Comment aimer une fille souffrant d’anxiété

Ne la maternez pas. Ne la regardez pas avec inquiétude chaque fois qu’elle vous tend la main. Elle n’est pas abîmée. Elle n’est pas malade. Elle est simplement humaine.

Lorsqu’elle a une crise de panique, ne pensez pas qu’elle simule. Croyez-moi, ce n’est pas le cas. Enlacez-la pendant qu’elle tremble et dites-lui qu’elle ira BIEN. Que tout ira BIEN. Ne croyez pas qu’elle fasse cela pour attirer l’attention. Elle n’y peut rien. Elle ne peut museler ses pensées. Elle a juste besoin que vous restiez avec elle et lui parliez pendant ces moments-là. Elle a besoin que vous lui disiez que vous êtes là pour elle.

Ne la plaignez pas. Ne l’enfermez pas pour la protéger du monde. Laissez-la vivre. Laissez-la respirer. Poussez-la à affronter ses peurs.

Faites-lui vivre des aventures. Regardez son sourire s’esquisser à la vue du monde qui l’entoure. Sachez que parfois, son monde est plus beau que le vôtre. Sachez que son monde est plus beau, parce que vous en faites partie.

Ne paniquez pas lorsqu’elle a une crise anxieuse sans raison. Ne vous mettez pas en colère et ne mettez pas son anxiété sur le compte d’une simple mauvaise journée. Acceptez ses sentiments. Acceptez ses ressentis.

Et n’en faites pas quelque chose de plus grave que ça ne l’est déjà.

Respectez-la. Ne la poussez pas trop. Lorsque vous remarquez que ses mains commencent à trembler, demandez-lui ce qui ne va pas. Demandez-lui ce que vous pouvez faire. Ne la laissez pas en roue libre. Et surtout, restez calme parce que même si elle a l’air d’aller bien, au fond elle est peut-être en train de hurler.

Comprenez que vous ne saisirez jamais vraiment à quel point l’anxiété peut être démoralisante. Comprenez que vous ne saurez jamais vraiment ce que l’on ressent lorsque l’on a une crise de panique, lorsque l’on a des palpitations ou lorsque sa gorge se referme.

Faites simplement de votre mieux pour être présent. Écoutez. Répondez. Prenez soin d’elle. Apaisez-la. Calmez ses inquiétudes, lorsqu’elle vous fait la liste de toutes les choses qui l’effraient. Dites-lui que vous comprenez. Dites-lui qu’elle n’est pas folle. Et dites-lui que vous serez là, à ses côtés, quoi qu’il arrive.

Comprenez qu’elle souhaiterait être différente. Elle souhaiterait chasser toutes ses pensées. Parfois, elle prend peur, persuadée de vous imposer plus que vous ne pouvez supporter. Elle a peur qu’un jour, vous la quittiez.

Prouvez-lui que ça n’arrivera pas. Montrez-lui que vous êtes de ceux qui restent. L’anxiété ne compte pas. Prouvez-lui que vous l’aimez beaucoup trop pour partir. Prouvez-lui que vous tenez trop à elle pour vous en aller.