Please assign a menu to the primary menu location under menu

AmourRelation

Merci de m’avoir appris ce qu’était l’amour à sens unique : plus jamais ça !

Lorsque vous êtes amoureuse, il est normal de vouloir faire tout ce qui est en votre pouvoir pour faire plaisir à votre amoureux. Vous décidez d’ouvrir votre cœur, de prendre le risque de vous sentir vulnérable. Vous vous retrouvez de plus en plus absorbée par la vie et les désirs de votre moitié et vous êtes même prête à abandonner tout ce que vous faites pour être aux côtés de cette personne.
Mais, avec le temps, vous commencez à réaliser que vous êtes toujours la première et la seule à dire «Je t’aime».

Le don de soi

J’ai toujours eu tendance à trop donner aux autres. J’ai la manie de vouloir arranger les choses un maximum, même quand ce ne sont pas mes oignons et que je devrais m’abstenir de m’en mêler. Je m’épuise à donner chaque gramme d’énergie que j’ai dans les histoires malheureuses des autres et je me retrouve souvent à faire tout ce que je peux pour rendre n’importe qui heureux, même lorsque cela risque de compromettre mon propre bonheur.
Je préfère toujours voir le bon côté des choses et des gens, même quand ceux-ci font tout pour me prouver que je ne devrais pas.

Le temps passe et sans qu’on ne s’en rende compte, la relation s’essouffle

Toutes les relations ne commencent pas forcément avec juste l’un des deux intéressé par l’autre mais la plupart se terminent malheureusement ainsi.

C’est bien souvent le résultat d’une relation où l’une des personnes sera follement et profondément tombée amoureuse, là où l’autre partenaire partagera les mêmes sentiments mais de manière moins intense.
Attention, ça ne veut pas dire qu’il ne vous aime pas… Il vous aime juste moins intensément que vous ne l’aimez. Le problème, c’est que quand vous êtes amoureux, il est facile d’être aveuglé, même si les signes d’un amour unilatéral se manifestent.

La rencontre et le commencement d’une belle histoire

Tu n’as pas fait exception. Je t’ai rencontré de façon inattendue mais lorsque c’est arrivé, dès que j’ai croisé ton regard, j’ai su que je te voulais dans ma vie, comme ami et comme amant. Ensuite, tout s’est déroulé naturellement, tout s’est parfaitement enchaîné : notre alchimie était indéniable.

Instantanément, nous nous sommes confiés l’un à l’autre. Tu m’as parlé de tes luttes, des démons intérieurs auxquels tu faisais face quotidiennement et en soutien, j’ai voulu t’aider à les combattre. J’ai été là pour toi à chaque fois que tu en as eu besoin, t’écoutant et tentant de te rassurer.

Rien n’était vraiment officiel entre nous mais je n’avais pas besoin d’un “titre” pour savoir que nous étions faits l’un pour l’autre.

L’aveuglement et les déceptions

Ça ne t’a pas empêché de me blesser à plusieurs reprises. C’est même devenu un jeu pour toi, me repoussant un jour pour mieux me reprendre le lendemain. Ça ne m’a pas empêchée de rester stoïque, à tes côtés. Je me souciais tellement de toi qu’il est arrivé un moment où j’ai mis ton bonheur au-dessus du mien.

Il y a quelques semaines, j’ai cru que les choses allaient être différentes. Je t’ai entendu t’excuser en face pour la première fois, pour tout. Je t’ai regardé et j’ai pensé que tu avais eu le déclic, que tu avais vraiment saisi l’importance de ta place dans ma vie et de la mienne dans la tienne. Mais bien évidemment, il n’a pas fallu attendre longtemps pour que tu reprennes tes anciennes habitudes.

Tout indiquait que nous n’étions plus sur la même longueur d’ondes

Je t’envoyais des messages ou te téléphonais pour qu’on puisse se voir au cours de la semaine. Si je ne le faisais pas, plusieurs jours pouvaient s’écouler sans que l’on échange un seul mot.
Tu n’hésitais pas à me demander des faveurs, que j’acceptais sans sourciller mais les rares fois où je t’ai demandé de l’aide, tu as fait la sourde oreille.
Tu préférais passer ton temps avec tes amis, sans jamais m’inviter lors de tes sorties et moi, quand je n’avais d’autre choix que de vivre des soirées sans toi, je ressentais le besoin de me justifier, de t’expliquer et de te dire que j’aurais préféré que tu sois là.
Je te défendais quoi qu’il arrive, quoi que tu fasses et cela m’a valu de perdre de vue certaines personnes, de m’embrouiller avec ma famille sans que tu ne sembles manifester la moindre gratitude.

À chaque fois que j’ai tenté d’aborder ces problèmes avec toi, tu t’es soit énervé, soit tu as prétexté ne pas être disposé à en parler, pour x ou y raison. Tu faisais l’autruche, me refusant la moindre explication et me laissant seule à cogiter, apeurée et triste, blessée par ton manque d’intérêt.

Eh bien sache que tu m’as blessé pour la dernière fois. J’en ai assez d’être ton punching ball.

Les leçons à en tirer pour ne pas refaire les mêmes erreurs

Je tiens cependant à te remercier pour les leçons que tu m’as enseignées, bien malgré toi. Tu m’as appris qu’il n’y avait rien de mal à se donner toute entière à quelqu’un. Oui, j’ai donné tout ce que je pouvais et ce constat me permet de m’éloigner sans regrets, sachant que je n’ai ménagé aucun effort pour nous deux, contrairement à toi. Tu es celui qui as blessé quelqu’un qui t’aurait offert le monde.

Tu m’as appris à ne pas supporter l’amour à sens unique. J’étais constamment à ta disposition, revenant vers toi quand tu le décidais, sans volonté de remettre en question mes propres désirs. À présent je réalise que je mérite quelqu’un qui me fait confiance, quelqu’un qui n’a pas besoin de jouer au yoyo avec mes sentiments.

Tu m’as appris à cesser d’essayer de tout réparer, surtout quand ça n’était que pour mieux démolir. Il arrive un moment où quelque chose a été réparé et détruit tant de fois qu’il n’y a pas d’autre option que de laisser en état et partir.

Prenez le temps de vous reconstruire avant de chercher l’amour à nouveau

Lorsque vous décidez de finalement mettre fin à la relation, assurez-vous de vous entourer du soutien de votre famille et/ou de vos amis. Même si votre partenaire n’a jamais été là pour vous et que vous pensez pouvoir vous débrouiller seule, sachez que vous allez avoir besoin de personnes vers qui vous tourner.

N’hésitez pas à faire une liste de toutes les raisons pour lesquelles vous avez mis fin à cette histoire.  On a souvent tendance à oublier comment ou pourquoi on en est arrivé à faire ce choix et s’il essaie de revenir en rampant, vous aurez ainsi quelque chose à consulter qui vous rappellera pourquoi vous avez rompu. N’oubliez pas que vous avez donné à cette personne de nombreuses occasions de changer son comportement et qu’elle a choisi de ne pas le faire.

Les gens qui aiment de tout leur cœur sont rares, spéciaux et malheureusement, ont tendance à être tenus pour acquis. Si vous êtes une de ces personnes, ne vous sentez pas mal et ne vous excusez jamais d’être qui vous êtes car vous êtes merveilleuse.

Continuez à éliminer les personnes toxiques et peu appréciables de votre vie et vous finirez par trouver celui qui vous aimera de manière similaire et inconditionnelle, ce qui est exactement ce que vous méritez.