Skip to Content

Lettre à mon incroyable maman, qui m’a toujours aimée sans condition

Lettre à mon incroyable maman, qui m’a toujours aimée sans condition

À ma douce Maman,

Je veux commencer par te dire à quel point je te suis reconnaissante.

Je ne pourrai jamais te le dire assez mais MERCI.

Merci pour tout.

Je ne serais pas qui je suis aujourd’hui sans toi.

Tu t’es battue pour moi, tu as pleuré pour moi et tu m’as aimée et m’aimes toujours sans relâche.

Je sais que je ne suis plus beaucoup dans les parages mais je sais que même lorsque je suis seule, tu fais toujours tout ce qui doit être fait pour t’assurer que je ne manque de rien.

Je sais aussi que les jours passent et que tu te sens peut-être inutile ou indésirable, parfois.

Mais sache que ton travail acharné et ton dévouement pour ta famille ne passent pas inaperçus.

Je pense souvent à combien les choses seraient différentes si tu n’avais pas été la mère indulgente, gracieuse et travailleuse que tu étais.

Tu es la femme la plus forte que j’aie jamais rencontrée.

D’ailleurs, tu as sacrifié ta vie et ton propre bonheur pour que la vie de tes enfants soit meilleure.

Maman, tu représentes tellement la forme d’amour la plus pure sur cette terre ! C’est la plus grande bénédiction qui soit que d’être aimée par toi.

“Une maman, c’est celle qui gronde mais qui pardonne tout.” Jean Gastaldi

Tu m’as aimée, même quand mes paroles et mes actes te blessaient.

Tu m’as serrée dans tes bras et m’a embrassée, même quand je ne t’apportais que de la souffrance.

Ce faisant, tu m’as appris deux choses : l’amour inconditionnel et le pardon.

Tu as cru en mes rêves inaccessibles, tu m’as soutenue et tu as toujours été là pour moi.

Tu es la mère qui as donné et donne encore, sans te soucier de ce que tu recevras en retour.

Je sais que tu es restée éveillée de nombreuses heures pendant la nuit, quand j’étais un bébé difficile et ensuite aussi, quand j’étais une enfant un peu grincheuse.

Tu faisais la lessive et cuisinais, même lorsque tu étais épuisée.

Vraiment, tu es incroyable. Tu as une force inouïe et tu es le ciment qui maintient les murs de cette famille ensemble.

À lire aussi : Pourquoi est-ce que je devrais avoir honte d’être proche de ma mère ?

“L’amour d’une maman, c’est la conviction que ses poussins sont des cygnes ; ce qui est la meilleure façon de donner du moral à des enfants qui sont convaincus d’être de vilains petits canards.” Pam Brown

Maman, tu m’étonnes et je ne te le dis pas assez.

Merci de m’avoir appris le respect et à comment rester humble.

J’ai appris ce qu’était la gentillesse en te suivant tout au long de la vie.

Jamais je n’ai passé une nuit sans un repas chaud devant moi. Je ne me suis jamais sentie abandonnée, je ne me suis jamais endormie en pensant que je n’étais pas aimée.

Tu es extraordinaire. Tu rayonnes constamment d’amour et ce n’est pas seulement pour moi mais aussi pour tout le monde.

Toute la maison profite de ton amour et de ta joie.

Tu m’as nourrie, physiquement et psychologiquement aussi, avec force et tendresse à la fois.

Cette tendresse d’ailleurs, qui prouvait que tu étais faite pour être mère.

J’espère que tu en es fière, j’espère que tu ne doutes jamais de ton rôle de maman.

“Si nous pouvions disposer de l’immortalité, c’est notre mère que, la première, nous rendrions immortelle.” Philippe Gerfaut

Maman, je te remercie vraiment de m’aimer un peu plus que quiconque et de croire en moi quoi qu’il arrive.

Je me souviens de toutes ces fois où tu m’as prise dans tes bras, quand les premiers chagrins d’amour ont pointé le bout de leur nez.

Merci de m’avoir aidée à comprendre que la vie, c’était aussi faire face à l’échec, se remettre en selle.

Tu es ma meilleure amie et la leçon la plus importante que tu m’aies enseignée a été de me montrer chaque jour quel genre de mère je voudrais être.

Je veux que tu saches que tu as fait un excellent travail et que, grâce à toi, je suis la femme que je suis aujourd’hui.

Tu as tout mis en œuvre pour faire de moi une femme forte et pleine de valeurs.

Grâce à toi, je suis devenue une femme qui ne laisse aucun homme la maltraiter ou lui manquer de respect.

Tu m’as appris qu’un homme doit respecter une femme et qu’en amour, les deux partenaires sont égaux.

Tu m’as aussi appris qu’il est humain de pardonner et que si je ne pardonne pas aux gens, ils ne me pardonneront pas non plus.

 Je n’ai pas toujours pu comprendre certains de tes actes mais là, en vieillissant, je les comprends enfin et vois que tu avais raison.

Alors ne t’en fais pas, j’ai retenu toutes ces précieuses leçons que tu m’as enseignées et je les utilise dans ma vie.

À lire aussi : Maman… Je ne pourrai jamais assez te remercier !

“La beauté des mères dépasse infiniment la gloire de la nature.” Christian Bobin

Si je devais résumer, je dirais au monde que tu es la maman imparfaite la plus parfaite que j’aurais pu demander.

Belle, intelligente, dévouée, drôle, attentionnée, réaliste !

Tu es tout ce qu’une fille peut souhaiter, le tout enveloppé dans une jolie robe et un sourire en coin.

Sache que tu es rarement loin de mes pensées et en tout cas, jamais hors de mon cœur.

Je voulais t’écrire ces mots sur papier pour que tu puisses toujours les avoir à portée de main, surtout quand je suis loin et que je n’appelle pas aussi souvent que je le devrais.

Je veux que tu saches que je t’aime pour toujours et que je te chéris plus que la vie elle-même.

Chaque fois que je prépare un repas, que je lis un livre ou que je sens simplement le soleil sur mon visage, je te ressens, ainsi que l’amour que tu m’as toujours donnée.

Merci pour tout ça !

À lire aussi : Voici les tâches invisibles que font toutes les mamans ! Pensez à les soutenir…