Voici pourquoi elle ne s’attache plus

Elle ne s’attache pas parce qu’elle a simplement appris que l’attachement est la racine du mal. L’attachement la rend accro à des choses qu’elle devrait abandonner. Ça la fait courir après des gens qui sont mauvais pour elle. Ça la fait courir après des choses qui ne sont probablement pas faites pour elle. Ça brouille sa logique et son jugement parce qu’elle tient par peur plutôt que par conviction.

Elle ne s’attache pas parce qu’elle a appris que tout ne lui appartient pas. Qu’il y a des bienfaits dans le lâcher prise et les adieux et dans la libération de ce qui la retenait. Elle sait que plus elle est attachée à quelque chose et a peur de le perdre, plus elle le repoussera parce qu’elle ne se concentre que sur le fait de recevoir plutôt que de donner.

Elle ne s’attache pas parce qu’elle sait que les gens finissent par partir. lls ne pensent pas toujours ce qu’ils disent. Ils ne tiennent pas toujours leurs promesses. Ils ne reviennent pas toujours. Ils ne l’aiment pas toujours pour toujours et même s’ils l’aiment, l’amour ne suffit pas toujours à entretenir une relation. Elle sait que l’attachement trop tôt finira toujours par la déception. Elle sait que les gens changent d’avis du jour au lendemain.

Elle ne s’attache plus parce qu’elle est fatiguée des gens qui se dégagent, des gens qui changent d’avis, des gens qui partent, des gens qui ne savent pas ce qu’ils veulent ou ce qu’ils cherchent.

Elle ne s’attache plus parce qu’elle a réalisé que l’attachement unilatéral lui faisait mal. L’attachement unilatéral est toujours douloureux. L’attachement unilatéral la fait s’aimer un peu moins et lui fait oublier sa propre valeur. Elle a réalisé que quand elle s’attache, elle se perd et elle a juré de ne plus jamais se perdre pour personne.

Elle ne s’attache plus parce qu’elle apprend à lâcher prise, elle apprend à passer à autre chose, elle apprend que ça ne doit pas toujours être sa façon de faire. Elle apprend que son cœur n’a pas toujours raison et que l’attirance peut être aveugle. Elle apprend lentement à se détacher de tout ce qui l’amène à se poser des questions sur elle-même ou sur son amour.

Elle ne s’attache pas, mais elle sait encore aimer. Elle accepte enfin le fait que ce ne soit pas la même chose. Elle apprend enfin que si on aime vraiment quelqu’un, peut-être que le fait de le libérer est l’expression ultime de l’amour. Les laisser être ce qu’ils veulent vraiment être ou être avec le partenaire qu’ils ont toujours désiré. Elle apprend enfin que si elle est censée être avec quelqu’un, les deux vont s’attacher l’un à l’autre par défaut, comme un aimant, sans que personne ne pousse ou ne tire, sans que personne ne se détache et sans qu’il soit nécessaire de se contrôler l’un l’autre.

Elle ne s’attache plus parce qu’elle apprend enfin que tout est temporaire et peut-être que le but de l’amour est juste d’en profiter pendant que ça dure au lieu d’essayer de s’y accrocher pour toujours.