Skip to Content

Les 7 Règles d’or que vous devez respecter en tant que parent

Les 7 Règles d’or que vous devez respecter en tant que parent

Dès que vous devenez parent… En fait, dès l’instant où vous annoncez à vos proches que vous allez devenir père/mère, vous recevez des tonnes de conseils et d’avis… Non sollicités !

Et il peut être difficile de faire la part des choses. Ces conseils sont-ils vraiment bons ? Peuvent-ils mettre en danger votre enfant ? Est-ce qu’ils correspondent à votre vision de l’éducation que vous voulez donner ?

En réalité, tous les conseils que vous allez recevoir ne vont pas beaucoup vous aider. Au contraire, ils vont encore plus vous rendre confus(e). Vous allez alors tout remettre en question.

Est-ce que je suis vraiment capable de prendre soin d’un enfant ? Est-ce que je suis en mesure de prendre les bonnes décisions ? Et si je me trompais…

Je vous rassure tout cela est normal. Tous les nouveaux parents passent par cette période de doutes et de peurs, souvent irrationnelles. Et je sais de quoi je parle, j’ai trois enfants.

Pour ma part, il y a deux points sur lesquels j’ai toujours refusé l’avis des autres : la santé et le bonheur de mes enfants.

J’ai pris le temps de lire des livres écrits par des professionnels ou par des parents confirmés.

Je ne voulais pas jouer avec le hasard. Mais, en même temps, j’étais effrayée à l’idée de prendre une décision qui pourrait avoir des conséquences terribles sur le reste de la vie de mes enfants.

Et finalement, j’ai compris. Tant que vous prenez vos décisions en âme et conscience et tant que vous vous informez avant de faire un choix, vous pouvez être sûr(e) que ce sera le bon.

D’ailleurs, ne pensez pas que vous allez prendre ces décisions une fois puis oublier le sujet en question. Au cours de votre vie, vous allez évoluer et vos enfants aussi.

Donc vous devrez vous adapter aux différentes circonstances, au caractère de vos enfants et à votre style éducatif.

Pour vous aider dans ce processus, je vous ai préparé sept points importants. Je les considère comme les moments critiques de votre rôle de parent.

Ce sont les décisions les plus importantes que vous allez devoir prendre. Et ça commence dès la naissance !

1. Allaiter ou ne pas allaiter ?

Avant de lancer la polémique, je tiens à rappeler que l’allaitement n’est pas possible pour toutes les femmes. En effet, l’état de santé ou la faible lactation peuvent empêcher une jeune maman de répondre à son désir d’allaitement.

D’autres femmes ne se sentent pas suffisamment fortes et endurantes pour pratiquer cela. Je ne juge personne. Et il est important que vous compreniez ça.

Pourtant, si vous êtes dans la possibilité de le faire, faites-le ! L’allaitement n’est pas seulement une façon de créer un lien émotionnel fort avec votre bébé.

C’est aussi une manière de lui offrir une nutrition saine et naturelle. Mais vous devez être dévouée à cette décision. Vous pouvez également suivre une éducation spécialisée pour apprendre à manger sainement ou pratiquer l’allaitement dans les meilleures conditions possibles.

2. Une alimentation saine et bio 

Les aliments transformés sont souvent riches en sucre, en sodium, en graisses saturées et en calories. Évitez donc de préparer des repas malsains pour vos enfants.

Si vous êtes en mesure de le faire (en équilibre à votre travail, vos passions et votre budget), voici les aliments qui sont les plus sains pour vos enfants :

  • Fruits et légumes frais
  • Grains entiers
  • Viande maigre
  • Poisson frais
  • Graisses saines
  • Beaucoup de vitamines

Presque tous les enfants consomment beaucoup de vitamines A, B, C, D, etc. dans les aliments qu’ils consomment tous les jours. Donc si votre enfant a une alimentation variée et équilibrée, vous n’avez pas besoin de lui donner des suppléments alimentaires.

3. Évitez la règle des “assiettes vides”

J’ai été élevée avec cette phrase en écho dans ma tête : “finis ton assiette”. Et vous aussi très certainement. Ne vous méprenez pas, je suis sûre que nos parents avaient de bonnes intentions.

Ils ne voulaient pas gâcher de nourriture et ils ne voulaient pas qu’on revienne une heure plus tard, en se plaignant d’avoir faim. Je comprends tout à fait.

Mais la vérité, c’est que les enfants savent quand ils sont rassasiés. Et il est donc plus sain pour eux d’arrêter de manger que de continuer à engloutir leur repas. 

Lorsque les enfants disent qu’ils ne veulent plus manger, cela ne signifie pas toujours qu’ils essaient de zapper les légumes. Leur corps leur dit qu’ils ont suffisamment mangé. La suralimentation seule peut entraîner une prise de poids indésirable.

4. Bougez-les

La suralimentation n’est pas la seule responsable de l’obésité infantile. Le manque d’activités physiques est également en cause. Or, vos enfants ont besoin de minimum 60 minutes de sport par jour.

Cela ne signifie pas que vous devez les emmener dans une salle de sport ou sur un terrain de foot tous les jours. Simplement, vous devez leur bouger les fesses.

Rangez les écrans, éteignez la télévision et poussez vos enfants à sortir dans le jardin. Laissez-les courir, sauter, chahuter et jouer. Si vous n’avez pas de jardin, allez au parc ou laissez-les s’approprier l’espace intérieur.

Vos enfants doivent bouger. Si vous avez les moyens d’inscrire vos enfants au sport, les sports d’équipe ou individuels sont un excellent moyen d’encourager l’activité physique de votre enfant.

5. Protégez leur sourire

Une bonne santé dentaire et une hygiène bucco-dentaire adéquates sont certainement la moitié de la bataille. Selon les dentistes pédiatriques, la carie dentaire est la maladie infantile chronique la plus courante.

Si elle n’est pas traitée à temps, cela peut entraîner des problèmes d’élocution et d’apprentissage. Par conséquent, prenez régulièrement soin de l’hygiène dentaire de vos enfants et consultez un dentiste sur les autres moyens de nettoyer les dents de vos enfants.

Je sais que vous voulez que vos enfants soient aussi indépendants que possible, mais le brossage des dents est extrêmement important. N’hésitez donc pas à le pratiquer longtemps avec vos enfants. Du moins, soyez présent(e) pendant qu’ils se lavent la bouche.

6. Protégez leur peau

Tout comme les dents, la peau est quelque chose dont on oublie souvent de prendre soin. Or, l’été est la saison préférée de la plupart des enfants, mais le fort soleil n’est pas le meilleur ami de la peau de votre enfant.

Les rayons ultraviolets (UV) peuvent endommager la peau et augmenter les risques de cancer de la peau plus tard dans la vie. Les bébés de moins de six mois ne doivent pas être exposés à la lumière directe du soleil dans la mesure du possible.

Si les bains de soleil sont inévitables, utilisez un écran solaire avec des formules destinées aux bébés ou aux enfants. Les bébés de plus de six mois et tous les enfants doivent toujours être protégés avec un écran solaire adapté avec un indice de protection solaire d’au moins 30.

Appliquez à nouveau la crème toutes les deux heures ou plus souvent si l’enfant transpire ou reste dans l’eau.

7. Donnez-leur tout l’amour du monde

Enfin, nous arrivons au point le plus important. Vous ne le savez peut-être pas, mais l’amour renforce le système immunitaire. En plus, est-ce que vos enfants ne méritent pas toute l’attention et tout l’amour que vous pouvez leur offrir ?

Quand vous voyez leurs petites bouilles, n’avez-vous pas envie de les serrer dans vos bras et de leur dire “je t’aime” ?

Je sais que vous avez beaucoup d’obligations (travail, corvées, santé, etc), mais vous devez prendre le temps de passer des moments de qualité avec vos enfants.

Faites-leur comprendre que vous les aimez par-dessus tout et qu’ils peuvent toujours compter sur vous. Cela paraît peut-être logique, mais pris(e) dans l’engrenage de la vie quotidienne, vous pouvez facilement oublier l’amour que vous ressentez pour eux.

À lire aussi : Les mamans parfaites d’Instagram : il ne faut pas les prendre au sérieux !

Voici les 12 Vérités sur votre relation amoureuse après l'arrivée de bébé
← Previous
5 Phrases à ne SURTOUT pas dire à une femme après l'accouchement
Next →
Comments are closed.