Skip to Content

Une femme forte a aussi le droit d’être faible de temps en temps

Une femme forte a aussi le droit d’être faible de temps en temps

Je vous vois…

Derrière ce sourire radiant se cache de la douleur. Derrière cette joie de vie communicative se cache un mal-être profond. Bref, derrière votre image de femme puissance, indépendante et épanouie, se cache quelqu’un de vulnérable.

Je comprends pourquoi vous choisissez de porter un masque pour dissimuler vos faiblesses. En effet, vous pensez que si vous montrez ce qui peut vous atteindre et vous blesser, les autres vont se faire une joie d’utiliser ça contre vous.

Chaque jour, vous vous levez et vous souriez devant le miroir. Oui, vous vous mentez à vous-même. Alors, vous vous maquillez et vous vous habillez comme si vous étiez la femme la plus heureuse au monde.

Vous pensez que personne ne verra que vous souffrez si vous arborez ce magnifique sourire, mais vous avez tort. Bien entendu, je comprends pourquoi vous faites ça, mais ce n’est pas sain pour vous.

Vous essayez de garder le cap, même si vous êtes brisée en mille morceaux à l’intérieur. 

Vous prétendez être quelqu’un que vous n’êtes pas, en disant aux gens que vous allez bien. Et vous faites ça pour ne pas inquiéter ceux qui vous aiment.

Mais la vérité est que personne ne vous a jamais demandé si vous étiez capable d’endurer autant de douleur.

À toutes les femmes fortes qui traversent des montagnes russes d’émotions : vous avez le droit de ne pas vous sentir bien. Est-ce que quelqu’un vous a demandé si vous étiez en mesure de supporter tout ça ?

Probablement pas. Personne ne vous le demande, car les gens pensent que vous avez le choix. Dans leur esprit, cette façade est délibérée.

Comme si, un jour, vous vous étiez réveillée en décidant de devenir forte et indépendante. Mais vous connaissez la vérité. Vous n’avez pas d’autre choix, n’est-ce pas ? Vous êtes obligée d’être forte pour le bien des autres. 

Quand vous étiez enfant, vos parents vous disaient déjà que le fait de pleurer pousserait les autres à penser que vous êtes faible. On vous a appris que, quoi qu’il arrive, vous devez vous débarrasser des choses qui vous freinent et continuer votre vie comme si rien ne s’était passé.

Personne ne vous a jamais dit que vous étiez importante. Personne ne vous a donné une tape dans le dos en vous disant que vous faisiez du bon travail.

Alors, je vais vous le dire : vous avez fait un super boulot. Pendant longtemps, vous avez été forte et puissante. Mais cela ne veut pas dire que vous devez toujours être une super woman.

Parfois, vous allez avoir des moments de faiblesse, des doutes et des insécurités. Et il n’y a rien de mal à ça. C’est tout à fait normal !

Si vous avez envie de pleurer, faites-le !

Si vous êtes triste, laissez vos émotions sortir. Si vous voulez agir d’une certaine façon, lâchez-vous. Arrêtez d’écouter le dictat des autres. C’est votre vie et c’est vous qui choisissez comment vous allez la vivre.

Si vous gardez vos émotions négatives au fond de vous, elles finiront par s’accumuler et vous allez exploser. Et une fois que ça se produira, vous vous en voudrez de ne pas avoir su prendre soin de vous à temps.

Il est difficile d’expliquer ce qu’est la force, je sais. Chacun en a sa propre définition. Mais ce que je sais, c’est que la force, ce n’est pas quand on se tient tranquille et qu’on ne montre pas ses émotions aux autres.

La force ne signifie pas que vous devez retenir vos larmes à chaque fois que la situation se dégrade. Les gens vous ont menti à ce sujet pendant tout ce temps.

Le pire, c’est que vous vous êtes menti à vous-même. Et en plus, vous avez manqué de respect envers vous-même. Or, si vous ne vous respectez pas, comment voulez-vous que les autres vous respectent ?

Alors, êtes-vous prête pour une révélation ? Être une femme forte, c’est avoir le courage et la force d’admettre que sa vie part en vrille.

C’est être capable de dire aux autres que vous ne vous sentez pas bien et que vous voulez qu’on vous laisse tranquille.

Et lorsque vous aurez le courage de faire ça, vous vous sentirez surpuissante.

Si vous vous dites déjà forte et indépendante, alors prenez votre courage à deux mains et changez votre vie si elle est en train de s’écrouler.

Si vous avez touché le fond et que vous ne voyez pas la lumière au bout du tunnel, relevez-vous et trouvez une autre voie.

Allez de l’avant et ne regardez pas en arrière. Mais ne vous précipitez pas ! Allez-y doucement. C’est ce que signifie vraiment être forte : faire un petit pas après l’autre.

Même si vous avez appris à ne demander l’aide de personne, brisez cette barrière mentale et admettez que vous avez besoin de quelqu’un.

Ce n’est pas un signe de faiblesse, mais le signe que vous êtes assez courageuse pour dire aux autres ce que vous ressentez vraiment.

Vous êtes une femme forte qui a traversé des montagnes russes d’émotions et vous allez très bien. Vous voulez savoir pourquoi ?

Les gens mentent tout le temps. Ils pensent qu’être vulnérable est quelque chose qui ne devrait jamais arriver. Pour eux, être vulnérables, c’est être presque “nus” devant les autres. 

Cependant, aucune de ces personnes ne pense à demander de l’aide à quelqu’un. Pourtant, si vous avez des amis ou de la famille, vous êtes entourée de personnes qui vous aiment.

Et ces personnes sont prêtes à tout pour vous aider. Laissez-leur donc l’opportunité de le faire. Mais ne leur montrez pas seulement la femme forte et féroce qui se bat pour avancer.

Montrez-leur aussi l’aspect de votre personnalité qui souffre et doute. Après tout, vos proches ne peuvent pas vous aider s’ils ne savent pas dans quelle situation vous vous trouvez.

Approchez-vous d’eux et dites-leur simplement : “Je ne vais pas bien. J’ai besoin d’aide”. Vous voyez, c’est super simple !

À lire aussi : Une femme forte a besoin d’un homme encore plus fort

À toi qui souffres en silence : reste forte, le plus dur est derrière toi !
← Previous
Qu'est-ce que ça fait d'aimer une femme qui ne pense pas être à la hauteur ?
Next →
Comments are closed.