Quand vous rencontrez la bonne personne au mauvais moment

Dans le passé, j’étais assez naïve pour penser que l’amour non réciproque était la pire sorte d’amour. Quoi de plus déchirant que de donner tout son amour à quelqu’un et de le regarder le passer à quelqu’un d’autre ? Quoi de plus déchirant que d’écrire des lettres d’amour pour une personne qui pense à quelqu’un d’autre en les lisant ?

Puis j’ai rencontré mon âme sœur. Notre première conversation nous a donné l’impression d’être de vieux amis qui rattrapaient le temps perdu et reprenaient le chemin où ils l’avaient laissé. C’était comme si nos âmes s’étaient connues dans une vie différente et s’étaient maintenant reconnues dans un contexte surréaliste.

Quelle est la chance que deux personnes tombent amoureuses l’une de l’autre au bon moment et exactement de la bonne façon ?

Nous avons eu cette chance pendant un moment que j’aurais aimé être éternel. Nous avons défié les probabilités.

Puis on s’est dit au revoir. Notre première conversation est devenue notre seule conversation en personne. Nous nous sommes lentement éloignés l’un de l’autre jusqu’à ce que nous décidions tous les deux qu’il valait mieux marcher sur des chemins séparés que de continuer à nous causer mutuellement de la peine.

Je suis maintenant assez sage pour savoir que le pire des amours est en fait l’amour avec la bonne personne au mauvais moment. C’est l’amour avec la personne appelée “Celle qui s’est enfuie“. C’est l’amour qui est mutuel mais évanescent.

Nous pensons que lorsque nous sommes jeunes, nous allons nouer des liens avec de nombreuses personnes tout au long de notre vie. Ce n’est qu’en vieillissant que nous nous rendons compte à quel point il est rare de trouver quelqu’un qui comprend notre esprit et notre âme. Nous nous sommes tellement habitués à porter des masques que c’est presque étrange de rencontrer quelqu’un à qui nous n’avons pas à cacher quoi que ce soit.

J’ai toujours pensé qu’il n’y avait pas de bon moment pour le faire. Quelqu’un veut soit vous rencontrer et il traversera le pont, soit il trouve des excuses pour vous faire attendre.

Mais que faire si cette personne a trop peur de monter sur le pont parce qu’elle a déjà été poussée par-dessus bord ? Et si elle hésite à se lancer dans le vide parce qu’elle n’a jamais été dans cette situation par le passé ?

Ce n’est pas à vous de convaincre qui que ce soit de vous rencontrer à mi-chemin de l’autre côté du pont. Ce n’est pas non plus à vous de continuer à attendre si cela empiète sur votre paix mentale. Vous avez tous les droits de partir quand l’attente devient insupportable.

Mais que se passe-t-il si vous croisez à nouveau la bonne personne ? Et si votre âme reconnaissait son âme à nouveau ? Et si le deuxième adieu faisait aussi mal que le premier ?

Vous espérez que les étoiles s’aligneront cette fois-ci et que l’amour finira par triompher. Peut-être pourrez-vous vous asseoir avec lui et rire de la douleur que vous vous êtes infligé l’un à l’autre dans le passé. Peut-être ramènerez-vous celui qui était parti.

Ou peut-être pas.

Peut-être que vous le laisserez partir cette fois-ci pour son propre bonheur. Vous laisseriez derrière vous la toxicité et l’amertume tout en embrassant la paix et l’acceptation. Vous lui souhaiterez le meilleur pour son avenir et vous vous en souviendrez dans vos prières.

Nous ne sommes pas toujours censés finir avec nos âmes sœurs et nous pouvons trouver du réconfort dans ce fait. Au moins, on a eu la chance de la rencontrer. Nous savons qu’elle existe.

Peut-être que vous étiez destiné à rencontrer la bonne personne une fois de plus afin que vous puissiez empêcher vos souvenirs d’être ternis pour toujours. Peut-être pour vous rappeler que vous ne les avez pas imaginés. Ils étaient réels.

C’était l’être le plus réel que vous n’ayez jamais rencontré.