Please assign a menu to the primary menu location under menu

Dépression

Être amoureuse et souffrir de dépression

Quand vous souffrez de dépression, aimer qui vous êtes est très compliqué : vous avez ce sentiment inébranlable que tout ce que vous faites n’est pas assez bien. Vous vous rabaissez constamment et vous finissez par accepter l’idée que vous ne méritez pas d’être aimée. Quand vous tombée amoureuse, donc, et que cette personne vous aime en retour, vous vous sentez perdue.

Je souffre de dépression. Et, je suis amoureuse.

Ces deux sentiments ont tendance à aller l’un à l’encontre de l’autre, et vivre avec eux est une bataille constante. J’ai dû apprendre que je pouvais être aimée et que je méritais l’amour que l’on me donnait. Mais, ce processus est long et c’est quelque chose sur quoi je dois travailler tous les jours.

J’ai tellement l’habitude d’entendre cette voix dans ma tête qui me dit constamment que je ne mérite pas tout ce bonheur. Maintenant, je m’habitue, petit à petit, à sa voix, à lui, qui me dit que je suis aimée. C’est probablement la chose la plus difficile que j’ai eu à faire.

Laissez quelqu’un vous aimer signifie que vous avez appris à vous aimez vous-même et à surpasser vos peurs. Mon cerveau me dit, quotidiennement, qu’il va me quitter. Il me rappelle, chaque jour, que je suis toute chamboulée et que le jour viendra où il me verra de la même façon que je me vois. Quand cela arrivera, il ne voudra pas rester avec vous, pourquoi le ferait-il ?

M’entendre me dire ces mots-là tous les jours est très difficile. Mais, cette expérience en vaut la peine. Je ne veux pas être un cliché, mais son amour m’a permis d’apprendre à m’aimer moi-même et à être heureuse.

La dépression n’est pas quelque chose que je vois normalement venir. C’est quelque chose qui peut m’arriver n’importe où et n’importe quand. Je peux me sentir comme la reine du monde, pendant un instant, et d’un coup, être au fond du gouffre.

Il m’aime assez pour avoir la patience de m’écouter et de me supporter, malgré tous mes changements d’humeur : il m’aime aussi bien quand je suis joyeuse, que lorsque je déprime. Le fait que je sois capable d’écrire cela, montre que je fais des progrès.

Tout le monde mérite d’être aimé et peut aimer en retour. La dépression n’est pas ce qui mesure votre valeur. Cela ne doit même pas faire partie de ce qu’on prend en compte lorsqu’on juge la qualité d’une personne. Être en dépression ne fait pas de vous une personne de seconde zone. C’est juste une maladie, comme n’importe quelle autre. Réaliser cela est le premier pas vers l’amour de soi et l’acceptation des autres.

Être amoureuse, malgré ma dépression, me fait parfois me sentir capable de tout. C’est une piqûre de rappel : je suis plus forte que ma maladie. La gentillesse et la compassion, dont il fait preuve vis-à-vis de moi, m’aident à survivre la journée. Je n’ai pas envie de changer quoi que ce soit.

Dans mon monde froid de dépression, son amour est la veste qui me permet d’avoir chaud et de me sentir confortable. Ma maladie ne me définit pas et ne me limite pas : je peux faire tout ce que je veux. Je peux être heureuse même si je souffre de dépression. Je peux aimer et je mérite de l’être également, en retour.

Tout le monde mérite d’être aimé !

Cet article n’est absolument pas ma façon de dire que l’amour peut tout réparer. Il ne va pas guérir votre dépression. Mais, l’amour m’a réellement aidé à vivre avec ma maladie et ses conséquences. Au final, il m’a permis d’être plus forte que la dépression !