Please assign a menu to the primary menu location under menu

CouplePeine d'amourRelation

Pour vraiment apprécier le véritable amour, vous devez savoir ce qu’est la déception !

Comment savoir si c’est le grand amour ? Simple… C’est complètement différent de ce que vous avez connu jusqu’à présent !

Au départ, l’amour c’est la douleur. À un jeune âge, on pense que tous les partenaires que l’on a connus représentent le grand amour. Avant même de savoir comment réagir face à ce sentiment ou comment gérer une relation amoureuse, on se rend compte que tout ne se passe pas comme c’est décrit dans les livres ou les films. Notre couple est loin d’être idéal et, d’ailleurs, il est presque toxique.

Avec le recul, on se rend compte que ce qu’on appelait “amour” n’était en fait que de la confusion et du manque d’estime de soi. Nos relations passées étaient remplies de “tu es moche”, “je ne suis jamais sorti avec quelqu’un comme toi”, ou “tu es grosse”. On comprend alors qu’on a accepté des années d’abus verbal mais pourquoi ?

Parce qu’on ignorait ce que le véritable amour implique. On ne savait pas qu’une relation amoureuse saine c’est un échange, du respect et de la communication. Pour atteindre notre rêve d’un amour parfait, on était prêtes à tout accepter et tout pardonner. On ne savait pas dans quoi on se lançait et, donc, on enchaînait les relations toxiques et malsaines.

Ensuite, avec l’âge, un autre genre d’amour s’est développé. Au début, on s’est dit : “Ah, voilà enfin ce qu’est l’amour !” On croyait avoir retenu les leçons du passé. On cherchait dorénavant un partenaire qui ne serait pas verbalement abusif et qui apprécierait réellement la personne que l’on est. À cette époque-là, l’amour c’était avec un homme qui avait trop d’options.

Il annulait les plans à la dernière minute et il ne faisait pas beaucoup d’efforts pour faire fonctionner la relation. D’ailleurs, l’amour semblait être le reflet de la praticité et de l’apathie. Tant que la compagne paraissait acquise, l’homme continuait à explorer toutes ses options. Il flirtait à tours de bras et ne voulait pas réellement s’engager. Selon lui, c’était trop tôt !

Puis, le moment où la détermination a pris le dessus est arrivé. Ce même homme s’est enfin rendu compte de la valeur du coeur de sa compagne et a complètement changé de comportement. tout d’un coup, il semblait prêt à s’investir davantage et à remuer ciel et terre pour lui faire plaisir. Pourquoi ? Parce qu’il n’avait plus d’options. Ses autres prétendantes ont pris le large et il n’avait plus personne pour le distraire.

L’amour était donc égoïste à ce moment-là. Ce n’était qu’un jeu du chat et de la souris, une façon de garder quelqu’un sous la main au cas où on n’avait plus d’autres choix. Les sentiments et les qualités de la partenaire n’étaient pas importants, ce qui comptait c’était sa capacité de jouer le rôle de la femme trophée quand l’homme en avait le besoin.

On ne sait pas trop comment mais on a finalement réussi à sortir de cette situation. On en a eu marre de se faire exploiter par les hommes et, une nouvelle fois, on a appris une leçon essentielle : l’amour c’est quand les deux partenaires font des efforts pour faire fonctionner leur couple. On se dit qu’on a bien noté cette nouvelle connaissance et révélation afin de ne plus reproduire les mêmes erreurs.

Ensuite, la période des contradictions est arrivée. À cette époque-là, l’amour c’était la spontanéité de l’inconnu : la croyance que deux personnes pouvaient se trouver et affronter le monde ensemble. Pourtant, même si on se disait que l’autre nous manquait, on n’avait pas le temps de lui passer un coup de fil. Ainsi, l’homme de notre vie disait qu’il avait hâte de nous voir mais il ne se gênait pas pour passer l’entre-temps avec d’autres femmes.

L’amour c’était le chaud et le froid. Il nous faisait croire qu’on était la femme de sa vie et qu’on l’inspirait à devenir un homme meilleur pourtant il refusait de se battre pour faire marcher la relation soi-disant amoureuse. On était tout pour lui mais il était trop occupé pour faire attention à nous ! Une troisième leçon nous a alors sauté aux yeux : l’amour c’est de l’engagement.

Puis enfin, après ces trois périodes de déceptions amoureuses, l’amour a finalement toqué à notre porte. On a alors compris qu’on avait dû passer par ces phases d’apprentissage pour pouvoir reconnaître le véritable grand amour. Car, une fois, qu’on l’a regardé droit dans les yeux tout est devenu clair !

Tout d’un coup, l’amour c’est devenu des matins à rire jusqu’à en pleurer et un homme qui faisait tout son possible pour trouver du temps pour nous. L’amour c’est devenu des efforts constants pour montrer les sentiments qu’on éprouve l’un pour l’autre. C’est, par exemple, conduire deux heures après le boulot pour passer la nuit dans les bras de sa moitié.

Cet homme faisait tout pour nous mettre à l’aise et pour nous montrer à quel point il tenait à nous. L’amour est devenu complet. Il n’était pas fondé sur des promesses en l’air mais sur le profond attachement de deux personnes. L’amour n’était plus lié à la confusion, la douleur ou l’apathie. C’était un choix issu de la maturité et de la présence. D’un coup, ce sentiment est devenu beaucoup plus beau que ce que l’on espérait.

Maintenant, on sait : l’amour c’est la paix de l’âme et de l’esprit. C’est une émotion qui nous prend de l’intérieur et qui nous donne des ailes. C’est avoir quelqu’un sur qui compter en cas de difficultés et une personne avec qui célébrer ses victoires. L’amour c’est deux personnes qui se poussent à devenir meilleures et à atteindre leurs objectifs personnels et communs.

L’amour est donc devenu un sentiment de plénitude et de satisfaction. Notre partenaire est le reflet de notre âme, la lumière au bout du tunnel et le rayon de notre soleil. Il est réellement notre meilleure moitié. C’est un homme à qui on peut faire confiance les yeux fermés et une personne complètement investie dans la relation amoureuse. pour lui, on est une priorité et non une option !

À lire aussi : 15 conseils à suivre pour surmonter une déception amoureuse