11 Choses que vous comprenez si vous souffrez terriblement et que vous essayez de le cacher

« Je vous surveille, travaillant jour et nuit, travaillant si dur que vous avez à peine le temps de reprendre votre souffle. Les gens font cela pour trois raisons. Soit ils sont fous, soit stupides, soit essaient d’oublier. Et vous, je sais que vous essayez d’oublier. Je ne sais simplement pas quoi. »

Nicholas Sparks

1. Vous vous débrouillez pour être super occupée.

Que ce soit avec votre travail ou un nouveau passe-temps, vous devenez obsédée par tout ce qui vous distrait de votre douleur.

2. Vous vous occupez des problèmes de tout le monde avant les vôtres.

Si vous aidez quelqu’un d’autre, vous ne pensez pas à vos propres problèmes.

3. Vous ne dites jamais non quand on vous demande de faire quelque chose.

C’est oui, oui pour tout. Tout simplement parce que vous avez besoin de faire quelque chose sinon vous allez devenir fou.

4. Vous vous tournez vers la musique.

Vous trouvez des chansons auxquelles vous vous identifiez subitement, qui expliquent tout ce que vous ressentez d’horrible. En réalité, vous ne pouvez même pas trouver ces mots vous-même ou le courage de les dire à haute voix.

5. Il y a des personnes avec qui vous évitez le contact visuel.

Ces gens qui vous connaissent vraiment, ceux qui peuvent voir à travers votre bluff, ceux-là vous ne les regardez pas. Vous ne voulez pas qu’ils sachent que vous souffrez.

6. Vous n’êtes jamais vraiment honnête quand les gens vous demandent comment vous allez.

Tout va bien, ça va. Même si c’est loin d’être le cas. C’est facile de mentir. Vous êtes assez blessée pour ne pas mettre les gens mal à l’aise avec les sentiments qui vous font vous sentir coupable de ne pas vous en être encore remise.

7. Vous vous efforcez d’être trop positif.

C’est un peu comme si vous vous disiez qu’avec cette façade, si vous continuez à essayer de faire croire cela aux gens, vous le croirez peut-être aussi.

8. Mais vous vous faites des idées en réfléchissant trop.

Vous savez que vous ne devriez pas vivre dans le passé, mais ça vous hante parce que vous n’arrêtez pas de vous dire à quel point vous étiez heureuse avant. Vous voulez retrouver ça, mais en même temps, vous ne savez pas comment vous allez vous en sortir.

9. Alors vous sortez juste pour vous distraire et engourdir la douleur.

Physiquement, vous êtes peut-être en train de boire et de sourire, mais sur le plan émotionnel, vous êtes tellement épuisée. Mais vous faites ce qu’on vous dit de faire parce que si vous n’étiez pas là, vous seriez seule et en détresse à la maison. Mais ce que vous réalisez, c’est que même dans une pièce bondée, vous vous sentez seule.

10. Et vous craquez en privé.

Personne ne vous verra jamais pleurer. Mais vous pleurez beaucoup plus que vous ne l’admettrez jamais. C’est juste tous ces sentiments accumulés que vous n’arrivez pas à comprendre et vous essayez juste de les gérer et de vous en sortir.

11. Puis vous essayez de prendre la situation à la légère en vous moquant de la situation.

Parce que si vous faites rire les gens ou si vous en faites une blague, cela diminuera peut-être la douleur. Parfois, les personnes les plus blessées sont celles qui apportent le plus de lumière et de positivité aux autres parce qu’elles savent ce que c’est que de ressentir le contraire.

Et tout le monde vous dit que vous vous en remettrez un jour. Mais pour une raison mystérieuse, j’ai l’impression que le temps s’est arrêté et que ce chagrin d’amour est l’endroit où vous êtes prise au piège. Vous savez que ça va s’estomper. Vous savez que vous vous réveillerez sans penser à lui un jour. Mais ce jour-là semble si lointain.

Alors, il faut juste essayer de survivre jusqu’à ce que vous puissiez regarder en arrière avec un sourire qui soit réel.