Skip to Content

“Trop beau pour être vrai” : Merci de m’avoir prouvé que ce n’était pas toujours le cas

“Trop beau pour être vrai” : Merci de m’avoir prouvé que ce n’était pas toujours le cas

Mon expérience avec l’amour a été tout sauf facile.

Je suis très vite tombée follement amoureuse des mauvaises personnes. J’ai fait le grand saut et j’ai mis mon cœur à nu pour qu’on me le renvoie et qu’il se brise en morceaux.

Clairement, j’ai enchaîné les histoires foireuses. Entre mes partenaires narcissiques et mes partenaires joueurs, je ne sais pas lequel a été le pire.

Ils m’ont menti et trahie et j’ai beaucoup souffert à cause d’eux. D’ailleurs, j’avais complètement perdu confiance. Je ne croyais plus en l’amour et je ne faisais plus du tout confiance aux hommes.

En même temps, à ma place, vous auriez sûrement fait la même chose.

Après chacune de ces relations amoureuses, il m’a fallu beaucoup de temps pour guérir et pour sortir de chez moi. En effet, j’avais peur d’affronter le regard des autres, le regard de mes proches.

Ils savaient parfaitement ce que j’avais traversé. Ils savaient que je m’étais fait avoir… Encore une fois !

J’ai ouvert mon âme et mes vulnérabilités à des gens qui n’utilisaient ma douleur que comme une anecdote amusante à raconter à leurs amis lors de soirées.

Alors, quand je t’ai rencontré, j’étais sur mes gardes. J’étais sceptique dès le début. Je ne pouvais pas supporter un autre chagrin d’amour, alors je me suis dit que je te garderais à distance.

Mais tu as persisté.

Tout ce que tu as fait de bien m’a donné envie de résister encore plus. Mais, pourtant, je sentais que mes murs commençaient à s’effondrer. Parce que tu étais tout ce que j’avais toujours voulu trouver et plus encore, et je ne pouvais pas le rationaliser.

Je me suis sentie tomber, et j’étais terrifiée.

Pas parce que c’était l’amour que j’avais ressenti dans le passé, mais parce que c’était l’amour que j’avais toujours envisagé pour mon avenir.

J’avais peur parce que les choses entre nous étaient trop bien.

Je me suis rendu compte que lorsque les choses semblent trop belles pour être vraies, elles le sont généralement. Je me demandais tout le temps : Quand l’illusion va-t-elle se briser ? J’étais sur mes gardes !

Quand va-t-il devenir comme les autres hommes avec qui je suis sortie ? Ou, s’il est vraiment aussi bien, quand va-t-il réaliser que je ne suis pas assez bien pour lui ?

Mais le temps a continué à passer et tu as continué à me soutenir.

Tu m’as vu sous mon meilleur jour, mais aussi sous le pire. Et ton amour pour moi n’a jamais faibli. Tu as continué à être l’homme merveilleux que tu as toujours été, et j’ai commencé à comprendre que ce n’était pas de la comédie. C’est juste qui tu es.

C’est là que j’ai compris que, si les choses sont souvent trop belles pour être vraies, ce n’est pas toujours le cas. Parfois, elles sont trop belles, mais elles restent vraies.

J’ai réalisé qu’il n’y a rien que je puisse faire pour mériter ce genre d’amour, mais je suis quand même reconnaissante de sa présence.

Cet amour est meilleur que ce que j’ai jamais rêvé qu’il puisse être, et il est réel.

Je ressens ton soutien et ton respect. Chaque jour, tu me fais rire et tu écoutes ce que j’ai à dire. Jamais, je n’ai entendu te plaindre de mes bêtises, mes défauts ou mes étourderies.

Tu m’acceptes telle que je suis et c’est rafraîchissant ! Pour la première fois de ma vie, j’ai l’impression d’être comprise et acceptée. J’ai le sentiment d’avoir trouvé un homme prêt à s’investir autant de moi.

Parce que l’amour, c’est ça…

Trouver le prince charmant, c’est beau.

Être compatibles, c’est beau.

S’aimer, c’est beau.

Mais tout ça n’est rien s’il n’y a pas de respect, de confiance et de soutien. Avec toi, j’ai découvert que l’amour pouvait se présenter sous des dizaines d’arcs différents.

Toutes plus importantes les unes que les autres. Je n’ai pas peur de partager mes idées ou de me lancer dans de nouvelles aventures. Je ne me prive plus de ressentir ou faire ce que je veux.

Je me sens libre ! Ce qui peut être paradoxal puisque nous sommes en couple. Mais c’est vrai… Être à tes côtés m’a donné des ailes. Je sens que j’ai la force d’accomplir tout ce que je désire.

Je sens que je suis capable d’affronter toutes mes peurs et de les vaincre. Par exemple, je sais que si tu me proposes de déménager à l’autre bout du globe, je le ferai sans hésitations.

Pourquoi ? Parce que je sais qu’à tes côtés, rien ne peut m’arriver. Je suis persuadée que tu ne me feras jamais souffrir intentionnellement. Tu me protégeras et tu m’offriras toujours la sécurité dont j’ai besoin.

Il m’a certes fallu du temps pour te trouver, pour trouver l’amour véritable, mais maintenant que je te tiens, je comprends enfin toutes ces chansons niaises qui vantent les effets euphoriques de ce sentiment.

Merci d’être qui tu es. Merci de m’accepter telle que je suis. Et merci de m’avoir fait comprendre que les miracles existent.

Alors, pour tous ceux qui ont peur qu’il y ait un piège, rappelez-vous simplement : parfois, quand ça semble trop beau pour être vrai… ça ne l’est pas. Parfois, on a juste beaucoup de chance.

À lire aussi : Merci ! Tu as renoncé à moi mais c’était la meilleure chose à faire…