Skip to Content

Lettre ouverte à la fille qui a peur de partir

Lettre ouverte à la fille qui a peur de partir

Tu te demandes peut-être pourquoi tu n’arrives pas à aller de l’avant. Pourquoi ne peux-tu pas l’oublier définitivement et passer à autre ?

Eh bien, c’est tout simplement parce que tu as beaucoup trop souffert. Les hommes t’ont blessée tellement de fois parce qu’ils étaient égoïstes et parce qu’ils se moquaient complètement de tes sentiments.

À un moment ou à un autre, tous les hommes de ta vie t’ont tourné le dos. Ils t’ont abandonnée, sans vraiment te donner d’explication.

Malheureusement, les hommes ne sont pas les seuls à t’avoir fait du mal. Grandir auprès de tes parents n’a pas non plus été une partie de plaisir.

Ils ne t’ont jamais soutenue. Bien sûr, ils te disaient qu’ils t’aimaient, mais tu ne ressentais pas cet amour. En effet, tu as toujours eu l’impression que tu n’étais pas assez bien à leurs yeux.

Tu as grandi avec l’idée que la personne que tu étais ne méritait pas leur affection ou fierté. Ils n’ont jamais été là pour toi. Quand tu avais le plus besoin d’eux, ils t’ont également tourné le dos.

Pourtant, tu sais quoi ? Je pense sincèrement qu’ils faisaient de leur mieux. Je ne crois pas qu’ils essayaient délibérément de te faire du mal. Simplement, personne ne leur a appris à être plus attentionnés.

Finalement, ils ont très certainement hérité cela de leurs parents.

Ensuite, tu n’as pas non plus eu beaucoup de chance en amitié. Tu n’as jamais eu de meilleure amie ou même un entourage sur qui tu pouvais compter.

Tes amis étaient là quand ils avaient besoin de toi, mais dès que la roue tournait, ils disparaissaient. Bref, tes amis t’utilisaient, sans rien te donner en retour.

En fin de compte, tu n’as jamais eu de système de soutien ou de personne sur qui tu pouvais vraiment te reposer. Et après tout ça, tu te demandes pourquoi tu n’arrives pas à aller de l’avant ?

Puis, la dernière goutte a fait déborder le vase.

Quand tu étais au plus bas, un homme est entré dans ta vie. Il est arrivé en grandes pompes et tu es tombée raide dingue de lui. Mais tu avais peur.

Tu étais terrifiée, car tu avais déjà trop souffert. Pourtant, cet homme était tout ce que tu désirais et il était prêt à faire des efforts pour te conquérir.

Mais, plus il cherchait à te prouver sa loyauté, plus tu t’éloignais de lui. Pourquoi tout d’un coup quelqu’un pensait-il que tu étais digne de son amour ?

Cet homme a continué, encore et encore. Puis finalement, il a réussi à te convaincre. Pour la première fois de ta vie, tu as baissé ta garde. Tu as ouvert ton cœur à une autre personne, car tu te sentais spéciale à ses côtés.

Pendant un instant, toutes tes peurs ont disparu. Pour une fois, tu avais quelqu’un qui n’attendait rien de toi. Grâce à lui, tu as aussi appris à t’aimer et à t’accepter telle que tu es.

Malgré tout, il y avait une ombre au tableau. Quelque chose te gênait. Tu ne pouvais pas mettre le doigt dessus, mais tu savais que cette histoire était trop belle pour être vraie.

Et tu avais raison…

Pendant des années, tu lui as fait confiance. Tu lui as tout donné, car tu pensais vraiment que tu finirais ta vie avec lui. Puis, l’impensable est arrivé…

Il t’a trompée !

Après le conte de fées, la souffrance a repris son droit.

Depuis cette histoire destructrice, des années sont passées. Tes proches et tes collègues te perçoivent comme une femme heureuse qui a tourné la page.

Dans leur esprit, tu as guéri et tu as pardonné. D’ailleurs, honnêtement, je ne pense même pas qu’ils se souviennent du pourquoi de ta souffrance.

Pourtant, elle est bel et bien réelle pour toi. Cette façade fait partie de ton armure. Elle te permet de te barricader derrière ton sourire, tout en gardant les gens le plus loin possible de ton cœur.

Après cette déchirure, tu n’as plus jamais montrer ta véritable nature à un homme. En fait, tu n’es même plus sûre de savoir qui tu es réellement.

Oui, tu joues le rôle (bien huilé) d’une femme forte qui ne ressent aucune émotion. Et tu as réussi à duper tout le monde. Le problème, c’est que tu joues ce rôle depuis si longtemps, que tu as fini par te duper toi-même.

Tout le monde pense que tu ne cherches pas l’amour, tout le monde pense que tu préfères rester célibataire, seule. Pourtant, ce n’est qu’une excuse pour te protéger, pour ne plus souffrir.

Personne ne sait que tu as en fait besoin d’amour. Tu as besoin que quelqu’un soit là pour toi. Mais, à qui peux-tu faire confiance ? Tous ceux en qui tu as eu confiance t’ont trahie tôt ou tard.

Donc maintenant, tu ne peux compter que sur toi-même !

La peur te paralyse émotionnellement…

Tu es effrayée. La peur te paralyse physiquement et émotionnellement. Tu as peur de t’ouvrir aux autres et de souffrir une nouvelle fois. La fois de trop…

Tu as envie de laisser un homme entrer dans ton cœur, mais le risque est trop grand. En effet, si tu donnes accès à tes émotions, si tu fais confiance à quelqu’un, tu lui donnes toutes les armes pour te blesser.

Et cette simple idée est… TERRIFIANTE !

Voilà pourquoi tu n’arrives pas à aller de l’avant. Voilà pourquoi tu as l’impression d’être coincée dans ta douleur, ta misère. Pourtant, tu ne devrais plus avoir peur.

Aujourd’hui, tu es bien plus forte qu’auparavant. Toute la douleur, toutes les expériences, toutes les trahisons t’ont rendue indestructible. Et malheureusement, tu devais traverser tout ça pour être qui tu es aujourd’hui.

Donc tu dois prendre des risques si tu veux aimer et être aimée. Tu dois sortir de ton cocon, car tu n’es plus une petite chose vulnérable. Si tu tombes de nouveau, tu te relèveras de nouveau.

Dorénavant, tu es capable de supporter cela. Maintenant, tu sais comment faire face aux personnes toxiques. Aucune raison donc d’avoir peur.

Ta peur te fait fuir, alors que tu devrais l’utiliser pour aller de l’avant. Sois téméraire ! Enlève ton masque, enlève ton armure. Mais ne le fais pas pour tout le monde.

Sois assez prudente et sage pour savoir qui le mérite, qui mérite le vrai toi. Mais comment sauras-tu qui te mérite si tu ne donnes plus aucune chance aux hommes ?

À lire aussi : J’espère qu’un jour, tu seras capable d’aller de l’avant…