À celles qui ont besoin de se rappeler qu’elles sont plus qu’à la hauteur

Le plus important, ce que je veux que vous reteniez, c’est que vous êtes (sans qu’aucun doute soit permis) plus qu’à la hauteur. Je veux que vous vous rappeliez que rien ne cloche chez vous.

Je sais bien que vous devez être en train de faire les gros yeux et probablement de marmonner « oui, bien-sûr » ou « si vous le dites », mais oubliez parce que j’ai raison.

Être une fille bienveillante n’est pas facile. Une fille capable de tout pour ceux qu’elle aime, sans qu’elle n’attende quoi que ce soit en retour. Je comprends. C’est quelque chose qui peut anéantir une personne.

Vous êtes de celles qui réfléchissent tout. De celles qui se soucient des autres avant de se soucier d’elles-mêmes. Vous aimez de tout votre cœur. Vous foncez sans hésiter. Mais à cause de ça, vous êtes aussi de celles à qui on a brisé le cœur. De celles qui finissent par douter de tout.

Vous devez vous débarrasser de cette idée selon laquelle quelque chose cloche chez vous. Oubliez aussi cette idée que l’on ne peut pas vous aimer et que vous avez des défauts qui empêchent les gens de vous aimer.

Voyez-vous, le problème n’est jamais venu de vous. C’est ce garçon à qui vous avez ouvert votre cœur qui n’a pas su voir la richesse de votre amour. Un garçon qui a pris un cœur en or et a tenté de l’affadir. Un garçon qui ne mérite pas l’amour que vous essayez de lui donner. S’il vous donne l’impression que vous n’êtes pas à la hauteur, c’est que lui n’est pas à la hauteur.

Oubliez ce garçon, parce que même si le perdre est douloureux, vous finirez par rencontrer quelqu’un capable de recoller les morceaux et de vous aider à avancer. Il y a quelqu’un, quelque part qui saura vous apprendre comment un gentleman traite une dame. Laissez-moi vous dire une chose : vous méritez un homme qui vous tirera vers le haut, vous aidera à croire en vous, vous rappellera que les contes de fées existent et que vous pouvez écrire le vôtre, plus beau encore que tous les autres parce qu’il n’appartiendra qu’à vous.

Cessez de vous comparer à toutes les autres filles. Vous êtes née pour être différente, pour être unique. Vous n’êtes pas censée être comme tout le monde, autrement, vous ne seriez pas vous-même.

Le fait qu’elle ait des qualités que vous n’avez pas ne signifie aucunement que vous ne méritez pas les mêmes choses qu’elle. Vous n’en êtes pas moins femme. Elle est peut-être un peu plus grande ou un peu plus mince, mais ça ne la rend pas meilleure que vous. Il est plus que probable qu’il y ait aussi des choses qu’elle n’aime pas chez elle.

Ces choses que vous considérez comme des défauts ou des imperfections sont celles qui font de vous la femme merveilleuse que vous êtes.

Cessez de vous regarder dans le miroir avec dégout. Cessez de faire la liste des choses que vous détestez chez vous. Concentrez-vous sur vos qualités. Cessez de vous dire que si vous perdiez quelques kilos, tout irait mieux. Cessez de vous persuader que votre poids vous rend moins digne d’intérêt qu’une autre.

Avant que quelqu’un d’autre puisse vous aimer, vous devez apprendre à vous aimer vous. Je vous promets que vous rencontrerez un garçon qui aimera tout de vous, vos poignées d’amour, vos cheveux en bataille au réveil et chacune de ces petites choses que vous considérez comme des défauts.

Sachez que ce n’est pas tout cela qui vous définit. Que vous soyez plus mince ou plus épaisse que la moyenne, ce n’est pas grave. Acceptez-le, parce que vous êtes belle.

Oubliez ceux qui vous donnent l’impression que vous n’êtes pas digne d’être respectée et aimée avec fidélité. En fait, dites-leur adieu. Ne les autorisez même pas à claquer la porte en s’en allant, parce que tous ceux qui refusent de voir votre valeur ou de vous aider à comprendre que vous êtes largement à la hauteur ne méritent pas d’être à vos côtés.

Aimez-vous. Vous êtes merveilleuse et digne.

Vous êtes plus qu’à la hauteur. Vous êtes extraordinaire et vos forces supplantent chaque jour vos faiblesses.

Vous êtes belle, forte, intelligente, spirituelle, sarcastique, drôle et digne.

Votre âme est magnifique et vous êtes une femme fantastique alors, je vous en prie, croyez en vous et envoyez balader les haineux.

– De la part d’une fille qui a laissé le monde la convaincre qu’elle n’était pas à la hauteur : il est temps que nous commencions à croire le contraire.