Please assign a menu to the primary menu location under menu

AmourMotivation / InspirationVie

Les femmes ayant connu les plus longues périodes de célibat sont celles qui finissent les plus heureuses

Mesdames, voici un article tout spécialement pour vous !

Si une femme a été célibataire presque toute sa vie d’adulte, c’est peut-être qu’elle n’est pas encore prête à devenir la “copine” de quelqu’un. Peut-être qu’elle n’est pas prête à voir cette étiquette lui coller à la peau.

Peut-être aussi que le monde des rencontres ne lui est pas vraiment familier, parce que chaque fois qu’elle a rencontré quelqu’un, les choses ont mal tourné ou n’ont jamais évolué vers une relation sérieuse.

Peut-être encore qu’elle a décidé de faire une pause, de s’éloigner de ce monde oppressant qu’est le monde des rencontres amoureuses. Sortir avec quelqu’un, engager une vie de couple est une affaire très stressante dont on ressort rarement indemne.

Enfin, peut-être qu’elle voulait d’abord prendre le temps de se découvrir elle-même, de se connaître mieux avant de s’impliquer avec quelqu’un d’autre. Et c’est peut-être l’une des meilleures décisions qu’elle ait prises.

Quoi qu’il en soit, le célibat peut-être un choix et il est celui qu’ont fait de nombreuses femmes. Des femmes admirables, qui ont compris que l’épanouissement devait d’abord être personnel.  

Quelles que soient leurs motivations, leurs situations ou leurs modes de vie, les femmes ayant connu les plus longues périodes de célibat sont celles qui finissent par être les plus heureuses.

Elles finissent par être les plus heureuses pour une raison très simple : elles ont pris le temps de faire connaissance avec elles-mêmes et c’est une étape essentielle afin d’être capable de partager sa vie avec quelqu’un d’autre.

Elles ont aussi pris le temps d’apprendre à s’aimer. Elles ont évolué et grandi, jusqu’à découvrir quelles formes de beauté et d’apaisement pouvait être trouvées dans la solitude.

Elles ont compris que leur bonheur n’avait pas forcément à être lié à celui de quelqu’un d’autre pour être complet. 

Elles sont à l’aise à l’idée de dormir seule. Elles sont capables de faire leurs courses et de vivre leur vie seules, sans personne pour les aider. Elles vivent en autonomie.

Elles n’ont pas peur d’être seules, parce qu’elles savent parfaitement qu’elles peuvent s’en sortir sans l’aide de personne. Elles savent prendre soin d’elles. Elles savent s’écouter et elles ont su s’apprivoiser.

Elles savent parfaitement arpenter les rues seules, parce qu’elles ont compris qu’elles n’avaient besoin de personne pour atteindre leur destination.

Elles n’ont pas peur de la solitude. La solitude est ce qui leur permet de se surpasser.

Cette solitude, elles l’acceptent et elles l’embrassent. Elles sont parmi celles qui finissent les plus heureuses, parce qu’elles ont pris le temps de se construire individuellement. Elles ont pu être égoïstes et ne penser qu’à elles, sans se soucier de ce qu’un partenaire en penserait.

Elles ont pu se consacrer entièrement à leur vie, sans honte et sans se sentir coupables. Elles ont pu user de leur temps et de leur énergie pour grandir, apprendre et se forger une identité.

De même, elles peuvent consacrer tout le temps qu’elles souhaitent à leurs amis, sans avoir à se soucier de susciter de la jalousie. Elles peuvent créer des liens solides avec leur entourage ; construire des relations amicales et familiales durables.

Elles peuvent poursuivre leurs rêves, inexorablement, sans devoir faire de compromis avec les rêves d’un autre. Et même si leurs rêves sont grands, elles n’ont pas peur de se lancer et de s’accomplir. Elles n’ont pas non plus à s’inquiéter de voir leurs rêves leur glisser entre les doigts.

Leur motivation n’a pas de limites et leur force ne vient que d’elles-mêmes. Elles ne dépendent de personne. Elles sont passionnées et elles travaillent d’arrache-pied.

Elles excellent dans l’art de se couper du monde, de se couper de toute distraction afin de se concentrer sur ce qu’elles sont en train de faire. Et c’est grâce à cela qu’elles arrivent à faire quoi que ce soit qu’elles ont décidé de faire.

Elles finissent par être les plus heureuses, parce que qu’elles savent ce qui signifie réellement le terme “indépendance”. C’est leur autonomie qui leur permet de réaliser leurs envies et d’assouvir leurs désirs. Leur force est intrinsèque : elles l’ont construite de leurs propres mains.

Elles n’ont pas non plus de problèmes d’argent, parce qu’elles sont seules à gérer leur budget. Elles opèrent leurs transactions comme bon leur semble et en fonction de leurs objectifs.

Elles ont tous les outils en main pour survivre. Elles se suffisent à elles-mêmes.

Elles sont dotées d’une grande intelligence et elles savent solutionner n’importe quel problème qui se présente à elle, parce qu’elles ont appris à ne compter que sur elles-mêmes. Elles arrivent à surmonter n’importe quel obstacle qui se dresse sur leur route.

Elles arrivent à traverser toutes les tempêtes. Et elles finissent par être les plus heureuses, parce qu’elles ont compris que notre valeur est individuelle et ne naît que de nos propres accomplissements et non de ceux d’une tierce personne qui partagerait notre vie.

Elles ont compris que l’amour ne devait jamais être ce qui nous définit. La vie d’une femme ne se résume pas au compagnon qu’elle se choisit. Elles ont compris que la vie recèle de facettes qu’il nous faut explorer, chacun et individuellement.

Être célibataire n’est pas antinomique au bonheur, bien au contraire. Le célibat et toutes les choses qui l’accompagnent participent directement à notre épanouissement personnel. Et ce n’est qu’en étant épanoui, que l’on peut ensuite s’épanouir aux côtés d’un autre.

Être célibataire ne signifie pas non plus que l’on ne peut rien expérimenter. L’amour est d’abord à rechercher en soi-même.

“Mieux vaut être seul que mal accompagné”. Aucun dicton n’est plus vrai. Une femme célibataire sera toujours plus heureuse qu’une femme coincée dans une relation toxique.

Une femme célibataire sera toujours plus heureuse qu’une femme aux prises de la peur d’être seule.

Les femmes qui embrassent leur célibat sont celles qui sauront trouver le bonheur dans la simplicité, dans les petites choses de la vie quotidienne. Elles sauront trouver le bonheur en elles-mêmes et c’est quelque chose qui n’a pas de prix.