Please assign a menu to the primary menu location under menu

Aller de l'avantConfiance en soiPsychologie

Un narcissique s’arrange toujours pour se positionner en victime

Les pervers narcissiques souffrent de nombreuses difficultés sociales. Ils ont une tendance naturelle à la destruction et à l’autodestruction aussi.

Nous ne vous le souhaitons bien évidemment pas, mais si votre entourage compte un ou plusieurs pervers narcissiques, vous devez être familier des conflits. Narcissisme et conflits vont de pair.

Les narcissiques se positionnent en victimes

Ils manipulent ceux qui les entourent. Ils sont de vrais poisons. Des individus toxiques en puissance.

Il ne faut pas oublier qu’ils vivent dans une réalité alternative. Puisque le monde réel et ses enjeux leur sont insupportables. C’est pour cette raison qu’ils se créent un autre monde, un monde dans lequel ils peuvent exister.

Mais cette réalité alternative n’est pas pérenne et c’est quand la vie réelle les rattrape qu’ils inventent et affabulent, se positionnant alors en victimes. C’est un véritable mécanisme de défense.

Et le schéma est toujours le même, ils inventent, racontent, imaginent, créent de véritables histoires de toutes pièces.

Vient le temps des mensonges :

Les gens sains d’esprit et de corps gèrent la réalité comme ils le peuvent et comme elle vient. Ils font avec, tout comme leur cerveau. Ils affrontent la vie, ses défis et assument les responsabilités qui en découlent.

Mais un narcissique en est incapable. Et ainsi, tout ce qui ne se passe pas comme ils le veulent est la faute des autres. Eux ne sont jamais responsables de rien. C’est comme s’ils devenaient alors extérieurs à toute situation.

Les narcissiques ont un besoin dévorant d’avoir toujours raison. D’où les mensonges incessants, seule manière d’assouvir ce besoin. Ils sont donc en perpétuelle recherche de ces individus qui boiront leurs paroles et goberont leurs mensonges.

Ils se présentent toujours comme des gens bien, comme les gentils de l’histoire. Ceux qui se battent pour les nécessiteux quand en fait, il sont l’origine du mal et des douleurs que les autres traversent.

Puis, vient le temps de la projection

Les narcissiques aiment et ont besoin de projeter ce qu’ils sont sur les autres.

Prenons un exemple très éclairant : si un pervers narcissique vous rapporte un comportement, le qualifiant de méchanceté pure, soyez certain que c’est lui qui aura adopté ce comportement. Il projette alors ses propres mensonges sur quelqu’un d’autre.

De même, si votre compagnon ou compagne narcissique vous accuse de l’avoir trompé(e), soyez certain que c’est en fait ce dernier qui vous aura été infidèle.

C’est un schéma assez récurrent chez les narcissiques : les mots, les actes, les opinions qu’ils attribuent aux autres sont souvent les leurs.

Et c’est là, l’étape première afin d’étendre leur emprise sur l’autre. Les mensonges deviendront alors de plus en plus fréquents. Leur piège se mettra peu à peu en place, de même que leur statut inviolable de victimes.

Vient alors le temps de la construction d’une histoire

Le pervers narcissique commencera à vous conter son histoire, étape par étape, chapitre par chapitre, au rythme qu’il aura choisi et qui lui conviendra.

Ce sera un peu comme être spectateur d’un film, dont l’intrigue de dévoile pièce par pièce, vous laissant haletant dans un suspense intenable.

L’idée étant de jouer sur l’aspect tragique et donc, sur votre fibre sensible. L’objectif final étant que vous soyez dans la pitié et dans la compassion.

Les narcissiques ne lâchent que difficilement. Quand ils trouvent une victime, ils s’y accrochent comme un coquillage sur un rocher. Leur angoisse ultime étant de la voir s’éloigner et se libérer de leur emprise.

C’est alors que le pervers narcissique devient violent et humiliant. Il fait de la vie de sa victime un enfer en lui retournant le cerveau. En niant tout comportement agressif, tout mensonge, toute tentative de manipulation, etc.

L’annihilation progressive de la personnalité de l’autre

Les mensonges, la projection et la mise en place d’une histoire : les trois premières étapes ont été franchies. Leur victime est sous leur emprise, mais existe encore individuellement.

C’est alors, pour asseoir définitivement leur contrôle, qu’ils commencent une véritable entreprise d’annihilation de la personnalité de leur victime.

C’est ici que les actes les plus fous sont envisagés et souvent mis en œuvre. Ils se mettent à contrôler votre vie, vos pensées, vos opinions, à vous isoler de vos proches, etc.

Un schéma récurrent et bien huilé

Tous les narcissiques suivent un même fonctionnement. Les histoires diffèrent, certes, mais les tenants et les aboutissants restent invariablement les mêmes.

Quand on l’a vécu une fois, on est rôdé pourrait-on (malheureusement) dire. Ceci dit, si vous aviez eu la malchance de laisser entrer plusieurs narcissiques dans votre vie, ne vous en voulez pas. Certains individus sont plus malins et plus experts dans l’art de la tromperie que d’autres.

Soyez à l’affût et gardez la tête haute. Vous êtes un survivant et vous avez de quoi être fier. Surtout, vous n’avez rien fait de mal et n’avez rien à vous reprocher.

Que vous soyez au début de votre guérison ou commenciez à apercevoir la fin du tunnel, bravo. Le chemin est semé d’embuches, mais il n’est pas infini. Gardez courage. Le temps fait des merveilles, je vous l’assure.

Sachez que nous sommes nombreux à avoir survécu à cette expérience innommable. Vous n’êtes pas seul.

Tournez-vous vers vos proches et surtout, vers la vie.

Annabelle S.
Née et élevée à Gatineau, femme au foyer et heureuse maman de 2 enfants. Je suis une grande passionnée, en tout et par tout. Mais ma grande obsession, c’est l'écriture. J’ai toujours écrit, tenu des blogs, gribouillé des carnets par dizaines et récité des poèmes. Les lettres, la littérature c’est dans le cœur et on n’y peut rien.