Skip to Content

La crèche Montessori est-elle la meilleure option pour votre enfant ?

La crèche Montessori est-elle la meilleure option pour votre enfant ?

Le projet pédagogique de la crèche Montessori est sous le feu de la rampe. De plus en plus de parents se décident pour ce type d’éducation, mais est-ce fait pour vous ?

Lorsque vous cherchez une crèche ou un jardin d’enfants pour votre petit bout, vous pouvez entendre beaucoup de termes décrivant différents programmes d’inscription.

Et probablement, vous avez entendu parler de la crèche Montessori.

Montessori est une méthode d’enseignement populaire qui ne couvre pas seulement les années d’éducation de la petite enfance. Elle peut aller jusqu’à l’école secondaire.

Toutefois, dans cet article, nous nous concentrerons sur les aspects de l’éducation Montessori liés à la crèche et à l’école maternelle.

En quoi consiste la crèche Montessori ?

Une chose à garder à l’esprit : la théorie de l’éducation Montessori n’est pas un nom réglementé.

C’est un point important pour commencer, car de nombreuses garderies peuvent accrocher leurs bardeaux et s’appeler « crèche Montessori ». Le nom est plus descriptif qu’officiel.

Et de ce fait, tous les programmes Montessori ne sont pas forcément égaux. Si le Montessori « pur » vous importe en tant que parent, vous devrez faire des recherches pour comprendre les programmes préscolaires des différentes écoles.

Vous voudrez également vous assurer que l’enseignant qui dirige la classe est formé aux méthodes Montessori.

Par ailleurs, étant donné que le nom Montessori décrit une théorie et n’est pas nécessairement une marque officielle, il peut être appliqué dans les programmes scolaires publics et privés.

Maintenant que nous avons clarifié ce point, passons à la description de la crèche Montessori.

1. Une crèche Montessori pratique l’apprentissage volontaire et autodirigé

En tant que parent, vous remarquerez qu’une crèche ou une micro-crèche Montessori n’exige pas que tous les enfants fassent la même activité tous ensemble ou en même temps.

Maria Montessori, la fondatrice de cette méthode éducative, croyait que les enfants devaient trouver leurs propres intérêts et les poursuivre sans interruption.

Ainsi, dans une crèche Montessori, par exemple, vous trouverez probablement des stations axées sur les intérêts, comme le coin lecture ou le coin mathématiques. Il peut s’agir d’espaces « seuls » ou de groupes ouverts.

Les enfants de la crèche Montessori ont trois heures par jour pour se concentrer sur ce qu’ils veulent. Ils peuvent alors maîtriser la compétence qu’ils préfèrent.

Mais cela ne se traduit pas par le chaos. Il existe des règles dans la classe, comme celle de rester calme et silencieux, pour pouvoir se concentrer. On pense que le bon comportement des enfants est le résultat d’un apprentissage indépendant.

Pour pouvoir réaliser une crèche Montessori, il faut donc les éléments suivants :

  • Un éducateur de la petite enfance formé doit préparer la classe afin qu’elle soit propice à ce style d’apprentissage. Beaucoup de choses dépendent de l’enseignant dans la théorie de l’éducation Montessori.
  • L’enseignant doit être prêt à encourager chaque enfant individuellement, afin qu’il puisse apprendre à son propre rythme. Il n’y a pas de « bonnes et mauvaises » réponses dans la théorie Montessori – l’enfant doit simplement diriger son propre apprentissage et avancer à son propre rythme. Les erreurs sont permises et sont considérées comme faisant partie de l’apprentissage.
  • Une salle de classe de style minimaliste, à la taille de l’enfant, sans distractions telles que des couleurs trop vives ou des étagères encombrées. Cela ne signifie pas pour autant l’absence de couleurs.

Certains parents adorent la crèche Montessori, tandis que d’autres peuvent s’en plaindre. Par exemple, une maman qui pense que ce n’est pas une bonne option pour les garçons, étant donné leur désir naturel d’être trop actifs.

2. Le projet pédagogique de la crèche Montessori utilise des classes d’âge mixte et encourage la coopération sociale

Les groupes d’âges multiples sont également une caractéristique remarquable de l’éducation Montessori et on pense qu’ils contribuent aux ambitions sociales du programme.

Par exemple, apprendre à s’entendre avec les autres, à voir le point de vue d’autrui, etc.

L’idée que les enfants plus âgés peuvent aider les plus jeunes est bien sûr un atout. Mais ce n’est pas tout, le regroupement en groupes d’âges multiples peut donner à la classe un sentiment de convivialité, un peu comme des frères et sœurs qui jouent ensemble à la maison et apprennent les uns des autres.

La tranche d’âge au sein d’une classe peut dépendre des âges enseignés ou des réglementations ou limites gouvernementales. Et encore une fois, nous devrions souligner que puisque les programmes Montessori ne sont pas réglementés, les règles dans n’importe quel domaine peuvent différer d’une école à l’autre.

3. Les théories de la crèche Montessori peuvent être appliquées dans divers programmes de garderie et d’éducation préscolaire

L’intérêt de l’enfant est bien sûr au cœur de toute méthode d’éducation préscolaire ou de garderie. L’important est que votre enfant puisse s’épanouir dans l’environnement dans lequel il est placé.

Et parfois, la rigidité de l’adhésion à la théorie éducative d’un programme peut être moins souple à cet égard.

Les principes de la crèche Montessori sont visibles dans de nombreuses crèches. Comme le mobilier à la taille de l’enfant, ou le « temps libre » pour apprendre. Le programme d’études émergent et le fait de suivre les intérêts de l’enfant sont également des éléments de la théorie Montessori.

L’interaction sociale et la responsabilité communautaire sont encouragées dans la plupart des programmes de garderie. De nombreuses garderies accueillent également des groupes d’âge multiples.

Ce n’est un secret pour personne que de nombreuses théories d’éducation de la petite enfance bénéficient des idées des autres.

Le projet pédagogique de la crèche Montessori est-il pour votre famille ?

Pour pouvoir répondre à cette question, je vais vous lister les quinze points sur lesquels tous les parents qui utilisent la crèche Montessori sont d’accord.

Ensuite, je vais vous révéler les neufs points avec lesquels les parents dont les enfants suivent le projet pédagogique de la crèche Montessori ne sont pas d’accord.

De cette façon, si vous vous reconnaissez dans ces affirmations, vous pouvez en conclure que la crèche Montessori est pour vous.

Sinon, vous devriez peut-être passer votre chemin et choisir une autre crèche.

Les 15 points sur lesquels les parents qui utilisent la crèche Montessori sont d’accord

1. L’intelligence n’est pas rare chez les êtres humains. On la trouve chez les enfants dès la naissance. Avec une stimulation adéquate, il est possible de favoriser le développement des capacités de raisonnement et de résolution de problèmes chez les jeunes enfants.

2. Les années les plus importantes de l’éducation d’un enfant ne sont pas le lycée et l’université, mais les six premières années de sa vie.

3. Il est extrêmement important de permettre aux enfants de développer un haut degré d’indépendance, d’autonomie, un sens de l’ordre intérieur et une motivation personnelle. 

4. La compétition académique et la responsabilité ne sont pas des moyens efficaces pour motiver les élèves à devenir bien éduqués. Les élèves apprennent plus efficacement lorsque l’école est perçue comme une expérience sûre, excitante et joyeuse.

5. Un environnement de classe compétitif étouffe la créativité.

6. Il existe un lien direct entre l’estime de soi, la responsabilisation et la maîtrise de soi des enfants et leur capacité à apprendre et à retenir de nouvelles compétences et informations. 

7. L’éducation devrait être une transition d’un niveau d’indépendance, de compétence et d’autonomie à un autre, plutôt qu’un processus consistant à passer des examens et à faire des travaux.

8. Les enfants sont nés curieux, créatifs et motivés pour observer et apprendre des choses.

9. Les enfants apprennent de différentes manières et à différents rythmes. L’idée que ceux qui apprennent rapidement sont plus doués passe à côté d’une vérité fondamentale sur la façon dont les enfants apprennent réellement.

10. Les enfants apprennent mieux par l’expérience pratique, l’application dans le monde réel et la résolution de problèmes.

11. Les enseignants devraient servir de mentors, d’amis et de guides aux enfants, plutôt que de maîtres à penser et de disciplinaires. Les élèves doivent être traités avec un profond respect, en partenariat plutôt qu’avec condescendance, contrôle externe et domination.

12. Les enfants sont capables de faire des choix pour guider leur propre apprentissage.

13. Il est utile que les enfants travaillent ensemble à l’apprentissage ainsi qu’aux projets scolaires.

14. L’école doit être une expérience joyeuse pour les enfants.

15. Les familles partent du principe que leurs enfants vont réussir et sont assez détendues par rapport aux questions scolaires. Ils veulent que l’école soit passionnante et amusante, et non pas exigeante et stressante au nom de normes élevées !

Les 9 points sur lesquels les parents qui utilisent la crèche Montessori ne sont pas d’accord

1. La compétition académique prépare les étudiants au monde réel.

2. Les enfants apprennent davantage lorsqu’ils sont poussés.

3. Les tests permettent de responsabiliser les enfants, les enseignants et les écoles.

4. Les enseignants doivent maintenir une discipline stricte dans la classe.

5. L’école est essentiellement comme un camp d’entraînement de l’armée, un endroit pour obtenir un diplôme. Elle n’est pas censée être amusante.

6. Notre famille accorde une très grande importance à la réussite. Nous avons des attentes élevées pour nos enfants et nous recherchons une école qui leur offrira un haut niveau de défi.

7. Nous voulons nous assurer que notre enfant sera admis dans les meilleures écoles et universités.

8. Notre famille est en mesure d’assister à certaines fonctions, mais nous avons d’autres engagements. Cela dépendra de l’événement ou de la fonction. 

9. Notre famille prévoit de rester dans l’école Montessori pendant un an environ pour donner à nos enfants un bon départ, puis nous prévoyons de les transférer dans les écoles publiques locales (ou une autre école privée ou religieuse).

À lire aussi : École et éducation des années 70 et aujourd’hui : vraiment un progrès ?