Skip to Content

À quoi ressemble l’amour inconditionnel pour une personne qui suranalyse tout ?

À quoi ressemble l’amour inconditionnel pour une personne qui suranalyse tout ?

Quand quelqu’un est constamment dans la suranalyse, son niveau de stress est exacerbé. Chaque situation est une source de réflexion profonde et de remise en question.

Aucun détail ne lui échappe et il ou elle ne peut pas s’empêcher d’imaginer tous les scénarios possibles et imaginables avant de prendre une décision.

Dans certains cas, cette “qualité” peut être un véritable avantage comme, par exemple, lorsqu’il ou elle doit faire un choix professionnel important.

Ou, lorsqu’une décision pour améliorer sa situation financière doit être prise. Mais, quand il s’agit des relations amicales et amoureuses, cela peut vite tourner au cauchemar.

Chaque phrase et chaque geste de son ou sa partenaire est analysé. Chaque discussion avec sa moitié est disséquée au moindre mot.

Donc, quand un désaccord se présente, il peut être très difficile de faire entendre raison à une personne qui est toujours dans la suranalyse.

Si cette situation est difficile pour le ou la partenaire qui réfléchit trop, elle l’est également pour sa moitié. Aimer quelqu’un qui suranalyse tout c’est aimer une personne à qui l’esprit joue des tours.

Aimer un tel individu c’est aimer quelqu’un qui n’est pas capable de contrôler sa façon de penser ni la quantité de remises en question qui le ou la submerge.

Donc, si vous souhaitez montrer à votre partenaire à quel point vous l’aimez, vous devez d’abord comprendre à quoi ressemble l’amour inconditionnel pour une personne qui est constamment dans la suranalyse.

Être dans la suranalyse, qu’est-ce que ça veut vraiment dire ?

De manière générale, les personnes qui réfléchissent trop sont des gens très intelligents. Ils ont toujours des millions de choses en tête.

Même quand la situation est propice à la détente, ils stressent car leur esprit ne s’arrête jamais !

Qu’est-ce que je dois porter ? Qu’est-ce que je vais manger ? Que pensait-il vraiment en disant cela ? Pourquoi est-elle arrivée en retard ?

Des questions, encore et toujours… Ils s’imaginent différents scénarios pour tout ce qui leur arrive et ils s’inquiètent même pour les choses qui ont très peu de chance de se produire.

Ces individus ne se reposent jamais et n’ont jamais une minute de tranquillité. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils n’aiment pas être pris par surprise.

Ils veulent planifier tout ce qui pourrait se produire et ainsi garder n’importe quelle situation sous contrôle. Se retrouver au dépourvu est inimaginable pour eux !

Ils détestent le fait de ne pas savoir ce qui les attend, ce qu’ils doivent faire ou de se sentir perdus. Cela leur donne l’impression d’être des idiots.

Ce qui est, bien sûr, loin d’être le cas. Dans les relations amoureuses, cette suranalyse prend une toute autre dimension.

Quelqu’un qui réfléchit trop va passer beaucoup de temps à essayer de décrypter le langage corporel de son ou sa partenaire.

Cette personne hypersensible et spirituelle rejette alors ses doutes sur sa moitié. Elle est toujours en quête d’approbation et de rassurance quant aux sentiments de son ou sa partenaire.

Il ou elle a besoin de se sentir aimé(e) et soutenu(e) par son ou sa partenaire. Une personne qui suranalyse tout n’aime pas laisser la place aux sous-entendus. 

Il ou elle va donc poser de nombreuses questions à sa moitié et va peut-être même insister pour répéter encore et encore.

Pour bien comprendre une personne qui est dans la suranalyse, il faut savoir que ce n’est pas parce que vous la rassurez sur vos sentiments, une fois, qu’il ou elle va accepter cela comme une vérité absolue.

Très souvent, cet individu va continuer à remettre en question votre couple et la sincérité de vos sentiments. Et, cela peut être épuisant.

Mais, il ou elle ne le fait pas exprès. Une personne qui réfléchit trop ne cherche pas à vous blesser ou à vous faire fuir.

Il ou elle a simplement besoin d’apaiser son esprit en vous entendant dire que vous l’aimez, que vous serez toujours là pour lui ou elle et en cherchant les preuves physiques de vos sentiments.

Cet individu va analyser votre manière de vous comporter et va essayer de lire entre les lignes de vos messages et de vos discours. Il ou elle ne va pas se contenter d’étudier vos mots.

À lire aussi : Être dans la sur-analyse et trop réfléchir : bien plus qu’un simple problème d’anxiété

Aimer quelqu’un qui est toujours dans la suranalyse est-ce mission impossible ?

Une personne qui réfléchit trop va toujours avoir des questions et des doutes sur les sentiments que vous avez à son égard.

Il ou elle va se concentrer sur une chose à la fois, un détail, puis il ou elle va se laisser submerger par des dizaines de questions du genre “Et, si…”.

Si vous êtes du genre à parler beaucoup de vos émotions ou si vous vous investissez énormément, émotionnellement parlant, dans votre relation amoureuse, aimer une personne dans la suranalyse va être facile pour vous.

La seule chose que vous avez à faire c’est de toujours être une étape en avance sur votre partenaire.

C’est-à-dire que vous devez être capable de réagir avant même que la tête de votre moitié commence à être envahie par des doutes.

Vous devez non seulement lui dire que vous l’aimez et lui faire comprendre que vous serez toujours là pour lui ou elle mais vous devez aussi le prouver.

Au lieu de simplement le ou la bombarder de mots d’amour, vos actions doivent être la confirmation de vos sentiments les plus profonds.

La compassion

Vous devez faire preuve d’une grande compassion. Comme la peur peut l’envahir d’un coup, vous devez être doux/douce et tendre avec son cœur.

Vous allez vous retrouver dans des situations complexes et peut-être irrationnelles comme des moments où il ou elle pense que tout se passe mal alors que vous avez l’impression que tout est super entre vous.

Une personne qui suranalyse tout ne peut pas contrôler la manière dont son cerveau est programmé pour gérer les aléas de la vie.

Il ou elle ne peut pas maîtriser les pensées qui l’envahissent, le ou la stressent et le ou la poussent au bord du gouffre. Tôt au tard, cet amas d’émotions doit exploser !

Personne ne peut emmagasiner des angoisses et des pensées destructrices sans que cela impacte sa façon d’être ou son couple.

C’est pour ça que vous devez faire preuve de patience et de compréhension. Et, je sais que ce n’est pas toujours facile.

Parfois, vous vous dites sûrement, “Mais, pourquoi est-ce que je m’embête avec ça ?” Et, vous avez tout à fait le droit de vous-même avoir des doutes quant à votre relation amoureuse.

Mais, rappelez-vous : vous êtes tombé(e) amoureux/amoureuse de cette personne et vous devez l’accepter tel(le) qu’il ou elle est.

Baisser les bras et l’abandonner ne ferait qu’alimenter ses angoisses. Et, votre partenaire finira par croire que tous ses doutes étaient bel et bien fondés.

L’empathie

Vous devez donc faire preuve de beaucoup d’empathie. Et, vous devez les aider à voir que vous n’allez pas le ou la juger simplement parce qu’il ou elle perçoit le monde d’une manière différente.

Quand votre partenaire vous révèle ses angoisses, ses inquiétudes ou ses doutes, vous devez lui montrer que cela ne vous effraie pas.

Le ou la rassurer sur votre intention de rester à ses côtés et de l’aimer, quoi qu’il se passe, est essentiel pour leur état mental.

Certes, votre partenaire se répète sans cesse. Il ou elle suranalyse tout. Et, il ou elle s’inquiète pour des choses qui n’ont pas lieu d’être.

Mais, rappelez-vous : c’est hors de son contrôle. Croyez-moi sur parole, sa vie serait bien plus simple s’il ou elle n’était pas obligé(e) de réfléchir en long et en large à tout ce que vous faites.

Cela ne signifie pas que votre partenaire ne vous fait pas confiance. Le véritable problème est son manque d’estime de soi.

Votre partenaire est persuadé(e) qu’il ou elle ne mérite pas d’être aimer sincèrement. Donc, même si dans certains cas c’est complètement inconscient, cela se reflète sur votre couple.

La communication

Vous devez être en mesure d’avoir de véritables conversations. Et, non seulement de répondre par des réponses courtes voire monosyllabiques.

Les messages d’une phrase ou les discussions yo-yo ne vont pas satisfaire votre partenaire qui réfléchit trop.

Cela lui donne beaucoup trop d’espaces pour suranalyser la situation et les sous-entendus qui, en fait, n’existent pas.

Au lieu de cacher ce que vous ressentez, le positif comme le négatif, vous devez être capable d’exprimer vos sentiments au moment même où vous les éprouvez.

Ne laissez rien pour plus tard surtout si vous-même vous êtes envahi(e) par des émotions négatives ou des doutes.

Une personne qui suranalyse tout va essayer de trouver une signification dans tout ce que vous dites et faites.

Donc, pour vivre heureux, vous devez être complètement sincère. Même si, parfois, ce n’est pas la chose la plus facile à faire.

Un partenaire qui est constamment dans la sur-analyse apprécie l’honnêteté et il ou elle va toujours être sincère avec vous.

Le contrôle de la frénésie

Vous devez être capable de le ou la sortir de sa frénésie, de manière calme et posée, sans exploser ni sortir de vos gonds.

Dites-lui calmement, “Non, cela ne s’est pas passé comme ça” ou “Non, cela ne va pas se produire comme tu l’as imaginé”.

Rester de marbre face à des accusations imaginaires ou lors d’une discussion houleuse basée sur des faits inexistants peut être un véritable défi.

Mais, si vous réussissez à faire preuve de patience et de compréhension, vous réussirez, avec le temps, à lui faire comprendre qu’il ou elle n’a pas besoin de douter de vous.

Pour construire une relation amoureuse saine et sereine avec ce genre de personne, vous devez être très endurant/endurante.

Vous ne devez pas vous laisser déprimer par les remises en questions perpétuelles ni les demandes que vous pouvez considérer comme aberrantes.

L’esprit d’une personne qui est toujours dans la suranalyse est complètement différent du vôtre. Il est donc inutile de le ou la pousser virulemment à changer.

Cela ne se produira pas. Tout ce que vous réussirez à faire c’est de le ou la convaincre que vous ne l’aimez pas.

En lui forçant la main, vous lui donnez la preuve dont il ou elle avait besoin pour se persuader que vous ne l’acceptez pas tel(le) qu’il ou elle est.

Alors, vous aggraverez davantage la situation. Et, vous vous retrouverez dans un véritable cul-de-sac dont la seule issue possible sera la séparation.

Aimer une personne qui est toujours dans la suranalyse est un vrai défi mais il en vaut la peine. Ce genre de personne aime de tout son être.

Votre partenaire a un gros cœur mais cela le ou la rend complexe. Pourtant, c’est aussi ça qui le ou la rend unique et beau/belle.

Votre moitié va vous rendre parfois fou/folle mais il ou elle va toujours vous être loyal(e). Après tout, vous non plus vous n’êtes pas parfait(e).

Vous avez vos propres habitudes étranges et vos propres bagages émotionnels. Pourtant, votre partenaire vous accepte comme vous êtes, n’est-ce pas ?

Il ou elle ne vous juge pas et n’essaie pas de vous changer. Votre partenaire a simplement besoin d’un peu plus de rassurance que les autres, c’est tout !

Donc, oui… Suranalyser est fatigant. Mais, il est également épuisant d’aimer quelqu’un qui réfléchit trop. C’est un combat que vous devez mener à deux si vous souhaitez être heureux ensemble.

L’amour a ses raisons que la raison ignore ! Vous avez fait le choix d’aimer cette personne donc vous devez retrousser les manches pour faire fonctionner votre couple.

Et, avec le temps, les choses s’apaiseront. Votre partenaire vous posera de moins en moins de questions et il ou elle doutera de moins en moins de votre sincérité.

Pour clarifier les choses : au fond, votre partenaire sait parfaitement que vous l’aimez mais son esprit lui joue des tours.

Ses doutes sont surtout causés par des inquiétudes personnelles et des problèmes de confiance en soi. D’ailleurs, cela ne se limite pas à votre relation amoureuse.

Il ou elle suranalyse sa vie professionnelle, ses relations amicales et familiales et toutes les situations dans lesquelles il ou elle peut se trouver.

Donc, je veux que vous compreniez que le problème ne vient pas de vous. Mais, vous pouvez être la solution, si vous vous montrez patient(e) et compatissant(e).

À lire aussi : Selon ton signe du zodiaque, quelle est ta pire manie ?

Nous, les femmes fortes, on ne supplie pas ! On part quand on se sent non désirées !
← Previous
Sentiment d'abandon : causes, symptômes et possibilités de traitement
Next →
Comments are closed.