Skip to Content

Je n’ai pas besoin d’un homme parfait, je veux juste quelqu’un de bien

Je n’ai pas besoin d’un homme parfait, je veux juste quelqu’un de bien

Je vais vous raconter une histoire qui m’a complètement ouvert les yeux sur l’amour et sur les critères que je dois avoir quand je choisis un partenaire.

Je me souviens de ce rendez-vous comme s’il avait eu lieu hier. En effet, j’étais extrêmement nerveuse ce jour-là.

Alors que j’avais un crush sur cet homme depuis des années, on avait enfin notre premier tête-à-tête. À ce moment-là, cela faisait trois ans que j’avais des papillons dans le ventre, à chaque fois que je posais les yeux sur lui.

D’ailleurs, j’étais incapable de décrire ce sentiment. Et je ne savais même pas pourquoi je me sentais comme ça, chaque fois que je le voyais ou que je parlais de lui.

En effet, on se connaissait parce qu’on avait des amis en commun. Donc il nous arrivait régulièrement de nous croiser en soirée, mais on n’avait jamais discuté en tête-à-tête.

Quand on se côtoyait, il y avait toujours des gens autour de nous et beaucoup de bruits. Donc je ne peux même pas dire que j’ai eu l’occasion d’apprendre à le connaître, avant ce premier rendez-vous officiel.

Finalement, j’ai eu le courage de m’approcher de lui lors de l’anniversaire de ma meilleure amie. Pendant une heure, on a parlé de nos carrières respectives et de nos passions.

Puis, j’ai sauté le pas : je lui ai proposé un dîner. Et il a accepté !

J’étais nerveuse comme jamais…

C’était un samedi. Quatre heures avant le rendez-vous, j’ai commencé à me préparer. Je ne voulais pas me précipiter et arriver au restaurant dans tous mes états.

Donc, petit à petit, je me suis fait belle. Le résultat était assez impressionnant, même pour moi. J’ai mis ma robe préférée, je me suis maquillée et j’ai choisi un parfum fruité qui donne la pêche.

Je voulais m’assurer d’être la plus belle possible pour lui.

Vous vous dites sûrement que cet homme devait être un spécimen unique de la beauté et de la virilité masculine. Sinon, pourquoi est-ce que j’aurais fait tous ces efforts ?

Eh bien, non ! Mon crush n’était pas particulièrement beau. Il portait des lunettes et était un peu potelé. Clairement, son apparence physique n’était pas sa priorité.

Mais j’étais folle amoureuse de lui. Je ne pouvais pas m’expliquer pourquoi cet homme m’attirait autant, mais je ne pouvais pas non plus me mentir.

Même si son physique n’était pas parfait, je le trouvais extrêmement beau, intelligent et drôle. Bref, j’étais à fond sur lui.

Le dîner était un de ces moments où vous pouviez littéralement sentir l’anxiété dans l’air.

Il transpirait abondamment, n’arrêtait pas de fixer son assiette et portait une casquette pour que je ne remarque pas que tous ses cheveux étaient tombés.

Je l’aimais beaucoup et c’était un de ces béguins où tout ce que je voulais, c’était le tenir dans mes bras, l’embrasser et lui montrer qu’il me plaisait.

Il était clair qu’il était intimidé et même ses amis m’avaient prévenu que c’était le cas. Je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir.

Après tout, le dernier ex avec qui il m’a vue était musclé, mince et avait l’une des chevelures les plus épaisses que j’aie jamais vues.

Pourtant, j’avais du mal à comprendre pourquoi il était aussi stressé et coincé. Après tout, il savait que j’étais attirée par lui depuis longtemps. Donc, c’est moi qui aurais dû être complètement névrotique.

Je voulais juste le prendre par la main et lui dire la vérité. Je voulais lui dire que je me fichais de ses cheveux, que je l’aimais pour le fait qu’il était ce type adorable, maladroit, ringard et timide.

Je l’aimais parce qu’il était câlin, parce qu’on avait beaucoup de choses en commun, parce qu’il était lui-même, avec tous ses défauts.

Vous voyez, je ne suis pas à la recherche de Monsieur Parfait.

Je cherche un homme bien : quelqu’un dont je n’aurais pas peur, qui me fasse sourire, qui m’envoie régulièrement des textos “juste parce que”.

Si je voulais un dieu grec, j’aurais dragué les c*nnards en ligne qui ne font rien d’autre que montrer aux filles à quel point ils sont musclés et cool. Si je voulais un sugar daddy, j’en aurais trouvé un.

Le fait est que je ne veux pas d’un sugar daddy. Je ne veux pas d’un joli modèle masculin. Et même si une combinaison des deux semble assez attirante, je laisserais tomber ce type en une seconde pour un homme qui, selon moi, s’intéresse sincèrement à moi, fait l’effort de me faire sourire et montre aussi de vrais remords s’il me blesse.

L’homme que j’aime en ce moment n’est pas le plus traditionnellement attirant du monde, mais je le choisirais n’importe quel jour de la semaine plutôt qu’un homme aux abdos parfaits.

Pourquoi ? Parce qu’il m’apprécie telle que je suis. Il ne se limite pas à mon apparence, il ne me juge pas et ne cherche pas à me changer. Et nous avons beaucoup en commun.

Les gars, nous, les filles, n’avons pas besoin que vous ayez des abdos en acier. Nous n’avons pas besoin que vous ayez une chevelure d’étalon.

Tout ce que nous attendons de vous, c’est que vous soyez des êtres humains décents qui possèdent les qualités qui nous font craquer pour vous. Et la gentillesse sans condition est ce qui nous attire le plus.

L’homme pour lequel j’ai le béguin est-il parfait ? Loin de là. Mais il est gentil avec moi. Et je préfère ça aux hommes aux physiques parfaits qui pensent être le nombril du monde.

À lire aussi : L’argent n’achète pas le bonheur, je veux donc un homme bien !

Voici pourquoi vous ne méritez pas d'être le plan de secours d'un homme
← Previous
Pourquoi chacun de ces signes du zodiaque fait un petit ami HORRIBLE
Next →