

Vous avez la peau dure. C’est une armure. Vous la mettez le matin et ne l’enlevez pas avant d’aller au lit le soir. Vous écrasez les mots qui piquent et blessent comme s’il s’agissait de mouches qui peuvent être écrasées. Quand la vie vous jette des obstacles qui brisent votre esprit, vous ramassez les morceaux et faites quelque chose de nouveau, quelque chose de beau, de plus fort.

Les gens s’appuient sur vous. Ils viennent vous demander conseil. Ils cherchent votre sagesse quand tout semble s’écrouler. Ils se tournent vers vous pour être félicités et approuvés lorsqu’ils ont atteint ou accompli quelque chose qu’ils souhaitent célébrer. Vous êtes leur abri dans leurs tempêtes. Vous êtes les bras qui les soutiennent, qui les serrent dans vos bras, qui les élèvent plus haut. Vos bras peuvent supporter le poids, car ils sont forts.

Vous êtes une femme forte – et parfois, juste de temps en temps, vous aimeriez qu’on vous permette d’être faible de temps en temps.

Parfois, juste de temps en temps, vous aimeriez enlever l’armure. Vous aimeriez ne pas avoir à écraser les mots. Vous aimeriez arrêter de construire à partir des morceaux qui ont été écrasés.

Parfois, parfois, parfois, vous aimeriez ne pas être le réceptacle de tout le monde autour de vous. Parfois, juste parfois, vous voudriez ne pas avoir à porter tout le monde. Parfois, juste de temps en temps, vous voulez juste vous reposer.

Parfois c’est épuisant d’être forte tout le temps, et vous avez juste besoin d’une pause.

Parfois, la faiblesse peut signifier un manque de force. Cela peut signifier que vous êtes fatiguée. Cela signifie que vous ne pouvez physiquement pas faire quelque chose. Que vous avez juste besoin de ralentir. Que vous ne pouvez pas continuer à jongler, à courir partout, à vivre dans le chaos constant qu’est devenu votre vie. Peut-être que votre faiblesse vient d’une maladie. Peut-être que vous êtes juste épuisée. C’est peut-être les deux.

Mais vous savez quoi ? Ce n’est pas grave. C’est bien de se reposer. C’est bon de faire une pause. Ça n’enlève rien à votre force. Cela ne veut pas dire que vous n’êtes plus forte. Ça veut juste dire que vous êtes fatiguée.

Vous avez le droit d’être fatiguée, vous aussi.

Parfois, la faiblesse peut signifier que vous avez tendance à vous adonner à certaines choses. Vous avez un faible pour les margaritas, pour le chocolat, pour la pizza, pour les hommes aux yeux verts, pour les femmes aux cheveux noirs. Quelle que soit votre gourmandise, elle a toujours été présentée comme une faiblesse. Mais il est peut-être temps de changer votre état d’esprit.

Parfois, il faut se faire plaisir. Et ce n’est pas grave non plus. Le tout avec modération, bien sûr.

Parfois, la faiblesse peut être la description d’une qualité ou d’une caractéristique considérée comme un désavantage ou un défaut. Je pose la question : qui n’a pas de défaut dehors ? Il n’y a pas de personne parfaite dans ce monde. Pas une seule. Pensez aux hommes les plus forts que vous connaissez – je vous promets qu’ils ont aussi des faiblesses. Cela ne diminue pas leur force, mais au contraire, cela illumine leur humanité.

Il en va de même pour les femmes.

J’espère que vous vous donnez la permission de laisser briller votre humanité. J’espère que vous savez que votre vraie force réside dans la capacité de posséder, de partager et de supporter vos faiblesses. Car si nous ne pouvons pas voir où nous sommes faibles, il est d’autant plus difficile de voir où réside notre force.

Les flammes jumelles : comment expliquer leur relation amoureuse ?
← Previous
Avez-vous rencontré votre âme soeur ?
Next →
Comments are closed.