J’ai finalement compris pourquoi j’attirais tant les hommes toxiques

J’ai fréquenté un certain nombre d’hommes toxiques et après chacune de ces expériences, je me suis demandé comment est-ce que de telles catastrophes m’étaient arrivées. C’était eux le problème, sans aucun doute, mais j’ai finalement dû me demander si je n’avais pas fait quelque chose pour leur laisser croire qu’ils pouvaient m’avoir et me faire du mal. Il s’avère qu’il y avait bien quelque chose … Voici donc ce que j’ai découvert et qui participait à attirer les hommes toxiques.

1. J’étais trop gentille.

J’étais toujours polie et compréhensive, peut-être même trop pour mon propre bien. J’étais le genre de fille à dire qu’il n’y avait aucun problème au mec qui ne m’avait pas appelé et m’avait posé un lapin. Un comportement idéal pour un homme toxique, parce qu’il aime profiter de la gentillesse. Malheureusement, tant de gentillesse m’a transformée en un aimant à mauvaises conduites.

2. J’accordais le bénéfice du doute.

J’essaie toujours de voir le meilleur en chacun, mais honnêtement, cette règle ne devrait pas être mise en pratique avec les gens toxiques. J’accordais aux hommes toxiques le bénéfice du doute, même lorsque leurs histoires étaient à dormir debout et que mon instinct me disait qu’ils mentaient. Je voulais toujours trouver un compromis alors qu’ils ne m’accordaient jamais cette faveur, étant des personnes égoïstes et égocentriques.

3. Je constituais leur espoir de changement.

Je suis une femme bien, qui mène une vie saine. Ce qui peut être relativement attrayant pour un homme toxique qui se sait incapable de changer ses mauvaises habitudes, comme un alcoolique par exemple, parce qu’il pense que mes bonnes habitudes déteindront sur les siennes. J’ai fréquenté un ancien drogué qui me disait avoir été attiré par moi justement parce que j’étais saine. Mais le problème c’est qu’un homme toxique ne change jamais — et cet ancien drogué n’a pas tardé à replonger, m’oubliant complètement.

4. J’étais réparatrice.

J’étais le genre de fille qui essayait de changer les hommes toxiques. J’avais l’habitude de me dire, « s’il n’était pas un drogué, tout irait bien » ou « s’il arrivait à garder un travail, notre relation serait géniale. » À nouveau, le problème est qu’un homme toxique ne changera jamais. Il est brisé et il le restera — espérant de sa copine qu’elle l’aide à remonter la pente à chaque fois qu’il en aura besoin. Je l’ai fait, espérant recevoir de l’amour en retour, mais ce n’est pas ce qui s’est passé. Les gens meurtris ne savent pas comment aimer.

5. J’étais trop empathique.

Les hommes toxiques manquent d’empathie, mais je me sentais tellement mal lorsqu’ils me racontaient leurs tristes histoires en sanglotant. (Les hommes toxiques aiment jouer le rôle de la victime et pourraient remporter un Oscar pour ça). J’ai laissé mes sentiments prendre le dessus plutôt que de regarder en face la triste et dure vérité : ce type d’hommes vendraient leur mère pour obtenir ce qu’ils veulent. Un de ces hommes toxiques que je fréquentais m’a raconté une longue et triste histoire à propos de sa mère incapable de payer son loyer. Je lui ai donné l’argent pour qu’il l’aide et quelques minutes plus tard j’ai reçu un message qui ne m’était pas destiné : « J’ai l’argent pour la fête de ce soir ». Quel profiteur et quel raté !

6. J’avais renoncé à l’amour.

Les hommes toxiques ne veulent pas être avec une femme qui a une vision saine de l’amour, parce qu’à ce moment-là, elle ne perdrait pas son temps avec eux. Après quelques mauvaises expériences, j’étais juste blasée par l’amour — et les hommes toxiques peuvent le sentir à des kilomètres. Alors, lorsque cet homme charmant mais toxique arriva, fit attention à moi et sembla être un si beau parti, il fut facile de tomber dans le piège en pensant qu’il serait un homme formidable. Il pouvait ensuite profiter de ça et obtenir de moi tout ce qu’il voulait.

7. Je n’avais pas de limites saines.

J’étais beaucoup trop généreuse et j’avais un rôle de martyr au sein de mes relations. J’acceptais les problèmes et les drames de l’autre, m’oubliant moi-même et oubliant mes besoins. Il était alors très facile pour un homme toxique d’en profiter, aussi longtemps que je choisissais de rester.

8. J’étais une oreille attentive.

Un homme toxique n’aime rien plus que parler de lui pendant des heures. J’avais toujours été une oreille attentive, ce qui donnait aux gens l’envie de me parler et de se confier à moi. Mais avec les hommes toxiques, j’ai fini par être étouffée par leurs discussions, parce qu’ils savaient que j’étais du genre à leur donner tout mon temps. Bien-sûr, eux ne m’écoutaient jamais parce qu’ils ne se préoccupaient que d’eux-mêmes.

9. J’étais trop souple et accommodante.

Je suis le genre de personne qui déteste assommer les gens ou les relations d’exigences. J’aime me laisser aller et je me fiche de laisser l’homme que je fréquente prendre les commandes. Mais ceci permit aux hommes toxiques de dépasser les limites et d’abuser de moi.

10. Je ne m’aimais pas.

Je n’avais pas vraiment confiance en moi et je ne m’aimais pas tellement, ce qui fit de moi une proie idéale pour les hommes toxiques. En voyant que je n’avais pas de grandes exigences et que j’avais peu de respect pour moi-même, ils pouvaient aisément s’attendre à ce que je supporte tous leurs comportements déviants. Ne m’aimant pas, je supporterai que les autres ne m’aiment pas. Heureusement, j’ai appris à m’aimer depuis et je ne pourrais plus supporter d’être avec quelqu’un qui ne m’aime pas autant que je m’aime.

11. Je supportais la situation bien plus longtemps que nécessaire.

Un homme toxique fait généralement des recherches, lorsqu’il trouve la copine idéale à entuber. Il prêtera particulièrement attention à la dose de « drames » auxquels sa potentielle copine fait face dans sa vie. Au cours de l’une de mes relations toxiques, je faisais face à une situation familiale compliquée sans pouvoir couper les ponts à cause des liens de sang, et oui, je m’en suis plainte auprès de lui pendant un certain temps. Un homme toxique tirera parti de ce type d’informations : il y verra une chance de profiter de moi et de s’en tirer malgré tout, parce que je l’aime et que je me sentirais en retour obligée de l’aider. Les hommes toxiques sont des salauds manipulateurs.