Relation

Vous êtes une femme adulte ? Alors ne choisissez pas des hommes ayant les problèmes suivants

À partir de mes 33 ans, j’ai arrêté de fréquenter des « garçons ».

J’étais probablement un peu en retard sur le sujet mais, quand j’ai décidé qu’il existait des motifs de rupture sur lesquels il m’était impossible de transiger (et sur lesquels je ne devais pas transiger) en ma qualité de femme adulte, je m’y suis tenue.

Pourquoi ? Parce qu’en tant que femme mûre, je méritais mieux — et vous aussi.

1. Il n’a pas d’emploi.

J’ai l’impression que cela devrait nous mettre la puce à l’oreille, pourtant ce n’est pas toujours le cas.

Si vous rencontrez un homme qui n’a pas d’emploi, fuyez. S’il vous dit qu’il est « entre deux emplois », fuyez aussi.

Une fois qu’il se sera habitué à vous voir régler l’addition, jamais il ne risquera plus de chercher un travail.

2. Il continue de désigner ses amis par un « mon frère ».

Un mec qui utilise encore ce terme pour désigner ses amis, c’est souvent le mec qui aurait souhaité rester à la fac toute sa vie parce que ce fut le moment le plus marquant de sa vie.

Vous n’avez pas envie d’être avec un homme qui pense que ses 21 ans étaient les plus beaux jours de son existence et qui joue au beer pong 6 jours sur 7. (Ce type bien particulier de mecs utilisent aussi le mot « relax ».) Non merci.

3. Il ne possède pas un seul livre.

Il y a quelque chose d’extrêmement perturbant dans l’idée d’un être humain ne possédant aucun livre.

Je suis brièvement sortie avec un mec comme ça et l’absence de livres dans sa vie explique définitivement son incapacité à décrypter le sens d’une conversation, même basique.

Pour citer John Waters, « Il faut se rappeler qu’il est impossible de commettre un crime durant la lecture d’un livre. » Tout est dit.

4. C’est un artiste en difficulté.

Que ce soit un musicien, un peintre ou un photographe en difficulté importe peu, parce que le terme « en difficulté » est dans tous les cas un motif de rupture.

À moins bien-sûr, qu’il n’ait un « vrai » travail en parallèle et qu’il ne soit « en difficulté » uniquement parce qu’il se pense sincèrement destiné à devenir le nouveau Justin Timberlake.

Pauvre de lui !

5. Il trouve les blagues sexistes, racistes et/ou homophobes drôles.

Non. Impossible. Ce n’est pas simplement un motif de rupture, mais une raison de lui jeter votre diner au visage avant de quitter le restaurant en trombe.

Il n’y a pas de place dans votre vie pour la haine, l’ignorance et l’intolérance — qui sont presque comme un cancer.

6. Il vit chez ses parents.

Il est vrai qu’aujourd’hui, de nombreuses raisons forcent les gens à retourner vivre chez leurs parents. Mais, si vivre chez papa et maman semble un peu trop confortable, prenez vos jambes à votre cou.

Une fois qu’un homme s’habitue à ce que maman lui fasse sa lessive, vienne le chercher en voiture et lui cuisine ses repas, les chances qu’il déménage sont réduites à néant.

7. Il a des problèmes d’addiction.

J’ai moi même fréquenté un homme alcoolique et drogué et je peux vous assurer que personne ne souhaite une telle vie — spécialement pas une femme adulte. Boire de temps en temps n’est aucunement un problème.

C’est quelque chose que nous faisons tous pour nous changer les idées, mais les problèmes d’addiction, c’est tout autre chose.

C’est en plus une chose avec laquelle vous pourrez difficilement rivaliser, vous passerez toujours après la drogue ou l’alcool.

8. Il ne sait pas ce qu’il veut faire quand « il sera grand ».

Il n’y a rien de mal dans le fait d’avoir des incertitudes quant à son avenir. En revanche, un homme adulte qui continue à parler du moment où « il sera grand » est terrifiant.

En tant que femme mûre, ceci doit vous alarmer et vous mettre la puce à l’oreille.

Un homme n’ayant aucune idée de ce qu’il veut faire est souvent le signe d’un homme qui n’a pas envie de grandir. Parlez-lui du syndrome de Peter Pan.

9. Il dit des horreurs sur vos amis et votre famille.

Vous êtes la seule à détenir le droit de parler de vos amis et de votre famille en termes châtiés.

Nous racontons tous des horreurs à propos de notre soeur ayant le jugement facile, de notre tante trop curieuse ou de cette amie incapable de garder un secret même dans le cas où sa vie en dépendrait — mais c’est justement parce que vous les aimez que vous en avez le droit.

Si un homme, n’ayant clairement pas ce droit-là s’autorise à dire des horreurs sur ceux que vous aimez le plus, proposez-lui d’aller faire ses valises.

10. C’est un coureur de jupons.

Bien qu’il n’y ait aucune preuve scientifique attestant la véracité du proverbe « un coureur sera toujours un coureur », si vous découvrez qu’il est volage— s’il a trompé sa compagne par le passé — alors c’est un motif de rupture.

Vous n’avez aucune envie, quelles que soient les circonstances, de lui donner une chance de vous tromper.

11. Il n’a pas d’économies.

Ne pas avoir de compte épargne à 20 ans, alors que l’on essaie tant bien que mal de vivre au jour le jour est une chose, mais devenir une femme adulte suppose d’avoir fait des économies.

Ce qui signifie que chacun des hommes que vous fréquentez doit lui aussi avoir un compte épargne.

Même si celui-ci ne contient que quelques centaines d’euros, il se doit d’exister !

12. Il joue à des jeux puérils.

Du temps qu’il prend avant de répondre à vos messages (bien que vous sachiez que son téléphone est dans sa main 24/24 heures et 7/7 jours), aux lapins qu’il vous pose et en passant par sa tentative de mettre de la distance entre vous (et vous savez que c’est de la comédie), vous n’avez pas de temps à consacrer à ses petits jeux.

C’était amusant quand vous aviez 23 ou 24 ans, ça l’était encore un peu quand vous en aviez 26, mais une fois l’âge adulte atteint, ces jeux puérils sont un réel motif de rupture.

13. Il est du type jaloux.

Bien que la jalousie puisse être charmante au départ — oh, il m’aime tellement que même quand un mec me sourit, il en devient jaloux — elle peut rapidement devenir incontrôlable et violente.

Même s’il ne devient pas violent, vous n’avez pas envie de répondre à 30 questions à chaque fois que vous vous apprêtez à sortir et simplement parce que sa jalousie l’empêche de vous faire confiance.

Ce deviendra rapidement une prison.

14. Il est incapable de prendre soin de lui.

Un homme incapable de cuisiner, au moins quelques repas, qui n’a pas changé ses draps depuis des mois, qui ne se brosse pas les dents régulièrement et qui vit dans une telle porcherie que vous êtes effrayée à l’idée de devoir toucher quelque chose, n’est pas un homme pour vous.

Il est à la recherche d’une femme qui remplisse à la fois le rôle de bonne et celui de mère, deux rôles qui vous ne voulez pas assumer !

15. Il vous fait vous sentir comme une moins que rien.

Qu’il vous fasse ressentir de la gêne lorsqu’il est question de votre apparence, qu’il soit incapable de vous soutenir dans vos parcours personnel ou professionnel, qu’il vous fasse des commentaires désagréables ou qu’il soit simplement incapable d’anticiper quoi que ce soit est un motif de rupture en puissance.

En tant que femme adulte, vous désirez un homme qui ait assez confiance en lui pour ne pas ressentir le besoin de vous rabaisser.

Vous désirez (et méritez) un homme qui marchera à vos côtés et non qui vous obligera à marcher derrière lui en raison d’un complexe d’infériorité.

16. Il ne vous entend pas.

C’est une chose que d’écouter, tout le monde peut le faire. Mais être capable d’entendre quelqu’un lorsqu’il s’exprime, chacun des mots qui sortent de sa bouche est une tout autre histoire.

Si un homme vous écoute sans jamais entendre un seul mot de ce que vous lui dites, « to the left » (la sortie, c’est par là) comme le dirait Beyoncé.

17. Il ne s’intéresse pas à votre plaisir sexuel.

Je ne vais pas tourner autour du pot : si un mec est trop égoïste pour s’assurer que vous jouissiez à chacun de vos rapports, alors c’est un motif de rupture clair et net.

Bien-sûr, vous pouvez finir à l’aide de vos doigts ou d’un petit jouet, mais un homme égoïste au lit est un homme égoïste dans tous les autres domaines de la vie.

Annabelle S.
Née et élevée à Gatineau, femme au foyer et heureuse maman de 2 enfants. Je suis une grande passionnée, en tout et par tout. Mais ma grande obsession, c’est l'écriture. J’ai toujours écrit, tenu des blogs, gribouillé des carnets par dizaines et récité des poèmes. Les lettres, la littérature c’est dans le cœur et on n’y peut rien.